Le vin préféré des Français : le vin de Domme ?

  • Catégorie : Dordogne

Serait-ce pour bientôt ? C’est pour le moment un vin confidentiel, presque secret. Un vin qui avait disparu ! Mais un vin qui renait de la volonté, de l’opiniâtreté, de la mémoire et du travail acharné de quelques Périgourdins .…

.... dont le dernier, un vigneron passionné, et tout aussi Périgourdin que les autres… est d’origine Britannique ! 

Le bonheur de la découverte

Vous-même, si jamais vous ne le connaissiez pas encore, vous auriez donc la chance de pouvoir le découvrir, repérer des parfums, des arômes, une note olfactive singuliers, jusqu’alors inconnus ! Est-il comparable à un Bergerac, un Pécharmant ou un Montravel, pour ses rouges ; ou un Monbazillac pour ses blancs, ou encore un Petit Chablis : il est vrai que c’est un Chardonnay, tout comme le Petit Chablis, à la robe brillante !

Vin de Domme DSCF7316

Sûr, c’est bien en tous cas un vin du Sud-Ouest.  Un vin dans lequel se reconnaitrait volontiers Henri IV, ce bon roi qui a marqué la région et la France entière par sa bonhommie, son côté « bon vivant » … essayez le rosé, l’été ! Dans cette partie du Sud-Ouest, nous pouvons aller plus loin encore dans l’histoire, car c’est certainement à l’époque Gallo-Romaine que remonte la présence du vin. Et on sait qu’au 13ème siècle, un droit est perçu à Domme pour l’huile et le vin. Surprise : à l’époque il y avait à peu près autant de surface de vigne que de forêt !

Visitez la cave du Vin de Domme, dans un cadre enchanteur

Vous souhaitez le découvrir, dans sa diversité ? C’est plus qu’intéressant, et le trajet se fait dans des paysages typiques du Périgord Noir !

qrcode www.googlemap domme moncalouC’est à Moncalou, 24250 Florimont-Gaumier, au milieu des vignes et dans un beau paysage de collines et de vignes.

Vous avez des connaissances en œnologie ? Ou tout simplement vous savez apprécier, déguster, mémoriser le vin ; l’œil, le nez, la bouche, vous parlent, vous devinez son caractère ? Alors venez comparer son caractère à d’autres vins du Sud-Ouest, Bergerac, mais aussi aux Madiran, Cahors et Jurançon, ou au Gaillac par exemple ou à d’autres vins arrimés à leur terroir : les Côtes du Marmandais, d’Irouleguy et de Fronton.

Prenez l’Irouleguy, au Pays Basque : il est l’un des plus petits terroirs de France. Et bien, sur ce plan aussi, le Vin de Domme est incomparable : 10 fois moins d’hectares que l’Irouleguy, 24 contre 240 ! 240 hectares pour 5.500 hectolitres et une quarantaine de viticulteurs ; 24 hectares pour produire 1.000 hectolitres avec une quinzaine de viticulteurs.

Contre, en 1860, 3600 hectares de vigne de Vin de Domme ! Et une renommée mondiale.

Vin de Domme DSCF9157

Être à nouveau, après avoir été : la renaissance d’un vin

Seul le vin de Domme peut prétendre avoir été avant d’être, à nouveau, bientôt, ce qu’il fût : car il fut vraiment l’un des grands vins du Sud-Ouest, exporté dans le monde entier, naviguant sur les gabares depuis La Roque Gageac jusqu’à Bordeaux, pour aller partout dans le monde où le bon vin était apprécié.

De nos jours, les gabares sont des navigations de charme, et le Vin de Domme ne prétend pas vouloir conquérir le monde. Il veut se faire connaître, tout simplement, car apprécié il est, et le sera alors plus largement. S’étendre… un peu plus. Parfaire sa réputation de vin bio. Et trouver la relève car les pionniers du Vin de Domme sont maintenant des « anciens »… Telle est la question.

Une poignée de vignerons avertis et endurants lui redonnent vie. C’est cette histoire, et leur beau projet, que nous souhaitons partager. Parmi ces acteurs, Jean-Marie Laval, aujourd’hui maire du charmant village de Florimont-Gaumier, et vigneron sur la commune de Domme, raconte l’historique et explique les choix stratégiques :

Ecoutez Jean-Marie Laval, avec son bel accent d’aquí (ici en Occitan), raconter comment en fait c’est autour d’une bonne table, « comme on fait aquí », qu’une douzaine de copains ont décidé de la résurrection du Vin de Domme.

Le choix du vin bio, la réflexion sur les cépages d’antan, et l’appel à la jeunesse

Le premier choix courageux et intéressant, c’est celui du bio. Avec le travail particulier qui en découle, mais n’est pas achevé, nous explique Jean-Marie Laval. Bientôt la 1ère IGP bio de France ! Avec bien sûr les vendanges à la main !

Mais un autre aspect qui intrigue, c’est une réflexion en cours sur les cépages d’avant le phylloxéra, l’idée de retrouver des aspects du vin d’autrefois. Une idée qui n’a pas été retenue lorsque la vigne a été replantée, car le pari a été celui de la sagesse et du choix des cépages sûrs, ceux qui plaisent, ceux qui permettaient de relancer une production qui pouvait devenir progressivement comparable en qualité à celle des Bergerac ou des Cahors, voire pour le blanc, au Petit Chablis.

