Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles

Explorer les trésors insoupçonnés de Sarlat pendant les journées du patrimoine
Explorer les trésors insoupçonnés de Sarlat pendant les journées du patrimoine

Chaque année, la mairie profite de l’évènement culturel majeur de la rentrée, les journées européennes du patrimoine, pour faire découvrir Sarlat.  À Sarlat, plus qu’ailleurs, le patrimoine est un écrin, et, pour le mettre en valeur, des milliers de bougies illuminent le secteur sauvegardé.

Des animations ponctuent ce parcours « à la bougie » : concerts, scénettes, expositions, discours… Sarlat, connaît, avec ses 72 sites inscrits et classés, la plus grande concentration européenne de sites inscrits ou classés. La cité est également l’un des premiers secteurs sauvegardés de France.

Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles 

Evénement culturel majeur de la rentrée, les journées européennes du patrimoine se déroulent chaque année durant le 3ème week-end de septembre. L’occasion pour tous de découvrir ou redécouvrir les trésors du patrimoine national. Tous les patrimoines sont mis à l’honneur, qu’ils soient monumental, architectural, urbain, archéologique et paysager.  Parfois fermés au public le reste de l’année, un grand nombre de lieux s’ouvrent alors à la visite.

Parce qu'elles stimulent, au-delà de la fête, la fréquentation pérenne des monuments publics et privés, les Journées européennes du patrimoine constituent un outil unique de valorisation de l'action des pouvoirs publics et de l'ensemble des acteurs du patrimoine. Elles représentent un prolongement convivial de la politique de protection des monuments historiques et favorisent de cette manière depuis plus de trente ans l'appropriation de ses missions par les citoyens de tous âges.

Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles

L’aquarelle par et avec Catherine Gout

Installée en Dordogne depuis 2015, Catherine Gout intervient sur le fac-similé de Lascaux IV. Amoureuse des vieilles pierres, elle sillonne les lieux qui font le charme du département, soucieuse de « saisir le réel en le dessinant ».

Catherine GoutSes carnets de croquis la suivent, tel un vieil ami qui l’accompagne et se souvient. Cette expérience personnelle se nourrit également de la rencontre avec l’autre. En 2012, elle devient la correspondante Urban Sketchers France.

A la maison de La Boétie, l’artiste expose tout le week-end  des Journées européennes du Patrimoine ses  aquarelles sur Sarlat. Un diaporama de son travail sera présenté, Place du Peyrou, lors de la soirée du samedi 19 septembre, illustrant ainsi les multiples visages du Périgord noir et l’indéniable talent de l’artiste.

Dans une approche active, elle accompagne les peintres amateurs et débutants curieux, désireux de retenir sur le papier une journée de découverte, parfois furtive, des recoins de la ville.

Si vous êtes intéressés par l’activité du samedi, de 10h à midi puis de 14h à 18h, n’hésitez-pas à vous inscrire aux coordonnées suivantes Service du Patrimoine : 05 53 29 86 68 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Liste du matériel à apporter :
- Tabouret  pliant ou trépied, petit carton à dessin ( support rigide) et 2 pinces

- Trousse : crayon, gomme, feutres fins indélébiles, crayons de couleurs, stylos billes, feutres de couleurs ...
- Petite boite d'aquarelles, pinceaux, eau et gobelet et papier absorbant ou chiffon.

Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles

Sarlat : les incontournables d'un haut lieu historique

Avec 16 bâtiments classés monuments historiques et 44 inscrits à l’inventaire, la ville intra-muros de Sarlat offre un patrimoine architectural hors du commun sur près de 11 hectares. Mais se souvient-on de ce que fut la cité jusque dans les années 1950 ? Une ville endormie, qui avait conservé son organisation médiévale et que les architectes chargés de sa réhabilitation à partir de l’application de la loi Malraux en 1964 ont découverte. C’est à une plongée dans ce Sarlat que les Journées du Patrimoine vous convient

Sarlat, par sa richesse architecturale incomparable connaît une densité de monuments protégés inégalée. Des hommes ont œuvré patiemment à l’inventaire, à la protection et à la restauration -Mérimée, Yves Marie Froidevaux, Henry de Ségogne- de ce patrimoine séculaire. Tous à leur manière ont façonné dans le temps la ville que nous connaissons aujourd’hui.

