La Banquiz : Open source start-up program

  • Catégorie : Economie - Industrie
Appel national à manifestation d’intérêt, à la fois pépinière et accélérateur, La Banquiz propose un programme de 9 mois intenses durant lesquels un entrepreneur doit passer du “geek” au chef d’entreprise, de l’idée au “produit”.
Appel national à manifestation d’intérêt, à la fois pépinière et accélérateur, La Banquiz propose un programme de 9 mois intenses durant lesquels un entrepreneur doit passer du “geek” au chef d’entreprise, de l’idée au “produit”.

La Banquiz, accélérateur de startup numériques du logiciel et des technologies du libre, continue son déploiement sur toute la Nouvelle-Aquitaine avec un nouvel appel à candidatures pour l’ensemble de ses 4 territoires.

Alain Rousset - président du Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine et d’Unitec - et François Pellegrini - président d'Aquinetic – avaient inauguré la 1ère Banquiz à Pessac en décembre 2014. Quatre ans après, et une nouvelle Banquiz ouverte à Pau en 2016, puis à La Rochelle et Poitiers en 2018, Unitec et Aquinetic - les initiateurs du concept - ont décidé de lancer avec le soutien d’Hélioparc (Pau), de La Rochelle Technopole, du C.E.I (Centre d’Entreprises et d’Innovation) Poitiers et du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, un nouvel appel à candidatures sur les Technologies Libres et Open - Source. 

En référence au système d’exploitation libre “Linux”, dont le logo est un pingouin, La Banquiz accueille des “petits pingouins”, entrepreneurs du logiciel libre.

LA BANQUIZ : PROGRAMME POUR LES STARTUPS DE L’OPEN-SOURCE  

Basée à Pessac, à la Technopole Hélioparc-Pau, La Rochelle et Poitiers, La Banquiz est plus qu'un simple incubateur, c'est un programme dense d'accompagnement pour les start-up du logiciel et des technologies du libre.  En 9 mois, l'entrepreneur doit passer du stade d’idée à celui de business model pérenne. Pour ce faire, la Banquiz se décline sous la forme de promotions limitées en nombre de petits pingouins où les start-uppers partagent leurs expériences au sein de bureaux communs quel que soit leur niveau d’avancement.

Banquiz 2018bChaque porteur de projet est accompagné individuellement et collectivement par des experts : dans la réflexion stratégique, la structuration du business plan, la recherche de financements… pour maximiser ses chances de réussite. 

La Banquiz a pour ambition de générer, à partir des meilleures innovations numériques issues des communautés du libre, des projets d’entreprises ambitieux, créateurs d’emplois et porteurs de nouveaux usages et de nouvelles solutions pour les entreprises et pour le grand public.

Ces 4 premières années ont déjà vu les premiers succès émerger : 

  • Ekylibre - Solution de gestion intégrée pour le monde agricole
  • Newmips - Automate « bot » de génération d’applications de gestion
  • Prof en Poche – Soutien scolaire en ligne par visio et messagerie instantanée

Mais ceci reste la face encore cachée de l’iceberg. Le déploiement du concept

Mais ceci reste la face encore cachée de l’iceberg. Le déploiement du concept « La Banquiz » contribue au développement de la filière des Technologies du Libre et de l’Open-Source en Nouvelle-Aquitaine qui a pour ambition de devenir la région de référence au niveau européen.

Focus sur le libre

L'industrie du logiciel libre représente en France un chiffre d'affaires annuel de 4 milliards d'euros et pèse plus de 30 000 emplois.  La Banquiz se veut acteur de ce  dynamisme économique.

4 ans de Banquiz

 Ce sont :

  •  9 promotions : (5 sur Pessac, 2 sur Pau, 1 sur La Rochelle et 1 sur Poitiers)
  •  25 projets sélectionnés
  •  22 entreprises immatriculées 
  • 65 emplois créés 
  • 3M€ de fonds publics et privés mobilisés

Témoignages

Denis Bled – NEWMIPS : « 1 lieu, 1 réseau, 1 accompagnement, nous avons bénéficié d’un véritable soutien humain entre startuppers mais aussi et surtout avec les experts d’Unitec et d’Aquinetic »

Paul Escudé – Prof en Poche : « Nous avons choisi l’accélérateur La Banquiz car nous avions besoin de conseils et de booster notre projet. Nous avions également besoin d’être dans un environnement stimulant et propice aux échanges. »

Articles similaires

Bordeaux : soutien à la création numérique et aux nouveaux f... Bordeaux et sa métropole sont très actives en matière de création audiovisuelle, notamment au travers des nombreux tournages accueillis. Pour renforcer cette dynamique culturelle et économique de la f...
Eliraweb : la french tech à la campagne marque des points La particularité de Eliraweb, entreprise basée près de Poitiers, c'est qu'elle vient d'être classée parmi les 500 entreprises les plus dynamiques de France et que Stéphane Lormeau applique des idées d...
Inria et Unitec aux côtés des start-up de la Nouvelle-Aquita... Inria s’inscrit dans la volonté d’établir une continuité entre recherche, développement des technologies, transfert industriel et applications. Pour cela, l’institut a mis en œuvre un ensemble de moye...
Segment : un outil de création de jeux-vidéo à la portée de ... Un nouvel outil, réalisé par le Scrime (Université de Bordeaux) : SEGMent 2. SEGMent est un moteur de jeu vidéo rendant accessible la création d’expériences vidéo-ludiques qui incorporent un...
TDF inaugure un nouveau datacenter à Bordeaux-Bouliac Cinq ans après l'ouverture de son premier datacenter à Bouliac, TDF a inauguré le 27 novembre 2018, un deuxième bâtiment permettant de proposer aux grandes entreprises, collectivités locales et ESN (E...