Mais le Vin de Domme, déjà, se reconnait, offre sa singularité, et un caractère qu’un œnologue nous aidera à décrire dans un prochain article.

Tous les pionniers de la renaissance du Vin de Domme sont des « anciens » qui souhaitent que la relève arrive. Une relève et un accompagnement :  Germinal Peiro qui s’était impliqué dans le projet dès la première heure, vient d’être réélu Président du Département. Et les autres, qui continuent leur métier de vigneron, Bernard Manière, ancien Président de la coopérative ; Roland Salvadori, seul producteur du Lot, nous sommes sur une frontière que la vigne ignore, à faire de l’IGP, indication géographique protégée… Et ils lancent à nouveau un appel aux jeunes, comme bien d’autres agriculteurs de France : c’est un beau métier, un métier d’amour, que celui de vigneron, impliquez-vous et régalez-vous dans cette noble activité. Il n’y a pas que l’œnologie comme métier de la vigne !

   Vin de Domme DSCF9248

Ça c’est du Vin de Domme, un vin typé, encore et toujours plus qualitatif

Le manque de jeunesse dans les vignes est la préoccupation aussi d’un autre responsable : depuis peu, Ian Weale est le Président du Vin de Domme. Et c’est lui qui se sait responsable du nouvel élan que va prendre la cave. Dans une perspective essentiellement qualitative. Il explique, avec son assistante, Lucia, que l’adolescence de leur chai est achevée et qu’il faut entrer pleinement dans l’âge adulte… Or le potentiel est important. En restant sur un marché de niche, certes, mais pas confidentiel, et pas seulement en termes de grande qualité de ce vin : le lieu du chai est lui-même un très bel atout dont il faut se saisir pour répondre à une demande avérée d’œnotourisme. Et le lieu même d’implantation de ces vignes est une belle zone verte. Tout pour plaire aux « Coups de Cœur du Guide Amoureux de Domme et du Périgord Noir »

Ian Weale est d’origine britannique mais il est ici depuis plus de trente ans, et si la cave a la chance de trouver ce nouveau responsable pour leader, c’est qu’il est de longue date un passionné d’ici, vigneron lui-même. Ecoutons-le, enthousiasme et analyse :

Une cave en pleine campagne, un lieu d’accueil de L’œnotourisme à vivre dans la convivialité

Le chai de Moncalou est un bel emplacement au milieu des collines, entouré des vignes, et qui vous attend. Elle devient un lieu de dégustation, bien sûr, et d’animation. Depuis Domme, on prend, de colline en colline, de charmantes petites routes typiques du Périgord Noir, pour arriver au beau milieu des vignes de Vin de Domme. Vous aurez peut-être la chance d’y vivre un événement, une animation concoctée par nos vignerons.

De toute façon, vous serez éclairé sur toutes vos questions par ceux qui vous accueillent en amoureux du vin… et du bio. Demandez-leur par exemple pourquoi ces belles roses au départ des sillons ; et quels sont les effets bénéfiques de la forêt tout autour ; ou comment on fait du rosé ; ou encore apprenez un peu de vocabulaire du vin, demandez ce qu’est un vin aimable, ou chaleureux, charpenté, épanoui, équilibré, bourru, distingué ; de quoi est composé, tout autour, ce sol caillouteux, argilo-calcaire des coteaux du Céou ; quelles sont les proportions dans notre vin entre Merlot, Cabernet Franc, Malbec, Chardonnay, Sémillon… et le fameux Cot typique du Cahors.Unitag QRCode Vin de Domme

Participez à l’aventure de cette renaissance, venez au chai, à Moncalou : c’est là que 70% de la récolte est vendue, à la source en quelque sorte.

Un petit conseil, sans plus, pour finir : venez de la part des Coups de Cœur du Guide Amoureux de Domme et donnez-leur votre e-mail…

Vous pouvez aussi recevoir un BON « Coup de cœur Vin de Domme », sur la page Vin de Domme du site Guide Amoureux, accessible aussi par ce QR Code

Articles similaires

L’Île Nouvelle et son archipel de l'estuaire de la Gironde L’Île Nouvelle est la réunion de deux îles : Boucheaud et Nouvelle (appelée aussi « Sans Pain »), apparues au début du 19ème siècle. Elles ont été très vite endiguées et exploitées par l’homme pour le...
Inauguration des travaux du terminal de Bassens Une grande journée d’inaugurations a marqué, le jeudi 23 septembre, le nouveau départ voulu par la gouvernance et les partenaires du Grand Port Maritime de Bordeaux, reposant sur une offre et un servi...
Redman/Port de Bordeaux : un navire de course aux Bassins à ... Le Class40 Redman et son skipper Antoine Carpentier arrivent à Bordeaux et s’installent dans les Bassins à flots. Une première pour le Grand Port maritime de Bordeaux qui a mis tout en ouvre pour accu...
Sarlat : journées du goût et de la gastronomie Quel meilleur endroit que Sarlat pour célébrer le goût ? Sarlat mitonne chaque année des événements, principalement autour de la gastronomie, dont les retombées dépassent largement les limites de la c...
Bourg-sur-Gironde destination en terre d'Estuaire Depuis 2000 ans, que l’on arrive par le fleuve ou par la haute falaise qui la domine, personne ne résiste au charme de Bourg ! Les Romains y fondèrent une première cité, les Anglais y construisirent u...