Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles

Allez explorer les trésors insoupçonnés de Sarlat pendant les Journées du Patrimoine
Allez explorer les trésors insoupçonnés de Sarlat pendant les Journées du Patrimoine

Chaque année, la mairie profite de l’évènement culturel majeur de la rentrée, les journées européennes du patrimoine, pour faire découvrir Sarlat sous les étoiles.  À Sarlat, plus qu’ailleurs, le patrimoine est un écrin, et, pour le mettre en valeur, des milliers de bougies

.... illuminent le secteur sauvegardé de 21h à minuit. Des animations ponctuent ce parcours « à la bougie » : concerts, scénettes, expositions, discours… Sarlat, connaît, avec ses 72 sites inscrits et classés, la plus grande concentration européenne de sites inscrits ou classés. La cité est également l’un des premiers secteurs sauvegardés de France.

Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles 

Evénement culturel majeur de la rentrée, les journées européennes du patrimoine se déroulent chaque année durant le 3ème week-end de septembre. L’occasion pour tous de découvrir ou redécouvrir les trésors du patrimoine national. 
 
Tous les patrimoines sont mis à l’honneur, qu’ils soient monumental, architectural, urbain, archéologique et paysager.  Parfois fermés au public le reste de l’année, un grand nombre de lieux s’ouvrent alors à la visite.

Parce qu'elles stimulent, au-delà de la fête, la fréquentation pérenne des monuments publics et privés, les Journées européennes du patrimoine constituent un outil unique de valorisation de l'action des pouvoirs publics et de l'ensemble des acteurs du patrimoine.

Elles représentent un prolongement convivial de la politique de protection des monuments historiques et favorisent de cette manière depuis plus de trente ans l'appropriation de ses missions par les citoyens de tous âges.

Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles

Découverte et initiation aux arts du calligramme

Dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine sur le thème « Arts et divertissements », le service du Patrimoine propose une animation autour du Calligramme ; L'artiste Alyssia Banon propose une formule entièrement graphique et esthétique pour découvrir, ou redécouvrir l'Art de la Belle Ecriture. Calligramme Alyssia Banon Lors de l'atelier qui s'adresse aux plus de 14 ans, le samedi 21 septembre de 15h à 17h, les élèves se familiariseront avec une typographie originale avant de s'essayer eux-mêmes au calligramme.

En s'inspirant de poèmes et d'aphorismes, ils composeront une calligraphie où les mots épouseront les traits et formes dessinées (en référence aux fameuses compositions des surréalistes, et notamment de Guillaume Apollinaire).

Vous retrouverez la calligraphe Alyssia Banon lors d'une performance nocturne. Elle effectuera un grand calligramme, qui sera vidéo projetée en temps réel. Dans cette œuvre originale, les lettres de lumière aux influences orientales, s'enrouleront à la manière d'un vitrail hypnotique, sur la façade de la Cathédrale.

Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles

Sarlat : les incontournables d'un haut lieu historique

Avec 16 bâtiments classés monuments historiques et 44 inscrits à l’inventaire, la ville intra-muros de Sarlat offre un patrimoine architectural hors du commun sur près de 11 hectares. Mais se souvient-on de ce que fut la cité jusque dans les années 1950 ? Une ville endormie, qui avait conservé son organisation médiévale et que les architectes chargés de sa réhabilitation à partir de l’application de la loi Malraux en 1964 ont découverte. C’est à une plongée dans ce Sarlat que les Journées du Patrimoine vous convient

Sarlat, par sa richesse architecturale incomparable connaît une densité de monuments protégés inégalée. Des hommes ont œuvré patiemment à l’inventaire, à la protection et à la restauration -Mérimée, Yves Marie Froidevaux, Henry de Ségogne- de ce patrimoine séculaire. Tous à leur manière ont façonné dans le temps la ville que nous connaissons aujourd’hui.

Place Boissarie, scène de théâtre

Par son emplacement, la place Boissarie s’est imposée d’elle-même comme scène de théâtre, ouvrant sur la place de la Liberté qui peut contenir un gradin de plus de mille places. La place est entourée de monuments imposants dont le splendide hôtel de Gisson. Devant l’hôtel, un passage mène vers la place du Marché-aux-Oies à l’hôtel de Vassal du XVe s. et sa gracieuse échauguette, permettant une entrée des acteurs par le fond de la scène. Côté cour (à droite), la rue Magnanat descend vers la place de la Liberté longeant une longue façade et sa suite d’arcades. Côté jardin (à gauche), la grande masse de l’église Sainte-Marie, aujourd’hui réhabilitée par Jean Nouvel, présente sa solide muraille et offre aux coulisses l’abri de sa haute voûte.

