Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles

Explorer les trésors insoupçonnés de Sarlat pendant les journées du patrimoine
Explorer les trésors insoupçonnés de Sarlat pendant les journées du patrimoine

Chaque année, la mairie profite de l’évènement culturel majeur de la rentrée, les journées européennes du patrimoine, pour faire découvrir Sarlat.  À Sarlat, plus qu’ailleurs, le patrimoine est un écrin, et, pour le mettre en valeur, des milliers de bougies illuminent le secteur sauvegardé.

Des animations ponctuent ce parcours « à la bougie » : concerts, scénettes, expositions, discours… Sarlat, connaît, avec ses 72 sites inscrits et classés, la plus grande concentration européenne de sites inscrits ou classés. La cité est également l’un des premiers secteurs sauvegardés de France.

Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles

Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles

Evénement culturel majeur de la rentrée, les journées européennes du patrimoine se déroulent chaque année durant le 3ème week-end de septembre. L’occasion pour tous de découvrir ou redécouvrir les trésors du patrimoine national. Tous les patrimoines sont mis à l’honneur, qu’ils soient monumental, architectural, urbain, archéologique et paysager.  Parfois fermés au public le reste de l’année, un grand nombre de lieux s’ouvrent alors à la visite.

Parce qu'elles stimulent, au-delà de la fête, la fréquentation pérenne des monuments publics et privés, les Journées européennes du patrimoine constituent un outil unique de valorisation de l'action des pouvoirs publics et de l'ensemble des acteurs du patrimoine. Elles représentent un prolongement convivial de la politique de protection des monuments historiques et favorisent de cette manière depuis plus de trente ans l'appropriation de ses missions par les citoyens de tous âges.

 sarlat JEP 21

Les animations 2021

Pour célébrer le patrimoine, Sarlat a choisi le thème inédit du patrimoine ferroviaire. Il permet de mettre en avant à la fois le chemin de fer et le petit train, connu sous le nom de tramway (1912-1935). Les 18 et 19 septembre, des animations gratuites seront proposées. Les bougies, qui illumineront la ville lors de la 38e soirée de « Patrimoine sous les étoiles », le 18 septembre, guideront les visiteurs jusqu’aux différents lieux d’animation.

Programme des Journées du Patrimoine – 18-19 septembre 2021

  • Visites gratuites « Sarlat, histoire d’une ville » : samedi 15h / dimanche 10h30, 15h et 21h
  • Exposition d’une locomotive d’époque Place de la grande Rigaudie : samedi 16h-minuit / dimanche 10h-16h
  • Conférence : « Le petit train » (Salle du conseil municipal à 15h) - Peu de sarladais savent encore que, de 1912 à 1935, un tramway à vapeur reliait Sarlat (La croix rouge) à Villefranche du Périgord, desservant de nombreuses petites gares et arrêts facultatifs dans notre ville puis dans les communes de la vallée. On peut encore voir certaines de ces gares sur le bord des routes à Vitrac, Daglan, Saint Pompon… Le tramway, fort d’une locomotive tirant deux wagons, s'époumonait sur des rails étroits, entrait dans la ville par le quartier de l'Endrevie, descendait la Traverse et s’élançait enfin vers le sud en suivant les routes départementales. Plusieurs voyages quotidiens étaient programmés, allers et retours ! C’est cette histoire-là que vous raconteront le 19 septembre à 15 heures Jean-Paul Coiffet (spécialiste ferroviaire), Patrick Salinié et Rudi Molleman (auteurs d’essais sur le sujet). Ils aborderont les aspects techniques, les matériels utilisés mais également les aspects humains et les anecdotes qui, vous pouvez vous en douter ne manquent jamais de saveur en sarladais !

Programme de la soirée « Patrimoine sous les étoiles » 18 septembre 2021 (21h – Minuit)

  • Intervention de Monsieur le maire – 21h
  • Fanfare F.A.T (Fanfare Artisanale Tad) : répertoire traditionnel occitan et sud-américain – en lien avec l’inauguration de la gare en 1882 et les voyages en train  (trains du monde, répertoire 2)
  • Exposition « Le patrimoine ferroviaire » (Plamon) : photographies, maquettes provenant de collections privés, objets provenant du musée de Martel sous vitrine, type poinçonneur, etc.
  • Un personnage décalé fera le lien entre les animations (Pierre, du théatre du Vertige)
  • Eclairage de la Lanterne des morts
  • Création vidéo d’Olivier Crouzel : « la micheline de Sarlat à Siorac » -Enfeus et Chapelle des Pénitents bleus 
  • Lectures en lien avec le train par Tout conte fée (Eugène le Roy, Lachambeaudie…) et Place du Peyrou et Place de la Grande Rigaudie par O z’arts citoyens (Littérature du monde)
  • Exposition d’une locomotive d’époque – Place de la grande Rigaudie
  • Performance de peinture en direct de la locomotive (Stéphane Plouviez)

pdfProgramme 2021 des animations de Journées du Patrimoine à Sarlat

Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles

Sarlat : les incontournables d'un haut lieu historique

Avec 16 bâtiments classés monuments historiques et 44 inscrits à l’inventaire, la ville intra-muros de Sarlat offre un patrimoine architectural hors du commun sur près de 11 hectares. Mais se souvient-on de ce que fut la cité jusque dans les années 1950 ? Une ville endormie, qui avait conservé son organisation médiévale et que les architectes chargés de sa réhabilitation à partir de l’application de la loi Malraux en 1964 ont découverte. C’est à une plongée dans ce Sarlat que les Journées du Patrimoine vous convient

