Château de Castelnaud : création d'une peinture murale médiévale

Réalisation d'une peinture murale médiévale représentant les Neuf Preux
Réalisation d'une peinture murale médiévale représentant les Neuf Preux

Nouvelle installation au Château de Castelnaud en Dordogne avec la réalisation d'une peinture murale médiévale représentant les Neuf Preux. Les coulisses de la réalisation ouvertes au public. Joyau d’un des plus beaux villages de France, le Château de Castelnaud, forteresse médié­vale classée Monument Historique en 1966, fait renaître, sur une peinture ....

... murale, un des célèbres thèmes adoptés par la noblesse pour orner ses châteaux : le cycle des Neuf Preux. Sur 60 m2, ces modèles de chevalerie, qui illus- trent tout un pan de la littérature narrative médiévale, composent un décor peint utilisant rigoureusement les techniques traditionnelles de l’époque.

Réalisation d'une peinture murale médiévale représentant les Neuf PreuxHéros populaires et modèles de chevalerie, les Neufs Preux apparaissent certainement dès le XIe siècle sous des formes et sur des supports extrê­mement variés, mais c’est en 1312 qu’un poète lorrain, Jacques de Longuyon, établit dans son œuvre littéraire les Vœux du Paon la liste précise des neuf personnages comme des incarnations de l’idéal chevaleresque.

Ils sont répartis en trois triades : l’Ancien Testament avec Josué, David et Judas Maccabée ; l’Antiquité avec Hector, Alexandre le Grand et César et les temps chrétiens avec Arthur, Charlemagne et Godefroy de Bouillon. Kléber Rossillon, propriétaire du château, a confié cette réalisation inédite à l’artiste plasticien et en­seignant à l’Université Bordeaux-Montaigne Pas­cal Fournigault, spécialiste des peintures murales du Moyen Âge.

Sur la base d’un important travail de recherche (catalogue, articles, études, sitographies inter-net, ouvrages généraux sur les peintures murales médiévales), l’atelier, composé de deux artistes autour de Pascal Fournigault, va parer 60 mètres carrés du logis du château de ces représenta­tions colorées pensant, dans les moindres détails, leurs emblèmes, leurs armures, leurs postures et leurs montures.

Pendant l’ensemble de la réalisation, la salle du Carrefour reste accessible et permet aux visiteurs d’assister aux différentes étapes de la création : installation de l’atelier, préparation du support, dessins et tracés sur le mur, préparation des cou­leurs, peinture à la détrempe... Ce projet de décor mural a un double enjeu : montrer un décor civil caractéristique des XIVe et XVe siècles, mais aussi œuvrer pour la transmis­sion d’un savoir-faire puisque les techniques qui sont employées sont fidèles à celles du XVesiècle.

"Le projet de restitution des peintures s’est naturellement imposé car il est complètement dans l’esprit du château de Castelnaud. La démarche adoptée est la même que celle de la reconstitution des machines de guerre : faire la synthèse des connaissances actuelles sur les techniques, et les mettre en œuvre dans une démarche scientifique, sous les yeux du public." précise Kléber Rossillon, gestionnaire du Château de Castelnaud.

Création d’une peinture murale représentant le cycle des Neuf Preux
.... Les Neuf Preux, un thème héroïque chevaleresque

Les Preux apparaissent certainement au XIe siècle, mais c’est en 1312 qu’un poète lorrain, Jacques de Longuyon, fixe dans son œuvre littéraire les Vœux du Paon.

Ces Neuf Preux relèvent principalement du mythe ou du moins de la légende. Le mélange de personnages « réels » et légendaires nous renvoie à notre imaginaire, car même les figures historiques sont légendaires.

Aux XIVe et XVe siècles, ce thème connaît un grand succès littéraire. Très prisé par l’aristocra­tie qui souhaite se reconnaître dans ces illustres personnages et dans les idéaux chevaleresques qu’ils incarnent, il est également plébiscité par les bourgeois qui veulent se rapprocher de cette classe sociale et mettre en scène leur gloire per­sonnelle.

En effet les Preux, tous issus d’une haute lignée et représentant le pouvoir temporel, incarnent des exemples de vertu morale et physique pour la noblesse. Représenter un tel décor dans une salle d’apparat de château est une vitrine de la culture de son propriétaire mais aussi la marque d’une certaine nostalgie des temps chevale­resques, des gloires et conquêtes militaires.

Aujourd’hui, peu de châteaux en France ont des vestiges picturaux sur ce thème.

Réalisation d'une peinture murale médiévale représentant les Neuf Preux

Une peinture murale créée par un atelier composé de 2 artistes autour de Pascal Fournigault

3 questions à Pascal Fournigault

Quel a été le travail préparatoire (documentation, iconographie....) ?