L’hôtel de ville

L’hôtel de ville est implanté à l’emplacement de l’ancienne maison consulaire. Tel qu’il nous apparaît aujourd’hui, il procède en grande partie de la reconstruction par l’architecte saintongeais Bouyssou au XVIIème s. Fuyant son pays gagné par les protestants, le maître d’œuvre réalisa les châteaux de la Roussie (Proissans), de Berbiguières, l’église de Domme puis répondit à la commande publique de la ville de Sarlat en réalisant l’hôtel de ville entre 1623 et 1625 pour un montant de 4 500 livres. Le contrôle des travaux se fit sous la surveillance d’une commission dirigée par François de Gérard, seigneur du Barry, conseiller du roi et lieutenant général du Périgord au siège de Sarlat.

La forme du bâtiment est héritée du XVIIème s. Un vaste pavillon rectangulaire donne sur la place Royale (actuelle place de la Liberté) et non plus rue Fénelon, ancienne entrée principale. Il présente au rez-de-chaussée un bel ensemble d’arcades en plein cintre, réminiscence de l’architecture des bastides du Moyen Âge. L’ensemble de la construction est coiffée par un toit à forte pente couvert d’ardoises, aujourd’hui dépourvu de tourelles d’angle. Le XVIIIe s. peaufinera l’aspect monumental de la bâtisse avec les ajouts du clocher et du lanternon et la transformation des fenêtres (remplacement des meneaux et ajout d’une travée). L’édifice fut transformé au XIXe s. en bazar au rez-de-chaussée et en club à l’étage, tandis que les services municipaux avaient été transférés dans l’ancien palais épiscopal depuis la Révolution. Il fut restauré en 1899 par l’architecte Queille et inauguré par Pierre Sarrazin, le député-maire de Sarlat, qui lui rendit ses fonctions d’hôtel de ville en 1900.

Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles

Programme des Journées européennes du Patrimoine du 21 et 22 septembre

L’année 2019 a été placée par le Ministère de la Culture et de la Communication sous la thématique « Arts et divertissements».  Tout le week-end, des visites gratuites sont organisées au départ de l’office de tourisme, le samedi 21 septembre à 15h  et le dimanche 22 septembre à 10h30, 15h et 21h. Dans la maison de la Boétie, Place du Peyrou, La Chambre d’Etienne, sera ouverte samedi et dimanche, uniquement en journée (10h-13h et 15h-18h). Cette œuvre d’Arno Fabre date de 2010, lorsque l’artiste a été accueilli en résidence à Sarlat dans le cadre des « Résidences de l’Art en Dordogne » menées par l’Agence Culturelle Départementale Dordogne-Périgord. Elle invite le visiteur à voyager dans le texte philosophique d’Etienne de La Boétie, Le discours de la servitude volontaire. Durant plus de 2 semaines, l’artiste a patiemment recopié à la main la totalité du texte, en moyen français, sur les murs d’une des pièces de la Maison La Boétie. La pièce qui fut, peut-être, La Chambre d’Etienne

Le samedi 21 septembre à partir de 21h, la soirée « Patrimoine sous les étoiles » constitue le temps fort du week-end, avec ses dix mille bougies. Lors l’édition 2019, les arts sont mis à l’honneur avec beaucoup d’éclectisme. 

Quatre expositions jalonneront la ville. Trois d’entre-elles sont ouvertes plus largement que la soirée. L’exposition Afrique, itinérance en art contemporain  sera ouverte en nocturne ce soir-là. Elle présente la collection de Guy Lenoir, un amateur d’art passionné de ce continent et de sa culture, dans la chapelle des Pénitents blancs.  Dans un autre registre, le rugby fait partie intégrante de la culture locale. A travers la bande-dessinée, le duo Felix et Bigotto fera vivre au club de Moncalou de multiples aventures dans Rugby de clocher. Il nous conviera également à un voyage temporel et culturel à partir des croquis de Carnet d’Ovalie. Quelques-unes de leurs planches seront exposées à l’hôtel Plamon. Ils sont associés à Daniel Chavaroche vous captivera avec ses histoires du monde du rugby, authentique jeu patrimonial en Périgord. Sur la Place du Peyrou, la calligraphe Alyssia Banon exposera dans la galerie à partir du 13 septembre. Elle propose en parallèle pour la soirée une performance en réalisant un calligramme qui sera vidéo-projeté sur la cathédrale. Enfin, dans la chapelle des Pénitents Bleus (Saint-Benoît), l’exposition Dans les pas des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle en Nouvelle-Aquitaine ouvrira toute la fin de semaine. Elle présente l’histoire et la légende de Saint-Jacques, l’essor du pèlerinage compostellan, ainsi que de nombreux éléments du patrimoine qui jalonnent le parcours des »cheminants » en Nouvelle-Aquitaine, terre de convergence des quatre principaux chemins français actuels.