Place Boissarie, scène de théâtre

Par son emplacement, la place Boissarie s’est imposée d’elle-même comme scène de théâtre, ouvrant sur la place de la Liberté qui peut contenir un gradin de plus de mille places. La place est entourée de monuments imposants dont le splendide hôtel de Gisson. Devant l’hôtel, un passage mène vers la place du Marché-aux-Oies à l’hôtel de Vassal du XVe s. et sa gracieuse échauguette, permettant une entrée des acteurs par le fond de la scène. Côté cour (à droite), la rue Magnanat descend vers la place de la Liberté longeant une longue façade et sa suite d’arcades. Côté jardin (à gauche), la grande masse de l’église Sainte-Marie, aujourd’hui réhabilitée par Jean Nouvel, présente sa solide muraille et offre aux coulisses l’abri de sa haute voûte.

L’hôtel de ville

L’hôtel de ville est implanté à l’emplacement de l’ancienne maison consulaire. Tel qu’il nous apparaît aujourd’hui, il procède en grande partie de la reconstruction par l’architecte saintongeais Bouyssou au XVIIème s. Fuyant son pays gagné par les protestants, le maître d’œuvre réalisa les châteaux de la Roussie (Proissans), de Berbiguières, l’église de Domme puis répondit à la commande publique de la ville de Sarlat en réalisant l’hôtel de ville entre 1623 et 1625 pour un montant de 4 500 livres. Le contrôle des travaux se fit sous la surveillance d’une commission dirigée par François de Gérard, seigneur du Barry, conseiller du roi et lieutenant général du Périgord au siège de Sarlat.

La forme du bâtiment est héritée du XVIIème s. Un vaste pavillon rectangulaire donne sur la place Royale (actuelle place de la Liberté) et non plus rue Fénelon, ancienne entrée principale. Il présente au rez-de-chaussée un bel ensemble d’arcades en plein cintre, réminiscence de l’architecture des bastides du Moyen Âge. L’ensemble de la construction est coiffée par un toit à forte pente couvert d’ardoises, aujourd’hui dépourvu de tourelles d’angle. Le XVIIIe s. peaufinera l’aspect monumental de la bâtisse avec les ajouts du clocher et du lanternon et la transformation des fenêtres (remplacement des meneaux et ajout d’une travée). L’édifice fut transformé au XIXe s. en bazar au rez-de-chaussée et en club à l’étage, tandis que les services municipaux avaient été transférés dans l’ancien palais épiscopal depuis la Révolution. Il fut restauré en 1899 par l’architecte Queille et inauguré par Pierre Sarrazin, le député-maire de Sarlat, qui lui rendit ses fonctions d’hôtel de ville en 1900.

Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles

Pacours découverte du Patrimoine

Le grand rendez-vous annuel que les Sarladais attendent avec impatience aura bien lieu cette année autour du thème : « Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie ! » ; Cette 37e édition, à la fois culturelle et festive, sera l’occasion pour chacun de célébrer plus intensément que jamais la beauté, la richesse et la variété du patrimoine de la cité du Périgord Noir. Vous serez invités à vous rappeler l’importance de l’éducation dans la transmission, mais aussi du rôle essentiel du patrimoine dans l’éducation.

Dès le samedi après-midi, nous vous suggérons de vous rendre sur le site de Campagnac avec des visites exceptionnelles gratuites du château, à partir des extérieurs, faites par Anne Bécheau, guide conférencière et historienne locale :

  • Sur réservation uniquement : 05 53 29 86 68 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Samedi 19/09 à 17h et à 18h / dimanche 20/09 à 10h et à 11h.

Différentes démonstrations de savoir-faire auront lieu à Campagnac. L’Association Interprofessionnelle pour la Formation permanente en Sarladais proposera quatre ateliers en lien avec le bâtiment (lauze, dallage, taille de pierre, ouvrage en moellons). Des jeunes issus des récentes formations seront encadrés par leurs formateurs :

Rendez-vous sur place le samedi de 15h à 18h et le dimanche de 10h à 12h.

Sur le même site, Bernard Barde, feuillardier, vous fera découvrir les gestes d’antan. Il présentera son travail :

  • samedi à 15h30 – 16h30 et 17h30 / dimanche à 10h30 et à 11h30.

Cathédrale de Sarlat, Bernard Podevin, organiste, vous permettra d’accéder aux orgues 

  • dimanche (toutes les 30 minutes, de 14h à 17h30), sur réservation : 05 53 29 86 68
    Masque obligatoire.

L’élément phare de ce week-end tant attendu par les Sarladais, mais pour lequel de nombreux visiteurs viennent tout spécialement à Sarlat de toute la Nouvelle-Aquitaine, est la soirée du patrimoine organisée le samedi, de 21h à minuit.

