Portrait d'entrepreneur : rencontre et interview de Thierno Diallo

  • Catégorie : Economie - Industrie
KEMBEYA : une épicerie de produits d’origine afro-caribéennes, projet d'entrpeneur de Thierno Diallo
KEMBEYA : une épicerie de produits d’origine afro-caribéennes, projet d'entrpeneur de Thierno Diallo

C’est le témoignage de Monsieur Thierno Diallo dont nous allons prendre connaissance pour cette 5ème rencontre. Entrepreneur et acteur associatif, Monsieur Diallo agit pour démontrer que les exemples de réussite de personnes issue de l’immigration contribuent à ....

... donner confiance aux membres des différentes communautés. Pour sa part, il y a créé il y a quelques mois une épicerie de produits d’origine « afro-caribéennes » au cœur de Lormont à l’enseigne « KEMBEYA »

Bonjour Monsieur Diallo, comment vous est venue l’idée d’entreprendre ?

Je pense avoir l’âme d’un entrepreneur. Chef d’entreprise, c’est la seule activité professionnelle qui me fait vraiment vibrer, mes précédentes expériences me l’ont prouvé.Thierno Diallo 2019b
En effet, après plusieurs tentatives infructueuses, c’est en 2012, à 27 ans, que j’ai réussi à concrétiser une idée que j’avais longtemps porté. J’ai mis sur pied un restaurant rapide avec une spécialité africaine (N’NAFE) à Paris dans le 9ème arrondissement.
Deux ans après l’ouverture j’ai été amené à baisser le rideau. Ça a été un coup dur, le sentiment d’avoir échoué et de ne pas être à la hauteur. Ainsi, j’ai repris un emploi dans un cabinet de gestion de patrimoine à Bologne Billancourt, en région parisienne. Cette activité m’a non seulement permis de faire des rencontres fructueuses, mais elle m’a surtout amené à prendre du recul par rapport à ce que je venais de vivre et à me poser de bonnes questions. J’ai décidé de me lancer de nouveau dans l’aventure entreprenarial. Cette motivation d’entreprendre s’inscrivait avant tout dans une logique de recherche d’indépendance.
Chez N’NAFE, comme tout responsable de PME, j’étais multitâche : agent commercial, directeur marketing mais aussi responsable des achats. Responsable des achats c’est ce que je faisais de mieux. Je parcourais tout Paris à la recherche du fournisseur le mieux-disant. Le constat que j’ai tiré de cette expérience, était que pour le même budget j’arrivais à remplir mon chariot à Metro Magasin alors que dans une boutique à Château Rouge j’arrivais à peine à remplir un sac cabas. J’ai décidé, à mon retour à Bordeaux, de lancer le projet KEMBEYA EPICERIE. L’idée était de créer une entreprise innovante, « SOFT DISCOUNT » qui serait pionnière dans la distribution de produits exotiques à dominante Afro-caribéenne.
Le concept est de proposer dans un même supermarché des produits de consommation de base (offre classique) et des produits ethniques à tendance africaines, bien élaborés et sophistiqués, résultant d’un travail sérieux en matière d’innovation produit.

Pouvez-vous nous présenter votre activité ?

« Kembeya » est une enseigne de proximité spécialisée dans le commerce de produits exotiques située 4 Avenue de la Libération à Lormont. Nous proposons à nos clients des produits exotiques à dominantes afro caribéens dont l’axe stratégique repose sur deux piliers : la qualité aux meilleurs prix et l’offre associée.

Qu’avez-vous éprouvé lorsque vous vous êtes lancé ?

Le retour à la case de départ. J’ai toujours cherché la reconnaissance de mes parents, notamment mon père. Je craignais de me louper de nouveau mais surtout de le décevoir une nouvelle fois.
En même temps, cette appréhension est pour moi un vrai moteur. Elle me permet de garder le cap, surtout quand ça ne va pas comme je l’ai prévu. C’est souvent le cas d’ailleurs. Dans l’aventure entrepreneuriale, il n’y a jamais d’alignement parfait des planètes, heureusement je suis bien entouré pour faire face aux aléas.

Quel a été le challenge le plus difficile et comment l’avez-vous surmonté ?

