Exposition "Dawn Chorus" du duo d'artistes Les Baltazars à Périgueux

Installé à Campagnac-lès-Quercy en Dordogne, le duo d’artistes Les Baltazars construit un univers fascinant qui joue avec la poésie subtile des lumières et de la brume en mouvement.
Installé à Campagnac-lès-Quercy en Dordogne, le duo d’artistes Les Baltazars construit un univers fascinant qui joue avec la poésie subtile des lumières et de la brume en mouvement.

L’Agence culturelle départementale accueille à Périgueux, du 15 mai au 21 juin 2019, le duo d’artistes Les Baltazars, pour leur première grande exposition en Dordogne. Depuis 2010, Aurélie et Pascal Baltazar construisent un univers esthétique et sensitif, dans lequel .....

..... la lumière devient matière, s’anime et se transforme. Entre écriture scénique et arts visuels, leurs créations prennent la forme de tableaux et d’installations d’où émanent des volutes de brumes, orchestrées au moyen de technologies élaborées au service seul des sensations et de la contemplation.

Sous le titre « Dawn Chorus » – le chœur de l’aube –, ils proposent à l’Espace culturel François Mitterrand, à Périgueux, une installation faite de lumière, de brume et de vent. Autour d’un dispositif central, Nebula, ils ont composé une œuvre chorale, une écriture polyphonique faisant évoluer l’ensemble des pièces dans une même dramaturgie. Désireux d’insuffler une sensation tout en laissant libre la compréhension et l’interprétation de leurs œuvres, Les Baltazars nous convient à une expérience singulière des perceptions et du temps.

Cord

A propos de Dawn Chorus
Propos recueillis par Elisabeth Bourgogne, décembre 2018

Vous présentez à l’Espace culturel Mitterrand l’une de vos pièces maitresses Nebula accompagnée de plusieurs nouvelles pièces qui lui font écho. Un dispositif que vous avez intitulé Dawn Chorus. Que signifie ce titre ?

La pièce centrale écrite sur le dispositif Nebula se nomme Daybreak (Aube). Nous voulions que l’ensemble évoque aussi l’aurore, l’éveil. Dawn Chorus signifie le chœur de l’aube : chant des oiseaux qui s’éveillent ainsi que “chant” électro-magnétique de la terre survenant à l’aube lui aussi, essentiellement dans les régions australes. Deux chœurs de l’aube comme en écho l’un de l’autre. Ce dernier chant n’est audible qu’à l’aide de récepteurs de radio à très basse fréquence. Inaudible par l’homme, ce chant de la terre a nourri notre imaginaire.

Vous parlez à propos de cette installation d’une œuvre chorale dont vous soulignez l’écriture polyphonique. Qu’apporte de neuf cette approche chorale ?

C’est la première fois effectivement que nous réalisons une écriture polyphonique, c’est-à-dire que les différentes pièces sont écrites conjointement, évoluent parallèlement, au même rythme, dans une même dramaturgie. Nous avions, il y a deux ans, écrit Daybreak. Nous sommes partis de l’écriture dans le temps de cette brume lumineuse et colorée pour écrire l’évolution des autres pièces, planètes lumineuses traversées par la même énergie, par les mêmes étapes colorées. Le tout constituant une exposition à la même temporalité dans laquelle s’immerger et évoluer lentement.

Votre travail requiert des moyens techniques sophistiqués et des expérimentations poussées avant de parvenir au résultat attendu. Comment s’opère cette alchimie entre l’aspect technologique et votre propos artistique ?

Tout est au service de l’artistique. Nous savons que nous avons besoin de beaucoup de temps pour faire des essais, des prototypes, pour faire avancer certaines technologies, certains logiciels informatiques, temps que nous intégrons lors de nos processus de création. Ensuite, seuls guident l’esthétique, le sensible. Nous désirons que notre univers permette une ouverture vers de multiples rêves éveillés pour le visiteur-spectateur. Que chacun puisse puiser ce dont il a besoin, puisse projeter le matériau de son propre imaginaire.

Construites dans la durée, vos installations ont une temporalité souvent lente qui réclame du spectateur un certain état de réceptivité. Comment entrer au mieux dans votre univers ?

