Le Périgord Noir pour des vacances douces autour de Sarlat

  • Catégorie : Dordogne
Tourisme doux, slow tourisme, retour aux sources et à soi… Où mieux qu’en Périgord retrouver le temps de se vivre, le temps de la rencontre, de l’échange, le temps où résonnent d’autres temps, le Moyen-âge, la Renaissance, le temps de l’Homme en son Pays, de l’Art en ses cavernes, le temps de connaître, découvrir, écouter ?
Tourisme doux, slow tourisme, retour aux sources et à soi… Où mieux qu’en Périgord retrouver le temps de se vivre, le temps de la rencontre, de l’échange, le temps où résonnent d’autres temps, le Moyen-âge, la Renaissance, le temps de l’Homme en son Pays, de l’Art en ses cavernes, le temps de connaître, découvrir, écouter ?

En cette période difficile de covid, partir pour les vacances est un privilège, un bonheur, une parenthèse qui soulage. Le Périgord noir est en haut de l’affiche… à égalité avec la mer et la montagne ! 

Et oui, ce n’est pas le seul Périgord qui vous fait ce cadeau de la Nature et du patrimoine ancestral. Il faut citer aussi tous les " surtout en ce moment " puisque le Dieu météo, en cette période de vacances de Février, nous place sous ses meilleurs auspices : le temps et la lumière pour visiter nos merveilleux « plus beaux villages de France », écouter la nature qui s’éveille, longer les rivières, contempler la douceur des paysages, faire du vélo, de la rando, et visiter les jardins … 

L’Office du tourisme vous dit tout. Et ici, des hôtes vous accueillent pour partager le bonheur et la douceur du Périgord Noir.

Les merveilleux jardins, des métaphores du paradis

Ils sont ouverts, en ce moment ! Et bien sûr parfaitement gérés sanitairement. 

LES JARDINS DE MARQUEYSSAC - BELVÉDÈRE DE LA DORDOGNE

Le jardin des buis foisonnants et sculptés, le jardin suspendu et son promontoire qui surplombe, magnifique, la vallée de la Dordogne. Se perdre avec délice dans ses sinueux sentiers et sous-bois. Se laisser surprendre par le parfum qu’un petit vent vous apporte en cadeau. Et lâcher prise pour que la végétation méditerranéenne emporte là-bas, en des pays inaccessibles, votre esprit un moment.

LES JARDINS DU MANOIR D’EYRIGNAC : PATRIMOINE HISTORIQUE ET TOPIAIRE

Jardin Français autour du Manoir, sculptures végétales soignées chaque jour par des mains expertes, des esprits éclairés qui échangent, conversent, jouent,  avec la nature. Les sens s’éveillent et vous trouvez en vous-même une énergie, une lumière, que la vie du monde tel qu’il va, avait un instant éloignée. 

Le marché de Sarlat : la fin de « la servitude volontaire » 

Prendre son panier et rencontrer les producteurs, retrouver les saveurs de ce qui vient d’ici, qui n’a pas voyagé, n’a pas connu les manipulations et emballages multiples, ces produits des gens d’Aqui, les diamants noirs bien sûr mais tout simplement ce que la terre et les animaux nous offrent ici instantanément, en même temps que les sourire et les échanges simples, bienveillants, l’esprit ouvert et généreux.

A Sarlat, se trouver dans les rues médiévales aujourd’hui, avec les gens d’ici, s’immerger hors du temps, dans la continuité des œuvres et des espaces humains, retrouver le Badaud que vous connaissez tous… Le Badaud, savez-vous que lui se souvient, s’il vous a connu. Certains lui font leurs confidences, et il retient vos rêves. Il m’en a racontés, parmi les plus beaux, mais la condition, c’était que j’oublie aussitôt, car il respecte l’intimité de tous. Pourtant, j’ai compris qu’avec La Boétie il papote, il commente les événements, ceux du monde maintenant, et s’interroge sur la servitude, volontaire ou involontaire…

Baguenaudons donc avec le Badaud, jusqu’à la toute proche et belle demeure d’Etienne de la Boétie, qu’une savante bordelais replace ici dans son époque, dans sa vie et auprès de Montaigne.