Avant tout, le travail préparatoire a été réalisé sur la base des peintures murales de la maison forte de Belvès. Sans les copier, il convenait de s’en inspirer. Des visites et observations in situ (enduit support, graphisme, couche picturale, stylistique,..) ont été nécessaires, également des contacts et échanges avec l’une des deux restau­ratrices (technique originale, analyses) et enfin une reprise systématique par calques (sur photo­graphies disponibles) des postures visibles (che­vaux, personnages).Réalisation d'une peinture murale médiévale représentant les Neuf Preux
J’ai ensuite effectué un important travail de re­cherche afin de faire les choix des motifs icono­graphiques des neufs preux (tapisseries, enlu­minures, sculptures...), des armures, armes et harnachements (collections, corpus illustrés et restitutions), des fonds (teinture peinte et ser­viettes), des emblèmes héraldiques (armoriaux), et de l’orthographe et la typographie des phy­lactères.
Afin de réaliser la composition d’ensemble sur trois parois et sur 60 m2, j’ai tenu compte des sur‑

faces murales envisagées : dimensions, hauteurs, portes et fenêtres et de l’ordre spécifique des Neuf Preux par triades et de la dynamique de marche.

Vous utilisez les techniques traditionnelles médiévales, quelles sont-elles ?

Les techniques qui sont mises en œuvre sont parmi celles connues pour cette période. L’obser­vation des peintures de référence de Belvès, l’ana­lyse et les constats des restaurateurs, nous per­mettent ce projet d’application.
Concernant l’enduit support (pour une finition lissée et claire) : préparation des murs sur enduit dégrossi existant (chaux aérienne et sable jaune) et application d’un enduit de finition lissé (chaux aérienne en pâte, poudre de marbre et sable blanc).
Pour le dessin : report des cartons (1/5ème) sur calque à l’échelle 1, perforation du dessin à la roulette à poncif et report des poncifs sur murs par transfert pigmenté (tampon en tulle textile).
Pour la couche picturale (jus, glacis, rehauts opaques) : peinture à la détrempe (à l’eau), avec caséine en solution comme liant, et pigments mi­néraux compatibles avec les enduits à la chaux (gamme limitée et en cohérence avec les couleurs utilisées à la période médiévale).

Selon vous, pourquoi les thématiques liées à la chevalerie médiévale peuvent susciter un intérêt et des émotions fortes auprès du public d’aujourd’hui ?

Cette création me semble en parfaite cohérence avec la muséographie spécifique du château, ainsi que l’architecture et le lieu dans lequel cet ensemble doit s’inscrire.
Selon moi, une réelle surprise et une émotion esthétique est probable, car il s’agit d’une véri­table découverte. Les peintures murales de cette période, surtout dans nos régions (hormis les grands ensembles italiens), sont très fragmen­taires et presque toujours abrasées. Hors ici, un cycle complet, couvrant l’ensemble des murs et dans sa riche coloration, tel qu’il pouvait être au XVème siècle, s’offrira aux visiteurs.

Biographie du plasticien Pascal Fournigault

Diplômé docteur en arts plastiques en 1987, Pascal Fournigault est depuis 28 ans ensei­gnant à l’université Michel de Montaigne, à Bordeaux III.

Biographie du plasticien Pascal FournigaultDepuis 2009, il est chargé de cours pour le master professionnel – unique en France - « Pratiques artistiques et action sociale ». Ce cursus forme des plasticiens auprès de pu­blics intervenant dans des milieux très divers (scolaire, hospitalier, carcéral...).

Parallèlement, il a mené différentes missions pluridisciplinaires en Dordogne. Spécialiste de l’architecture vernaculaire (cabanes en pierres sèches) du Sarladais, il a travaillé 10 ans en tant que formateur et animateur péda­gogique pour des associations du patrimoine.

Depuis 1996, il a conduit de nombreux chantiers de conservation et de restauration d’œuvre d’art (peintures murales du château de Blois, de la cathédrale du Puy en Velay, sculptures de l’abbatiale de la Chaise Dieu). Chargé de mission pour des études approfon­dies sur le patrimoine, il a été l’auteur d’un inventaire des peintures murales en Dor­dogne et a également contribué à la rédaction d’articles spécialisés et de catalogues d’expo­sition.

Dessinateur, peintre, plasticien, il a réalisé des décors et des scénographies dans le do­maine de la danse et du cinéma.

castelnaud 02

C'est où ?

Articles similaires

Destination Vignoble : les vins des Côtes de Duras Au nord-ouest du département du Lot et Garonne, les Côtes de Duras occupent les plateaux et les versants sud des coteaux dominant la vallée du Dropt. Le pays de Duras se situe à l’est de la région Nou...
Foire Internationale de Bordeaux - Parc Exposition du Lac Ancrée dans une tradition riche de 100 ans d’histoire et inscrite dans un véritable rituel, la Foire Internationale de Bordeaux constitue un événement majeur de la vie économique et soc...
Château de Castelnaud la Chapelle en Dordogne De l’édification à la restauration, de la destruction à la renaissance, les huit siècles traversés par le château de Castelnaud ne font pas simplement de lui le témoin d’un temps. C’est bien d’un acte...
Castelnaud-la-Chapelle membre des plus beaux villages de Fra... Grâce à son architecture préservée et son château qui domine la Dordogne, Castelnaud-la-Chapelle en Périgord est membre des "plus beau village de France".  A une dizaine de kilomètres au Sud-Oues...
La Bastide Clairence village du Pays Basque La Bastide-Clairence, village basque classé "plus beaux villages de France" dévoile un patrimoine de qualité, le tracé régulier et les bâtis caractéristiques des bastides. Ses maisons très typiques ar...