Nouvelle-Aquitaine : bilan économique 2018 en bref et en infographie

Bilan économique 2018 : l'économie néo-aquitaine retrouve des couleurs
Bilan économique 2018 : l'économie néo-aquitaine retrouve des couleurs

En Nouvelle-Aquitaine, la croissance perdure en 2018, mais avec une moindre intensité, à l’image du PIB français qui augmente de 1,7 % après + 2,3 % en 2017. L’essor des créations d’entreprises et le bon niveau d’activité de la plupart des secteurs économiques ....

.... participent à la progression de l’emploi salarié, et notamment des emplois durables, favorisant ainsi le recul du chômage.

Bilan économique 2018

pdfLe Bilan Economique 2018 en Nouvelle-Aquitaine à télécharger

Emploi salarié – Les effets de la crise de 2008 s’éloignent

En 2018, l’emploi salarié progresse de 0,7 % en Nouvelle-Aquitaine, une évolution proche de celle du niveau national. Cette hausse est semblable au rythme moyen des cinq dernières années. La reprise se confirme dans l’industrie régionale en particulier et l’embellie concerne tous les secteurs, sauf le tertiaire non marchand où l’emploi se stabilise. L’intérim se contracte après trois années de hausse.

Chômage – La baisse du chômage s’intensifie

En Nouvelle-Aquitaine, le taux de chômage atteint son plus faible niveau depuis 10 ans et s’établit à 8,2 % de la population active, au 4e trimestre 2018. Parallèlement, le nombre de personnes sans emploi et immédiatement disponibles, inscrits à Pôle emploi, recule nettement en 2018. En ajoutant les personnes qui cumulent inscription à Pôle emploi et exercice d’une activité réduite, l’ensemble des individus en recherche active d’emploi diminue en 2018 et pour la première fois depuis 2008. De plus, le nombre des inscriptions à Pôle emploi diminue et celui des sorties augmente par rapport à 2017. Parmi les dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle, l’apprentissage, qui demeure le plus prisé, se répand de plus en plus.

Démographie des entreprises – Accélération de la création d’entreprises

En 2018, les créations d’entreprises s’envolent en Nouvelle-Aquitaine et dépassent le niveau record de 2009. Tous les départements et tous les secteurs économiques bénéficient de cet élan. Les créations de micro-entreprises retrouvent le niveau de celles des entreprises individuelles classiques ; les nouvelles sociétés se maintiennent. Le secteur « commerce, transport, hébergement et restauration » profite le plus de cette embellie. Parallèlement, le nombre des défaillances repart à la hausse.

Économie - Croissance plus modérée mais progression de l’emploi permanent

En Nouvelle-Aquitaine, une croissance modérée et continue se consolide. L’année 2018 confirme la dynamique de fin 2017, avec un rythme plus fluctuant marqué par quelques freins structurels ou conjoncturels. L’investissement déçoit, mais les projets et les intentions d’embauches rassurent pour 2019. Les encours bancaires progressent sur l’année. La hausse concerne le financement des sociétés non financières comme les crédits à l’habitat et les crédits à la consommation en faveur des ménages. En ce début 2019, le climat des affaires s’inscrit au-dessus de sa moyenne de longue période, pour autant des incertitudes apparaissent à l’export.

Agriculture - Encore une année de cultures marquée par les aléas climatiques

La baisse des surfaces en grandes cultures et des rendements décevants expliquent une production parmi les moins bonnes de ces dix dernières années. La faible récolte de 2017 a impacté la commercialisation des vins à appellations. En revanche, les expéditions de Cognac poursuivent leur progression. Les conditions climatiques affectent les récoltes de fruits et légumes. Concernant les cours, la campagne est correcte pour la fraise, difficile pour le melon et exceptionnelle pour la carotte primeur.

Agriculture - Une petite éclaircie dans le ciel des éleveurs

Pour la deuxième année consécutive, la production de viande bovine diminue. Dans ce contexte, l’offre limitée de broutards et de veaux de boucherie permet de maintenir les cours. Les livraisons de lait de vache continuent de reculer alors que celles de lait de chèvre et de brebis progressent, dynamisées par l’industrie de transformation. Les abattages de canards gras retrouvent leur niveau des années antérieures aux épizooties aviaires. Le marché régional des porcins, comme celui des ovins, manque de vigueur.

Construction – Retournement des marchés des logements neufs

En Nouvelle-Aquitaine, le nombre de logements commencés a reculé de près de 6 % en un an. Pour la quatrième année consécutive, les autorisations de construire des logements progressent par rapport à l’année précédente. Le marché de la promotion immobilière est en net repli après deux années particulièrement dynamiques. Les prix moyens des appartements et des maisons augmentent mais restent inférieurs à la moyenne nationale.

Transports – Un bilan globalement positif

La hausse globale du nombre de passagers dans les aéroports de la région se poursuit, portée par une activité dynamique à l’aéroport de Bordeaux et la croissance des vols à bas coût. Dans les ports, la crise céréalière due aux mauvaises récoltes se fait encore sentir. Concernant le transport routier de marchandises, seul le trafic interne à la région augmente. Le nombre de nouvelles immatriculations de véhicules continue à croître.

Tourisme – Moins de touristes dans les campings et les hôtels

En 2018, la fréquentation des hébergements touristiques de la région Nouvelle-Aquitaine diminue de 0,8 %. Elle atteint 42 millions de nuitées dont un quart sont générées par la clientèle résidant à l’étranger. Dans les campings comme dans les hôtels, le recul des nuitées de la clientèle résidant en France n’est pas compensé par l’augmentation de celles des non-résidents. La fréquentation des établissements « entrée de gamme » et non classés décline alors que le « haut de gamme » héberge davantage de touristes.

Les différentes analyses de ce bilan économique 2018 ont été rédigées par l'Insee avec le support de :
→ Banque de France,
→ Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt,
→ Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement,
→ Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail etde l’emploi,
→ Observatoire régional des transports Nouvelle-Aquitaine, Pôle emploi.

En savoir plus https://www.insee.fr/fr/statistiques?debut=0&geo=REG-75

 Source INSEE

Articles similaires

Landes : un pic du nombre de collégiens en 2021 Le département des Landes bénéficie d’une croissance démographique soutenue, cependant ralentie sur la période récente, à la fois par un moindre apport migratoire et la détérioration de son solde natu...
Conjoncture régionale : croissance hésitante pour l’industri... Au 4ᵉ trimestre 2018, malgré un environnement international assombri et toujours marqué par les incertitudes, le rythme de croissance accélère timidement en Nouvelle-Aquitaine. Ce faible regain s’acco...
Nouvelle-Aquitaine : infographie sur le parc hôtelier Au 1er janvier 2019, la Nouvelle-Aquitaine compte 1 883 hôtels, un peu moins qu’en 2015. Cependant, la capacité d’accueil progresse légèrement et atteint 55 121 chambres. Cinquième région française pa...
Les femmes et la vie politique locale en Nouvelle Aquitaine Sous l'effet des lois en faveur de la parité adoptées depuis le début des années 2000, les assemblées locales comptent désormais presque autant de femmes que d'hommes. Mais il n'en va pas de même pour...
L’entrepreneuriat : un choix plus précoce pour les Néo-Aquit... L’entrepreneuriat au féminin rime avec jeunesse, qualification et services en Nouvelle-Aquitaine. Si l’on considère les 10 000 entreprises créées hors auto-entreprises, l’entrepreneuriat peine à se fé...