D’autres animations viendront vous séduire ou vous divertir pendant cette soirée. De l’autre côté de la rue de la République, dans l’abbaye Sainte-Claire, les musiciens de l’Union Philarmonique proposeront un répertoire éclectique, de la marche militaire aux danses étrangères en passant par les musiques de films, et le jazz. Sur la place Boissarie, au cœur de Sarlat,  Arnaud Cance et Paulin Courtial animeront le Bal. Ils se lanceront dans un duo frénétique : un bal modernisé mais pas dénaturé, ouvert aux collectes de la mémoire populaire rouergate comme aux compositions les plus originales. Bourrées endiablées, scottishs et polkas cadencées, valses et mazurkas envoûtantes seront servies avec générosité et enthousiasme. A l’ancien théâtre, le divertissement se fera improvisation, grâce à des scénettes de théâtre fabriquées en direct. La troupe d’amateurs est dirigée par Marie-Laure Monturet, metteuse en scène, auteur et régisseuse du Théâtre de Poche. Près de ce lieu, les jeux traditionnels fleuriront à deux endroits avec l’association la Ringueta. A la Bibliothèque, l’association présentera ses jeux de table, tels que la Barloque, dans la magnifique salle de lecture. Cour des fontaines, le traditionnel rampeau et boulet attendront le public ! Aux Enfeus, la Cie Mutine présentera [SchizZo], en italien « esquisse ». Il s’agit est une pièce chorégraphique – librement inspirée du Tunnel d’Ernesto Sábato (1948) – mêlant les mouvements de danse à ceux du dessin réalisé en direct et aux illustrations animées. Enfin, à 22h30, la cathédrale Saint-Sacerdos ouvre ses portes au Pascal Sauliere Jazz Trio. Les trois musiciens nous feront traverser différentes époques autour de la musique Jazz, depuis les grands standards instrumentaux aux balades les plus épurées, en passant par la Bossa Nova et le Latin Jazz… De Louis Armstrong à Duke Ellington, d’Antonio Carlos Jobim à Dizzy Gillespie… que d’émotion au programme.

Sarlat patrimoine 2019a

L’Atelier des Fac-similés du Périgord : Copier, c'est leur métier

Atelier fac similes du Périgord (AFSP)L'Atelier des Fac-similés du Périgord situé à quelques pas de Lascaux à Montignac en Périgord, filiale de la Semitour, a pour mission la fabrication de fac-similés, la reproduction de fresques d’art pariétal, la conception de scénographies, la reproduction d'oeuvre grand format ainsi que la fabrication de produits dérivés dédiés au tourisme.

 

Plus d'informations sur l'Atelier des fac-similés du Périgord (AFSP)

Articles similaires

Sarlat : Festival du Film, le Périgord aux couleurs du septi... Le Festival du Film de Sarlat est un des Festivals majeurs du paysage cinématographique français. Il est reconnu d’intérêt national et il est soutenu par les institutions locales, départementales...
Nouvelle-Aquitaine : Festival Lettres du Monde, lire et part... Bibliothèques, médiathèques, librairies, centres culturels, théâtres, cinémas, salle de spectacle, galeries, musées et établissements scolaires, lycées, et collèges, au fil de 80 rencontres à travers ...
Sarlat capitale du Perigord Noir Bijou architectural de l’époque médiévale et renaissance, la cité d’Etienne la Boëtie semble avoir défié le temps. Le coeur de Sarlat, capitale du Périgord Noir présente la plus forte densité de monum...
SOLIKEND : dispositif de tourisme solidaire imaginé en Nouve... SOLIKEND est un dispositif innovant de "tourisme hôtelier solidaire", soutenu par la Région Nouvelle Aquitaine. " Réservez vos nuits d'hôtel au profit d'associations - Le paiement de votre séjour est ...
Pessac : Festival du Film d'histoire Le Festival international du film d’histoire propose chaque année une sélection de films autour d'un thème d'actualité en proposant un panorama du cinéma français et étranger, avec des œuvres du patri...