Métiers de l'Internet et opportunités d'emploi

Les Croisememts Numeriques BordeauxL’enquête Besoins et Main d’œuvre 2012 de Pôle Emploi le confirme : les nouvelles technologies constituent, pour 58 % des entreprises françaises, l’un des domaines où les besoins de renforcement de compétences sont les plus importants. Au niveau européen, 700 000 emplois seront en outre àpourvoir dans les métiers du ...

... web dans les prochaines années. Quels sont donc les profils exigés pour exercer dans les métiers d’Internet ? Les compétences demandées se résument-elles à la maîtrise des logiciels, du langage web et des codes et expressions entres internautes ? Quelles formations privilégier et quels atouts mettre en valeur lors d'un processus recrutement ? Ces questions ont été abordées et débattues lors de la présentation de l’étude transnationale « Métiers d’Internet et opportunités d’emplois », conduite par l’ObservatoireInternational des Métiers Internet, dans le cadre du projet européen Leonardo da Vinci.

Croisements Numériques Bordeaux

160 personnes s’étaient donné rendez-vous le mardi 22 mai 2012 au CAPC Musée d’Art Contemporain de Bordeaux pour assister aux Croisements Numériques la conférence organisée par Emploi-Bordeaux, Cet engouement prouve à quel point ce secteur en pleine expansion s’avère attractif tant auprès des étudiants que des professionnels bordelais.

Compétences transversales et formations naissantes

La présentation de l'étude transnationale « Métiers d’Internet et opportunités d’emploi » fut l’occasion de réunir une délégation de représentants européens de L’Observatoire International des Métiers Internet. La restitution -pour la première fois en public- de cette étude, outre le fait qu’elle s’inscrivait dans le cadre du joli mois de l’Europe, s’est en effet évertué à définir des profils de postes pour des métiers émergents sur l’ensemble des pays de notre continent. 700 000 emplois liés au web seront ainsi à pourvoir en Europe dans les années à venir. Une données confirmées au niveau national par l’enquête Besoins et Main d’oeuvre 2012 de Pôle Emploi dans laquelle l’on apprend que les nouvelles technologies constituent, pour 58 % des entreprises françaises, l’un des domaines où les besoins de renforcement de compétences sont les plus importants.

Cette restitution d’étude a cependant mis en exergue le fait que les formations aux métiers de l’Internet se révèlent d’une qualité correcte sur le plan technique, malgré le fait que « contrairement à des enseignants en médecine ou en droit, les personnes qui enseignent aux métiers du web n’ont elles-mêmes jamais été formées à ces métiers. Il y a d’ailleurs à travers l’Europe de bons et de mauvais dans l’enseignement du numérique ». « Les métiers de l’Internet sont des métiers de communication, utilisant des outils techniques ; or, la formation est principalement concentrée sur les aspects techniques ». « Les formations aux métiers du web n’accordent cependant que peu de places aux compétences transversales : l’adaptation aux besoins des clients, la précision et le sens du détail, la compréhension de la stratégie de l’entreprise, l’aptitude aux relations interpersonnelles et le goût du travail en équipe, …. ». Les Croisements Numériquesriques « L’autodidacte a toute sa place dans ses métiers, mais les préjugés ont la vie dure : on n’accordera que peu d’importance a un candidat ayant une formation initiale d’infirmier, ou de mécanicien, alors que rien ne prouve qu’il sera mois compétent ».

5 profils de postes, élaborés selon le Cadre Européen d’e-Compétences, ont été mis en avant :

  • Responsable Web marketing
  • Vendeur web
  • Responsable de communauté en ligne (Community Manager)
  • Ergonomiste web
  • Opérateur de ligne directe internet.

Ces fiches métiers sont consultables sur emploi-bordeaux.fr. Elles s’accompagnent de recommandations à l’attention des organismes de formation.

Croisements Numériques Bordeaux
Cliquer sur le tableau pour faciliter la lecture

Ces travaux ont été effectués dans le cadre du programme EQFiServe de la Communauté Européenne (Leonardo da Vinci). Les résultats complets ainsi que les documents distribués lors de cette soirée sont disponibles sur emploi-bordeaux.fr

Convivialité, interaction et bons conseils

La deuxième partie de cette soirée aura permis un échange résolument interactif entre les intervenants de la table ronde et les twittos bordelais (notamment les étudiants du master e-communication de Formasup et ceux de l’IUT Michel de Montaigne).

Morceaux choisis

« L’association Aquinum souhaite valoriser la filière du numérique de la région et les personnes talentueuse qu’elle comporte, tout en attirant les personnes extérieures. On constate un besoin d’autoformation dans le domaine du numérique. Ces rencontres et ces échanges dans le domaine créent de la valeur ».
Benjamin Rosoor - Président d'Aquinum et dirigean-fondateur de l’agence WebReport.