Sarlat, par sa richesse architecturale incomparable connaît une densité de monuments protégés inégalée. Des hommes ont œuvré patiemment à l’inventaire, à la protection et à la restauration -Mérimée, Yves Marie Froidevaux, Henry de Ségogne- de ce patrimoine séculaire. Tous à leur manière ont façonné dans le temps la ville que nous connaissons aujourd’hui.

Place Boissarie, scène de théâtre

Par son emplacement, la place Boissarie s’est imposée d’elle-même comme scène de théâtre, ouvrant sur la place de la Liberté qui peut contenir un gradin de plus de mille places. La place est entourée de monuments imposants dont le splendide hôtel de Gisson. Devant l’hôtel, un passage mène vers la place du Marché-aux-Oies à l’hôtel de Vassal du XVe s. et sa gracieuse échauguette, permettant une entrée des acteurs par le fond de la scène. Côté cour (à droite), la rue Magnanat descend vers la place de la Liberté longeant une longue façade et sa suite d’arcades. Côté jardin (à gauche), la grande masse de l’église Sainte-Marie, aujourd’hui réhabilitée par Jean Nouvel, présente sa solide muraille et offre aux coulisses l’abri de sa haute voûte.

L’hôtel de ville

L’hôtel de ville est implanté à l’emplacement de l’ancienne maison consulaire. Tel qu’il nous apparaît aujourd’hui, il procède en grande partie de la reconstruction par l’architecte saintongeais Bouyssou au XVIIème s. Fuyant son pays gagné par les protestants, le maître d’œuvre réalisa les châteaux de la Roussie (Proissans), de Berbiguières, l’église de Domme puis répondit à la commande publique de la ville de Sarlat en réalisant l’hôtel de ville entre 1623 et 1625 pour un montant de 4 500 livres. Le contrôle des travaux se fit sous la surveillance d’une commission dirigée par François de Gérard, seigneur du Barry, conseiller du roi et lieutenant général du Périgord au siège de Sarlat.

La forme du bâtiment est héritée du XVIIème s. Un vaste pavillon rectangulaire donne sur la place Royale (actuelle place de la Liberté) et non plus rue Fénelon, ancienne entrée principale. Il présente au rez-de-chaussée un bel ensemble d’arcades en plein cintre, réminiscence de l’architecture des bastides du Moyen Âge. L’ensemble de la construction est coiffée par un toit à forte pente couvert d’ardoises, aujourd’hui dépourvu de tourelles d’angle. Le XVIIIe s. peaufinera l’aspect monumental de la bâtisse avec les ajouts du clocher et du lanternon et la transformation des fenêtres (remplacement des meneaux et ajout d’une travée). L’édifice fut transformé au XIXe s. en bazar au rez-de-chaussée et en club à l’étage, tandis que les services municipaux avaient été transférés dans l’ancien palais épiscopal depuis la Révolution. Il fut restauré en 1899 par l’architecte Queille et inauguré par Pierre Sarrazin, le député-maire de Sarlat, qui lui rendit ses fonctions d’hôtel de ville en 1900.

Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles


 

Articles similaires

Les origines du gâteau basque Aux origines du gateau basque, le “biskotxak” de Cambo. Dans son ouvrage "L’inventaire du patrimoine culinaire de la France, région Aquitaine"" publié en 1997, le Conseil national des arts culinaires ...
Sarlat : journées du goût et de la gastronomie Quel meilleur endroit que Sarlat pour célébrer le goût ? Sarlat mitonne chaque année des événements, principalement autour de la gastronomie, dont les retombées dépassent largement les limites de la c...
Portes ouvertes Côtes de Bourg : Tous Ô Chais les 3 et 4 jui... Tous les ans, c'est la fête pour les Côtes de Bourg avec de nombreuses animations et où de très nombreux viticulteurs ouvrent leurs chais aux amateurs de bons vins et de "bien vivre" et leur parlent a...
Bordeaux fête le Patrimoine : notre selection en images Les Journées européennes du patrimoine est l’occasion de célébrer la richesse de notre patrimoine local dans la transversalité et la convivialité. Depuis de nombreuses années maintenant, les Journées ...
Lot-et-Garonne : journées du patrimoine en Albret Au cœur du Sud-Ouest, entre Bordeaux et Toulouse, découvrez le joyau de la Gascogne. Irrigué par l'or bleu de la Baïse et de la Garonne, enrichi par l'or rouge du Vignoble de Buzet, vivifié par l'or v...