En plus du financement problème non négligeable, le gros challenge a été de trouver un local adapté au projet. Un Local de 350 m² situé dans une zone périurbaine comportant des places de parking abondant où les prix du loyer ne sont pas très couteux. Ceci pour bénéficier non seulement d’un seuil de rentabilité assez bas pour une grande surface de vente, mais aussi d’un potentiel de marché élevé. Selon mes études, 58 % des clients qui viennent de la rive gauche affirment vouloir faire leurs courses en voiture, sans pour autant pouvoir le faire faute de place de parking et 73 % de ceux qui viennent de la rive droite affirment la même chose.
Cependant, après deux ans de recherche, mon instinct d’entrepreneur m’a poussé à me servir du YIN et du YANG. C'est-à-dire réduire les ambitions dans un premier temps, histoire de se familiariser avec le métier en douceur, mais surtout de faire toutes les erreurs à petite échelle avant de passer à l’action et concrétiser le projet initial.

Avez-vous un talent caché ?

logo kempeyaJ’adore convaincre c’est un fait. Mais peut être que mon talent caché, s’il y en a un, c’est l’art de la persévérance. La ténacité est un comportement nécessaire à la réussite que je tire de mon père. Un dur.

Vos liens avec la Nouvelle-Aquitaine ?

  • L’homme ou la femme qui symbolise la Nouvelle-Aquitaine

Sans doute MICHEL DE MONTAIGNE. Humaniste et polyglotte au caractère bouillonnant mais toujours avide de lecture. Ceux qui me côtoient savent de quoi je parle

  • Pour vous, la Noivelle-Aquitaine c’est …

Je suis tenté de dire que pour moi, l’aquitain est synonyme de « porte bonheur ». Mais j’ajouterai le soleil, l’océan pendant les mois d’été, la douceur. Afin tout ce qui fait l’attractivité de cette magnifique région.

  • Pour vous la Nouvelle-Aquitaine ce n’est pas …

Je dirais que l’Aquitaine n’est pas que vin ou  cannelé, c’est beaucoup plus.

  • Qui ou qu'est ce qui représente l'esprit d'entreprendre ou de réussite en Nouvelle Aquitaine ?

Le 23 février 2017, j’écoutais l’émission « Qui êtes-vous ? » d’Hedwige Chevrillon sur BFM Business quand j’ai étendu, pour la 1ère fois, la voix de  BERNARD MAGREZ fondateur de la maison Bernard MAGREZ. Il m’a tout de suite inspiré. Autodidacte qui crée sa boite à 23 ans et qui n’a cessé de l’étendre depuis. Sacrée histoire.

  • Avez-vous un bon plan Nouvelle-Aquitaine à partager ?

Joker. Je n’ai jamais été un bon conseiller pour des plans de sortie. Pour ne pas trop décevoir, je préfère m’abstenir sur ce coup…


 

Articles similaires

Daniel Bettinger : fondateur de la Miel, la Monnaie d'Intérê... Pour cette 4ième  découverte d'acteur socio-économique régional, ce n’est pas un entrepreneur à proprement dit avec lequel nous allons faire connaissance. En effet, Daniel Bettinger est en charge...
Portrait d’entrepreneur : Estelle Gentilleau, "Les Bonnes On... Un nouveau rendez-vous avec ceux qui contribuent à créer de la richesse en Aquitaine. Nous allons vibrer avec Estelle Gentilleau, créatrice du cabinet de conseil  "Les Bonnes Ondes". Les Bonnes O...
Portrait d’entrepreneur : Olivier Doxaran, Via Humanis Sud-o... Pour ce second rendez-vous avec un entrepreneur Aquitain, nous allons à la rencontre d’Olivier Doxaran, président de la SAS Via Humanis Sud-Ouest, devenue en quelques années un des leaders régionaux d...
Portrait d’entrepreneur : Cindy Bruni, gérante de la Sarl Aq... Pour ce premier portrait des hommes et des femmes qui entreprennent au sein des PME et PMI de la région en créant le tissu économique le plus dense de nos territoires, je vous propose de partir à la d...
Entreprise : tout savoir sur les tableaux de bord de pilotag... Découvrez les 5 indicateurs financiers essentiels pour tout chef d’entreprise, afin de bénéficier d’une visibilité optimale de votre activité. En tant que chef d'entreprise, il est essentiel de pouvoi...