« En deux ans, Aquitaine Europe communication a supporté 18 porteurs de projets. Le tissu économique local est très fertile : on voit beaucoup d’entrepreneurs venir s’implanter dans notre région. Nous sommes là pour jauger avec eux de la faisabilité de leur projet ».
Laurent-Pierre Gilliard - Directeur général adjoint Aquitaine Europe Communication.

« Nous avons rencontrés de nombreuses difficultés pour recruter un développeur. Cette formation est un vrai manque dans notre région, si bien que les candidats étaient en grande partie des autodidactes ». Nous essayons alors, d notre propre chef, de s rapprocher des organismes de formation pour intervenir au sein de leurs cursus et sensibiliser les étudiants à ce nouveau métier qu’est le développeur d’application ».
Stéphane Vergnères – Dirigeant de Soft-Mobiles.

« Nous recevons 1000 candidatures pour intégrer notre IUT SRC, pour seulement 30 places disponibles. C’est pourquoi ce nombre de places devraient quasiment doubler à la rentrée prochaine. Il est important pour chaque candidat d’avoir une bonne culture web et digitale. Nous vérifions ainsi de plus en plus l’e-réputation est les réalisations web des candidats à nos formations ».
« Nous adaptons caque année nos référentiels pour coller au besoin des entreprises. L’année prochaine ouvrira notre première formation en alternance afin de permettre aux étudiants de vivre de longue période de mise en pratique en entreprise ».
Philippe Metayer - Directeur Adjoint IUT Michel de Montaigne

« Le numérique ne retrouve pas seulement dans les métiers du web à proprement dit. Le numérique s’avère être un gage de productivité à tous les niveaux de l’entreprise ou d’une collectivité. Il existe une large gamme de métier que l’on peut numériser, quelques soit son secteur d’activité. La municipalité de Bordeaux, de par ses actions (semaine digitale, cité numérique, etc.), s’attèle à mettre en place un cadre propice à l’émergente d’une économie numérique au sein de l’agglomération ».
Antoine Bidegain - Chargé de mission Service ecom Mairie de Bordeaux.

« Les recruteurs s’intéressent aux écoles d’où proviennent les candidats. Cependant, très peu d’écoles présentent avec précision leur formation. Le candidat ne doit pas faire l’impasse sur la culture générale. Elle génère des dispositions et oriente la manière de jauger une situation. Les femmes bien qu’lles soient encore peu nombreuses dans ces métiers ont l’avantage d’avoir un soucis du détail indispensable à la bonne réalisation de projets numériques ».
François Adoue - Responsable français de l'Observatoire Européen des Métiers de l'Internet.

Une seconde restitution, ouverte au public et en présence des principaux intervenants à cette soirée, aura lieu dans les studios de Wifilm production (34 Quai Bacalan à Bordeaux) le mardi 19 juin à 15h. Avant le lancement d’un groupe de travail consacré au numérique sur l’agglomération bordelaise, dans le cadre d’Ax’emploi.

Croisements numeriques Emploi Bordeaux

Zoom sur...
Emploi-Bordeaux est une association loi 1901 dont la mission est de mettre en place des synergies entre les différents acteurs de l’emploi et de la création d’entreprise sur le territoire de Bordeaux. Créée en décembre 2006 à l’initiative de la mairie de Bordeaux dans le cadre de la loi de cohésion sociale, Emploi Bordeaux est appuyée par Pôle emploi, l’Etat et la Caisse des dépôts et regroupe la Maison de l’Emploi et le PLIE (Plan local pour l’insertion et l’emploi) de Bordeaux.

Articles similaires

Polyrise : 700 000 € avec l’appui d’ADI Nouvelle-Aquitaine Créée en 2006 et implantée à Pessac, Polyrise vient de clôturer une levée de fonds de 700 000 euros avec l’appui de l’agence régionale ADI Nouvelle-Aquitaine auprès d’un pool de 6 réseaux de Business ...
Les carrières de Gironde ouvrent leurs portes Fortes de leur succès, les JPO (Journées Portes Ouvertes) de l'UNICEM Aquitaine reviennent pour une 3ème édition. Objectif de ces 3 journées exceptionnelles : faire découvrir au grand public l'ac...
Rochefort : une nouvelle agence d’emploi La ville de Rochefort accueille désormais une nouvelle agence de travail temporaire, dirigée par Sandrine Perotti, franchisée du réseau Temporis ! Et elle entend bien proposer aux rochefortais une nou...
Congrès : un enjeu économique pour Bordeaux Avec 1,6 milliards de retombées économiques* sur l’Hexagone, l’activité d’accueil de congrès constitue un véritable enjeu économique pour les métropoles régionales comme Bordeaux. Vecteurs d’attractiv...
Les Portes du Cuir de Nontron Crée en janvier 2017, le Cluster RESO’CUIR a pour objectifs de fédérer ses adhérents et de structurer la filière cuir en Nouvelle-Aquitaine par diverses rencontres, immersions en entreprises, d’organi...