Crise sanitaire : vers un nouveau Projet alimentaire territorial à Bordeaux

Chaque jour, à la faveur de nouvelles mesures adaptées, la Ville de Bordeaux fait face à cette situation inédite. Sous l’autorité du maire, un plan général de déconfinement et de sortie de crise, est élaboré par les services municipaux et métropolitains. Le soutien aux plus fragiles reste dans ce cadre, une priorité, notamment en matière d’alimentation.

Nicolas Florian souhaite ainsi donner un nouvel élan au Projet alimentaire territorial* de Bordeaux.

Innover dans les quartiers populaires

Intégrées dans le pacte de cohésion sociale et territoriale de la Ville, des actions concrètes vont permettre aux ménages bordelais fragiles, de façon structurelle et durable, d’accéder à prix coûtant, à des produits frais de producteurs en circuits courts.Bordeaux se Mobilise

Une nouvelle expérimentation est lancée en partenariat avec la fondation EDF et la Chambre d’agriculture, au bénéfice des adhérents d’une dizaine d’épiceries sociales et apparentées dans chaque quartier (notamment : Maison Interculturelle de l'Alimentation et des Mangeurs du Centre social Bordeaux Nord, Centre social Gd Parc intenCité, Foyer fraternel, Maison de quartier du Tauzin, La Carotte et Le Lapin, Association Familiale Laïque de la Bastide, association Vrac, etc.). Les fruits et légumes seront vendus aux adhérents de ces structures, la Ville prenant en charge le différentiel de prix.

Cette dynamique complète le soutien municipal à la Banque alimentaire et à diverses autres structures sociales, permettant aux plus démunis d’accéder gratuitement à une alimentation de qualité.

Des soutiens supplémentaires pour l’urgence alimentaire

En parallèle de la création d’un fonds exceptionnel de 100 000 € pour soutenir les associations et opérateurs intervenant auprès des publics fragiles (première nécessité, alimentation et hygiène), la Ville lançait il y a un mois, une campagne de financement participatif auprès du grand public sur le site KissKissBankBank. Les dons déjà recueillis seront versés à des associations d’aide, parmi lesquelles : Gargantua (3000€), Pain de l’amitié (3000€), Enfants de Coluche (3000€), Graines de solidarité (3000€), Secours populaire (2000€), 4 de Bordeaux (2000€), Garage moderne (1500€), Apafed (2000€), le Refuge (1000€), les Gratuits (1500€), Refugee Food festival (1000€). D’autres structures comme la Manne, Local’Attitude, l’épicerie Capucins, devraient être aidées dans un deuxième temps.

Retour aux circuits courts

Véritable enjeu de santé publique, le « bien manger » est devenu une préoccupation quotidienne, amplifiée par la crise actuelle. Dans ses quartiers, à la réouverture des restaurants scolaires de ses 105 écoles, autour du MIN Marché d’intérêt national, Bordeaux capitale gastronomique régionale se veut être exemplaire. Le retour aux circuits courts et l’essor des mouvements locavores sont encouragés par la Ville, qui présentait en novembre 2019, un plan pour une meilleure alimentation et moins de gaspillage. L’accompagnement logistique récent du « drive fermier » de la Chambre d’agriculture de Gironde plusieurs fois par semaine place des Quinconces en est un exemple.

La mairie travaille aussi au lancement d’un fonds dédié à l’alimentation des habitants en circuits courts, dans la logique de la coopération territoriale de la métropole.

*Les projets alimentaires territoriaux (PAT) ont pour objectif de relocaliser l'agriculture et l'alimentation dans les territoires en soutenant l'installation d'agriculteurs, les circuits courts ou les produits locaux dans les cantines. Issus de la Loi d'avenir pour l'agriculture qui encourage leur développement depuis 2014, ils sont élaborés de manière collective à l’initiative des acteurs d'un territoire (collectivités, entreprises agricoles et agroalimentaires, artisans, citoyens etc.).

Articles similaires

Souscription pour les orgues de la Cathédrale de Bordeaux Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, la Cathédrale est le monument le plus visité de Bordeaux. Elle reçoit des centaines voire des milliers de personnes lors d'événements culturels et de concer...
Bordeaux : Festival Bordeaux Rock A Bordeaux tous les ans on fête sa scène rock locale comme on fête son vin. Cinq jours de fête pour célébrer "le" rendez-vous hivernal des musiques alternatives. Coup de projecteur sur les nouveaux "c...
Bordeaux en automne : les arbres magnifient la ville Les arbres et la ville de Bordeaux, c’est un peu "je t’aime moi non plus". Qu’ils disparaissent et cela peut faire perdre une élection, en enlever un pour Noël, et de suite la presse nationale s’en mê...
Salon du Bien-être, Bio et Thérapies de Bordeaux Bordeaux reçoit le salon du Bien-être où l'occasion est donnée de rencontrer les multiples professionnels, de participer  à des dizaines de conférences, et transforment une tendance en véritable ...
"Bordeaux, ombres & lumières" : un quart de siècle de Bordea... "Bordeaux, ombres & lumières" publié aux Editions Sud-Ouest présente le regard humaniste du photographe François Ducasse sur son Bordeaux des années Chaban. Photographe de presse, François Ducasse...