Ce sont des œuvres contemplatives qui demandent de prendre le temps. Il n’est pas toujours aisé d’accepter que la lenteur puisse dans un premier temps heurter, faire violence, dans le rythme effréné de la vie quotidienne. Dawn Chorus propose un temps étiré, les lentes évolutions des planètes colorées sont dans un premier temps difficilement perceptibles par notre œil puis nous apparaissent comme un autre rythme vital, les volutes de la brume acquièrent une épaisseur dans la pénombre. De même, dans le silence de départ, le presque rien peut être perçu, les sons ténus venant du dispositif de Nebula - et nous le rendant plus vivant encore - sont audibles dès que nous nous rapprochons de lui.
Plus tard, peut-être, en ressortant dans l’éclat du soleil, notre œil verra différemment.

Biographie des artistes

Nés en 1979 et 1976, Aurélie et Pascal Baltazar collaborent depuis 2010, ils vivent et travaillent en Dordogne depuis 2016.

Artistes interdisciplinaires, ils créent des oeuvres sensitives. Ces oeuvres, in situ, installations-spectacles, tableaux, sont des sculptures de matière lumineuse évolutive. Pour cela, ils créent dans différents contextes (exposition, espace scénique...) des dispositifs permettant de donner à la lumière volume et matérialité, dont ils travaillent les mouvements et comportements dans le temps, afin de créer des formes évanescentes se déformant et se reformant sans cesse, des paysages sensoriels, des univers sensibles fragiles et suggestifs.

Exposition « Dawn Chorus » du 15 mai au 21 juin 2019

Espace culturel François Mitterrand, 2 place Hoche, 24000 Périgueux
Entrée libre du mercredi au vendredi, de 13h à 17h (sauf jours fériés), le samedi de 14h à 18h
Visite commentée tous les samedis à 14h, sans réservation
Visites et ateliers pour les groupes, sur réservation (06 75 64 58 98)
Ateliers en famille les samedis 1er et 15 juin à 15h30, sur réservation (06 75 64 58 98)

A l’occasion des « Rendez-vous aux jardins »
Dans le cadre de la manifestation nationale « Rendez-vous aux jardins » initiée par le Ministère de la Culture, prévue du 7 au 9 juin 2019, le service des Espaces verts du Conseil départemental et l’Agence culturelle départementale proposent la découverte croisée de l’exposition et des jardins de l’Espace culturel François Mitterrand, suivie d’un atelier commun.

Samedi 8 juin : 14h : visite commentée de l’exposition « Dawn Chorus »
15h : visite guidée des jardins de l’Espace culturel François Mitterrand
16h : atelier commun aux deux visites, sur réservation (06 75 64 58 98)
Dimanche 9 juin : ouverture exceptionnelle des jardins [de 10h à 18h] et de l’exposition [de 14h à 18h]

Renseignements : Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord 05 53 06 40 00 | www.culturedordogne.fr

Cette exposition est accueillie par l'Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord à l'Espace culturel François Mitterrand à Périgueux avec le soutien du Conseil départemental de la Dordogne, de la Région et de la DRAC Nouvelle-Aquitaine.

Articles similaires

Foire Internationale de Bordeaux - Parc Exposition du Lac Ancrée dans une tradition riche de 100 ans d’histoire et inscrite dans un véritable rituel, la Foire Internationale de Bordeaux constitue un événement majeur de la vie économique et soc...
Vaste Monde #1 : Villa Beatrix Enea à Anglet Proposée dans le cadre de la programmation de La Villa Beatrix Enea, Centre d’art contemporain de la Ville d’Anglet, Vaste Monde # 1 présente le travail de onze artistes invités, à travers une sélecti...
Exposition Clair-Obscur : l'Afrique australe s'expose à Péri... Cet automne, l’Agence culturelle Dordogne-Périgord accueille l’exposition Clair-Obscur, qui met à l’honneur l’art contemporain sud-africain à travers un ensemble d’œuvres choisies par Pierre Lombart, ...
Exposition des peintures et dessins d’Éléonore Deshayes L’exposition « Rosæ » (programmée cet été) avec Éliane Monnin a initié un nouveau format d’événements destiné à compléter ma programmation de diffusion des artistes avec qui je travaille. «&...
Exposition de peintures : Bateaux traditionnels du Bassin d'... Navigant régulièrement sur son bateau, et amoureux du Bassin d’Arcachon depuis de nombreuses années, Jean-Claude Prinz a souvent croisé les belles embarcations traditionnelles du Bassin : pinasse...