Prix Montaigne de Bordeaux : Michel Pastoureau, lauréat 2020

Aujourd’hui, en Europe, le jaune est une couleur discrète, peu présente dans la vie quotidienne et guère sollicitée dans le monde des symboles. Il n’en a pas toujours été ainsi. Les peuples de l’Antiquité voyaient en lui une couleur presque sacrée, celle de la lumière, de la chaleur, de la richesse et de la prospérité
Aujourd’hui, en Europe, le jaune est une couleur discrète, peu présente dans la vie quotidienne et guère sollicitée dans le monde des symboles. Il n’en a pas toujours été ainsi. Les peuples de l’Antiquité voyaient en lui une couleur presque sacrée, celle de la lumière, de la chaleur, de la richesse et de la prospérité

Le jury du Prix littéraire Montaigne de Bordeaux présidé par Xavier Darcos, Chancelier de l’Institut, et organisé par la ville de Bordeaux et l’Académie du vin de Bordeaux a choisi de décerner le Prix 2020 à Michel Pastoureau pour son ouvrage "Jaune. Histoire d’une couleur" ....

.....  (Seuil, 2019) qui sera remis par Pierre Hurmic, maire de Bordeaux lundi 26 octobre à 19h à l’hôtel de ville.

Créé par la mairie de Bordeaux et l'Académie du Vin de Bordeaux, ce Prix récompense un ouvrage littéraire portant des valeurs d'humanisme, de tolérance et de liberté, chères au célèbre écrivain bordelais, maire de Bordeaux de 1581 à 1585.

Le Prix 2020

Professeur à la Sorbonne et à l’école pratique des Hautes Etudes où il est titulaire de la chaire d’Histoire de la symbolique occidentale, Michel Pastoureau est un historien de la symbolique occidentale mondialement connu pour ses travaux sur l’histoire des couleurs en Occident. Il a également publié une dizaine d’ouvrages sur les significations de l’héraldique, sur les blasons et les armoiries.

Dans « Jaune », il montre comment cette couleur était considérée comme quasi sacrée sous l’Antiquité grecque et romaine, étant synonyme de lumière et de prospérité. Dès le Moyen-Age, elle devient une couleur plus ambivalente et commence à s’apparenter à la maladie, à la félonie lorsqu’elle tire vers le vert tandis qu’elle reste un signe de pouvoir lorsqu’elle se rapproche de l’or ou du miel. Le déclin se poursuit à partir du XVI° siècle mais le jaune conserve cette ambivalence jusqu’à aujourd’hui encore. Richement documenté et illustré, le livre de Michel Pastoureau qui complète l’histoire qu’il a consacré au bleu, au noir, au vert et au rouge plonge le lecteur dans l’histoire culturelle de l’Occident.

Le Prix Montaigne de Bordeaux

Cette distinction salue la qualité littéraire d’un essai exprimant pour notre temps, l’ouverture et la liberté d’esprit, ainsi que l’humanisme sans frontières qui furent ceux de Michel de Montaigne. Le Prix est attribué par un jury désigné conjointement par la Ville de Bordeaux et l’Académie du Vin de Bordeaux, composé de : Jean-Pierre de Beaumarchais, Philippe Le Villain, membre de l'Institut, Nicolas de Bailliencourt dit Courcol, Yves Harté, Robert Kopp, Alexandre de Lur-Saluces, Jean-Marie Planes, Marguerite Figeac-Monthus, Jean-Pierre Poussou, Mathilde Royer de la Bastie-Chevallier, Claire Andries Roussennac, Patrice Gueniffey et Pierre Mazet (Secrétaire perpétuel).

Le Prix Montaigne, doté par l’Académie du Vin de Bordeaux, est constitué de 20 caisses de Grands Crus de Bordeaux, membres de l’Académie du Vin de Bordeaux.

Prix Montaigne de Bordeaux : un palmarès prestigieux

  • 2019 : Jean Birnbaum pour son livre « La Religion des Faibles. Ce que le djihadisme dit de nous ».
  • 2018 : Philippe Sands pour « Retour à Lemberg ».
  • 2017 : Patrice Gueniffey pour son ouvrage « Napoléon et De Gaulle. Deux héros français ».
  • 2016 : Éric Roussel pour « François Mitterrand. De l'intime au politique ».
  • 2015 : Régis Debray de l’Académie Goncourt, pour « Un candide à sa fenêtre. Dégagements II ».
  • 2014 : Philippe Raynaud pour son ouvrage « La politesse des lumières - Les lois, les mœurs, les manières ».
  • 2013 : Jean-Pierre Le Goff pour « La fin du village : Une histoire française ».
  • 2012 : Pierre Nora de l’Académie Française, pour « Historien public ».
  • 2011 : Laurent Fabius pour « Le cabinet des douze ».
  • 2010 : Mona Ozouf pour « Composition française, retour sur une enfance bretonne ».
    Un prix spécial du jury avait été attribué la même année à Jean-Claude Casanova, membre de l'Institut de France, pour la revue Commentaire qu’il dirige.
  • 2009 : Elie Barnavi pour son ouvrage « L'Europe frigide, réflexions sur un projet inachevé ».
  • 2008 : Philippe Beaussant de l’Académie Française, pour « Passages, de la Renaissance au baroque ».
  • 2007 : Pascal Bruckner pour « La tyrannie de la pénitence, Essai sur le masochisme en Occident ».
  • 2006 : Thérèse Delpech pour « l’Ensauvagement, Le retour de la barbarie au XXIe siècle ».
  • 2005 : Michel Winock, pour « La France et les juifs, de 1789 à nos jours ».
    Un prix spécial du jury avait été attribué la même année à François Cheng de l’Académie Française, pour « Le livre du vide médian ».
  • 2004 : Jacques Julliard, pour son ouvrage « Le choix de Pascal ».
  • 2003 : Philippe Sollers, à l'occasion de la première édition de l'Escale du livre, pour « Illuminations ».

Articles similaires

Bordeaux : ouverture du tombeau présumé de Montaigne Plus de 4 siècles après le décès du célèbre écrivain philosophe, maire de Bordeaux de 1581 à 1585, des incertitudes subsistent sur l’identification de la dépouille de Michel Eyquem de Montaigne . Pour...
Xavier Darcos, nouveau président du Prix Montaigne de Bordea... Créé en 2003 par la mairie de Bordeaux et l'Académie du Vin de Bordeaux, le Prix littéraire Montaigne récompense chaque année un ouvrage littéraire portant des valeurs d'humanisme, de tolérance et de ...
Le Moi(s) Montaigne : une proposition de l'Université Bordea... L’Université Bordeaux Montaigne invite à aller à la rencontre de Michel de Montaigne et de son œuvre à travers le regard d’un chercheur invité pour un mois de résidence. Cette année, le Moi(s) Montaig...
Festival Théâtre des Images - Université Bordeaux Montaigne L'ambition du festival Théâtre des Images est de créer une passerelle du campus à la ville et de faire découvrir au public le dynamisme des activités artistiques de l’Université en encourageant les éc...
Réserver un hôtel en Nouvelle-Aquitaine L’Aquitaine est l'une des régions la plus recherchée par les touristes français. Si les plages et le charme de la région y sont pour beaucoup, le professionnalisme des hôteliers et la qualité de leu...