Jaune Poussin à Périgueux le restaurant "anti-crise" de Gérard CailléLe restaurant "anti-crise" de Gérard Caillé plébiscité par les critiques gastronomiques. Depuis son ouverture en 2008 , le restaurant Jaune Poussin de Gérard Caillé est devenu une adresse incontournable à Périgueux. Les critiques gastronomiques sont unanimes : à leur grande surprise, Jaune Poussin réussit l'exploit de proposer .....

.....  un repas gustatif de qualité pour moins de 10 €.  Les clients, eux, le savaient déjà.... Franchement, j'en fus baba (...). Pour le prix d'un hamburger gras, d'un soda sucré et d'un café brûlant, j'avais mangé à volonté un repas varié, équilibré, et ne contenant que des produits frais. Une formule choc pour les amoureux de la bonne chère

Jean-Pierre Gené, chroniqueur au Monde renommé et militant anti "malbouffe", reconnait que le concept développé par Gérard Caillé a de quoi surprendre : "Vu de Paris, ça sent le coup fourré". Mais cet a priori est rapidement balayé par la réalité ! Dans un espace de 850 m² qui peut accueillir jusqu'à 250 couverts tous les midis en semaine, le chef propose : 15 entrées au choix, le plat du jour et sa garniture, le fromage et sa salade verte, des pâtisseries, des laitages, une salade de fruits, des glaces et des sorbets.

Le gastronome est conquis : "la fraîcheur est indiscutable (on ne triche pas sur les crudités bien assaisonnées et bien taillées) et le fait maison incontestable." Avec plus de 30 ans d'expérience dans la restauration, Gérard Caillé sait comment choisir ses produits, les acheter à bas prix et les transformer pour le plus grand plaisir de tous.

A l'Espace Jaune Poussin, il n'y a jamais de mauvaises surprises : même les boissons sont à petits prix ! Comptez 1,20 € pour le café, 1,30 € pour un verre de vin (2,30 € pour un quart) et 1,90 € pour une demi-pression. "Un exemple pour tous ces pseudo-restaurateurs qui vont acheter des plats tout prêt à Métro ou ailleurs" conclut Jean-Pierre Gené dans son article.

Un partage de savoir-faire

Brigitte Ducasse, dans l'Hôtellerie Restauration, raconte : "Les avis sont dithyrambiques. On loue tout autant la qualité de la restauration, le prix, que l'accueil chaleureux du patron et de son personnel. Toujours souriant et prévenant."

Une opinion apparemment partagée par les journalistes de 100% Mag, qui ont fait le déplacement pour rencontrer Gérard Caillé et son concept hors du commun. Une expertise que ce passionné de la cuisine savoureuse est prêt à transmettre dans le cadre de formations.

Gérard Caillé a trouvé un modèle de restauration qui rapporte. Et qu'il dévoile volontiers sur la toile avec des vidéos riches en conseils.

Articles similaires

Périgueux : Salon du livre gourmand... Le Salon international du Livre Gourmand de Périgueux se laisse mijoter deux ans pour livrer les années paires la passion des mots et des mets afin de proposer des parcours ludiques et savoureux. Un grand rendez-vous littéraire, artistique et  gourma...

Bordeaux : Joël Robuchon et "La Grande Maison Bernard Magrez... En installant son restaurant à "La Grande Maison Bernard Magrez", Joël Robuchon offre à Bordeaux une dimension gastronomique. Joli défi de venir retrouver des étoiles en France, dans une ville de province, pour un résident des grandes métropoles inte...

Bordeaux : 7.020 € reversés aux Restaurants du Cœur grâce au... Jeudi 4 décembre, 78 personnes étaient présentes au Restaurant le Prince Noir à Lormont pour un Dîner de Chefs au profit des Restaurants du Cœur. 12 Chefs Châteaux & Hôtels Collection ont ainsi réalisé un dîner unique à plusieurs mains. L’intégra...

Salon Studyrama Bordeaux Pau Bayonne... En terminale ou étudiant ? A la recherche d’une formation supérieure initiale ou en alternance ? Studyrama, le salon des Etudes supérieures, a pour objectif de vous informer sur les possibilités d’orientation, de réorientation ou encore de poursuite ...

Périgueux : Bilan du Salon du Livre Gourmand 2014... Périgueux gardera un magnifique souvenir de la 13e édition du Salon International du Livre Gourmand 2014. Du 21 au 23 novembre, la capitale du Périgord était au carrefour des plus grands talents culinaires. Trois journées intenses pendant lesque...