Etienne de la Boétie et le destin de son Discours

VISITE VIRTUELLE 360°  de la Place de la Boétie

 

Les moulins Caillou, de Trel et de l'Evêque à Vézac

Ici, d'anciens sont toujours actifs (moulins du Trel et de l'Evêque), même en période de Covid. Un octogénaire a refait fonctionner l'un d'entre eux, approvisionné en belle farine du sarladais, depuis le début de la crise sanitaire.  

Le Moulin de l’Evêque, c’est le moulin des évêques de Sarlat, au 14ème siècle. Il a été construit à cet endroit, à Vézac, car le ruisseau donne de l’eau été comme hiver, y compris en période de sécheresse. Pendant le confinement, le moulin tournait à plein régime. Elie Coustaty, le meunier, explique : "Depuis une dizaine d’années je le faisais tourner par intermittences, mais depuis la crise sanitaire il tourne toute la semaine. Le blé que nous utilisons est produit en agriculture biologique, par un producteur de Beaumont-du-Périgord". 

L’éco-musée de la noix à Castelnaud-la-Chapelle

Il est ici, Aqui, un endroit de pure tradition où la noix, depuis des siècles, et toujours de la même manière, nous offre son nectar. Au Moulin de Vielcroze l’arôme se libère, en une belle huile ambrée, très pure. Tout à côté du Château de Castelnaud, l’éco-musée vous propose une visite initiatique. Il vous raconte des secrets, des techniques sans doute, mais aussi des objets, des outils, et un esprit, un goût intime qui ne ressemble à aucun autre.

Le musée est encore fermé… Mais la télévision parle de ses noix et des truffes de Laurent Chambon ! 

La nature ne se presse pas et pourtant tout est accompli

(Citation de Lao Tseu)

Tourisme doux, slow tourisme, retour aux sources et à soi… Où mieux qu’en Périgord retrouver le temps de se vivre, le temps de la rencontre, de l’échange, le temps où résonnent d’autres temps, le Moyen-âge, la Renaissance, le temps de l’Homme en son Pays, de l’Art en ses cavernes, le temps de connaître, découvrir, écouter ?

Les temps actuels nous prennent par la main pour nous amener vers ailleurs. Non plus dans les avions, les lieux de la foule et de l’oubli de soi, les smartphones des images obligées et les réseaux qui n’ont rien de sociaux. 

Alors, retrouvons-nous en Périgord ! et dans tous ces lieux dde la Nouvelle-Aquitaine que les modes, les habitudes et le stress nous avaient fait un peu oublier.

Des idées pour vous aider à faire votre circuit dans le Périgord, autour de Sarlat  

Et pour réserver un séjour slow-tourisme, notamment en Périgord Noir, c’est ici
Chambre d'hôtes Les Meulières

Articles similaires

La Bastide de Domme : visite commentée du patrimoine Jean-Marc, notre envoyé spécial se retrouve sur un des plus beaux sites du Périgord, Domme. L’histoire qu’il raconte dans ce podcast nous transporte à la fois dans une bastide médiévale et dans l’univ...
Des guides Amoureux pour la relance du Tourisme ! C'est le moment de tomber amoureux ! Vivre différemment ? C'est devenu une certitude, profiter de l'instant, de la vie, prendre le temps, apprécier, découvrir,  puis  partager... passio...
Sarlat-Périgord Noir : une aide pour le passage au numérique... Afin de limiter au maximum l’impact de la crise sanitaire sur l’économie du territoire, la Communauté de communes Sarlat-Périgord Noir mobilise ses équipes et propose des dispositifs d’appui financier...
Venez découvrir Sarlat et La Boétie en toute tranquillité Quelle bonne idée ! L’Office du Tourisme de Sarlat nous fait visiter la capitale du Périgord Noir sur Facebook. Et la première vidéo publiée est évidemment réservée à Etienne de La Boét...
Tourisme, Culture, Numérique, le grand amour Au travers d’un appel à projet, la Région Nouvelle Aquitaine propose un véritable cadre de cohérence, une synergie créatrice de valeur entre les trois domaines du culturel, du tourisme et du numérique...