Pour bien débuter la soirée, François Delime, crieur public, comédien autodidacte, amoureux des mots, sera là, Place de la Liberté, pour vous divertir et vous accompagner ensuite avec humour vers les différentes animations tout au long du circuit.

Le duo Cabeceo vous invitera, Place Boissarie, à danser. C’est un duo piano-bandonéon et piano à quatre mains qui joue du tango argentin. Vous découvrirez alors un univers musical qui navigue entre Amérique du Sud et Europe.

Place du Marché aux oies : Denis Mazet, artiste, petit-fils de Marguerite Mazet, sculptrice renommée en Périgord, réalisera, devant l’ancien bar à vin de Jacky Porret, une sculpture devant vous.

Hôtel Plamon : exposition Denis Mazet (peintures/sculptures). Dessiner furtivement des silhouettes est un plaisir dont il ne s’est jamais lassé. Plus tard, l’aquarelle l’a séduit par sa rapidité d’exécution et la fraîcheur de ses transparences. Il a ensuite suivi des cours de dessin et de modelage à l’Ecole des Beaux-Arts d’Angers. Travailler le nu fut une découverte.

Toujours dans le domaine des arts, poursuivez votre pérégrination, de la rue Fénelon à la rue de la Salamandre, en passant par la rue du Présidial, dans ce quartier Est si riche, où les galeries et les artisans d’arts foisonnent, ils seront heureux de vous accueillir pour vous faire découvrir ou redécouvrir leur savoir-faire.

En faisant cette boucle, nous arriverez, Place du Peyrou, où une vidéo projection des aquarelles de Catherine Gout, vous sera présentée : mille visages du Périgord noir. Pour pourrez, là aussi, apprécier l’immense talent de cet artiste qui est intervenue sur le fac-similé de Lascaux IV. Amoureuse des vieilles pierres, elle sillonne les lieux qui font le charme du département. Ses carnets de croquis la suivent…

Maison de La Boétie, Catherine Gout exposera ses dernières œuvres sur Sarlat qui figureront autour des croquis dessinés en atelier par les participants au cours de la journée.

Galerie Malraux, vous serez peut-être impatient de découvrir la vidéo de présentation du projet du futur Pôle culturel, en construction Rue J.B. Delpeyrat.

La Bibliothèque fête ses 90 ans. Pour l’occasion, vous pourrez écouter le récit singulier, parfois cocasse, de son histoire et admirer les boiseries magnifiques de sa salle de travail.

Ancien Evêché : une vidéo de Jacques Crouzel vous sera proposée « En Périgord noir, à chacun sa vigne et son vin », film en occitan, sous-titré en français. Documentaire sur le travail de la vigne en ce début du XXIe siècle.

Cour des Fontaines : Sébastien Diffis, ferronnier d’art, vous fera une démonstration de ce savoir-faire ancestral. Il réalisera une œuvre en direct tout en présentant son travail par séquences.

Chapelle Saint-Benoît : Claude Allard, maître-luthier installé à Sarlat depuis 1970, présentera des instruments de musique de sa fabrication ainsi que des outils nécessaires à la réalisation de son art. Il sera sur place durant cette soirée et continuera la fabrication d’un théorbe.


 

Articles similaires

Landes : "Le Polar se met au vert" Manifestation reconnue dans le monde de l’édition, "Le Polar se met au vert" attire à chaque édition un public plus nombreux. Ce salon des littératures policières a pour but de faire connaître la prod...
Sarlat : La Lanterne des Morts en visite virtuelle Située derrière le chevet de la cathédrale Saint-Sacerdos de Sarlat en Périgord, cité médiévale, la lanterne des morts intrigue non seulement de par son architecture mais aussi par son origine. La ...
Lot-et-Garonne : journées du patrimoine en Albret Au cœur du Sud-Ouest, entre Bordeaux et Toulouse, découvrez le joyau de la Gascogne. Irrigué par l'or bleu de la Baïse et de la Garonne, enrichi par l'or rouge du Vignoble de Buzet, vivifié par l'or v...
Château Peixoto : un lieu exceptionnel à visiter La ville de Talence invite le public à découvrir un joyau du patrimoine talençais du XVIIIe siècle : le château Peixotto.  Inscrit au titre des monuments historiques, cette demeure, construite en...
Visite virtuelle de l'église de l'Hôpital-Saint-Blaise Sur les Chemins de Saint-Jacques de Compostelle inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO, l'église de l'Hôpital-Saint-Blaise se situe dans les Pyrénées, entre les 2 vallées de Navarrenx et Maul...