Ostrea : première drague neuve au GNL du port de Bordeaux

L’OSTREA précurseur du développement du commerce maritime durable et bas carbone
L’OSTREA précurseur du développement du commerce maritime durable et bas carbone

L'Ostrea, construite par le chantier naval français SOCARENAM à Boulogne-sur-Mer pour le GIE Dragages-Ports, a été livrée le 23 juillet dernier au Port de Bordeaux. Drague de nouvelle génération, plus sobre en énergie, l’Ostrea est également respectueuse de l’environnement grâce ....

.... à sa méthode de dragage par injection d'eau, sans extraction des sédiments dont elle favorise le déplacement avec l’onde de marée. Deuxième drague du Port de Bordeaux avec l’Anita Conti, l’Ostrea permettra de maintenir dans la durée la qualité des accès nautiques pour l'accueil des grands navires. Attentifs aux enjeux environnementaux et notamment à la qualité de l'air, le Port de Bordeaux et le GIE Dragages-Ports ont pris un engagement fort en optant pour le GNL.

En effet, ce carburant permet de réduire de 25 % les émissions de CO2, de 80 % celles d'oxydes d'azote (NOx), et élimine presque totalement les rejets d’oxydes de soufre et de particules fines.

En faisant le choix de l’Ostrea, le Port de Bordeaux se positionne bien au-delà des exigences réglementaires en vigueur dans les zones SECA [1] en matière d’émissions atmosphériques.

Concilier innovations, activités économiques et préservation de l’estuaire de la Gironde et de son écosystème, tels sont les engagements du Grand Port Maritime de Bordeaux.

[1] Zones maritimes de contrôle des émissions dans lesquelles des contrôles plus stricts des navires ont été établis par l’Organisation maritime internationale pour réduire les émissions d’oxydes de soufre, d’oxyde d’azote et de particules.

Ostréa essais Pauillac

Le Port de Bordeaux

Idéalement positionné sur la façade atlantique, le Port de Bordeaux traite une grande diversité de marchandises : pondéreux, céréales, conteneurs, vracs énergétiques ou encore produits recyclés. Ses 7 terminaux portuaires répartis sur l’estuaire de la Gironde (Le Verdon, Pauillac, Blaye, Ambès, Grattequina, Bassens et Bordeaux – Port de la Lune) en font un outil au service de l’économie du grand Sud-Ouest. Le Port de Bordeaux c'est aussi de nombreux navires mis à sec pour arrêt technique, un port tourné vers l’innovation et la R & D (dont VIGIEsip, Gironde XL 3D), et enfin une stratégie intégrant les enjeux de biodiversité et de transition énergétique (PEEPOS). L'activité portuaire du port de Bordeaux est à l'origine
de plus de 4 900 emplois directs, répartis dans 200 établissements.

Socarenam

SOCARENAM est un chantier de construction et réparation navale situé dans le nord de la France, à Boulogne-sur-Mer. Historiquement spécialisé dans la construction de navires de pêche, l’entreprise s’est diversifiée pour désormais construire tous les types de navires professionnels de 15 à 90 m. Ainsi, depuis sa création en 1961, ce sont plus de 300 navires de pêches, remorqueurs, patrouilleurs, navire à passager ou dragues qui sont sortis des cales du chantier. Après un projet de chalutier fonctionnant au Gaz Naturel Compressé et la construction du chalutier du futur Arpège, cette nouvelle construction montre une fois de plus que l’entreprise est également un acteur actif de la transition énergétique en construisant des navires plus respectueux de l’environnement. Désormais implanté sur 5 sites (Boulogne-sur-Mer, Calais, Dunkerque, Saint-Malo et Etaples-sur-Mer), le groupe emploie plus de 250 personnes pour construire des navires sur-mesure, spécifiquement conçus pour répondre aux besoins des armateurs. Entre 5 et 10 navires neufs sont ainsi livrés chaque année, faisant du chantier l’un des plus actifs en France.

A propos du GIE Dragages Ports

GIE DRAGAGES-PORTS est un groupement d’intérêt économique créé en 1979, dont les membres sont l’Etat français, les sept grands ports maritimes métropolitains (Dunkerque, Le Havre, Rouen, Nantes-Saint- Nazaire, La Rochelle, Bordeaux et Marseille) et la Région Hauts-de-France. Sa vocation est d’optimiser les coûts de dragage d’entretien ; à ce titre il assure la gestion d’une flotte de 7 navires, armés par les Grands Ports Maritimes et dédiés aux opérations de dragage d’entretien.

photo ostrea

Articles similaires

Cadillac Côtes de Bordeaux : un millésime 2020 pas comme les... La région de Cadillac est connue pour ses paysages mais on oublie souvent le travail des hommes et des femmes qui façonnent les coteaux. Leur engagement permet de produire des vins de grande qualité e...
éstba : première année de la Classe égalité des chances Au sein de l’éstba (école supérieure de théâtre de Bordeaux Aquitaine), le programme Égalité des chances a pour ambition de faire découvrir les écoles d’enseignement supérieur de théâtre aux jeunes qu...
Concours Complet Equitation : les 5 Etoiles de Pau Pau fait partie du club très fermé des CCI5*L, qui comprend seulement six compétitions du plus haut niveau existant dans le monde,Pau fait partie du club très fermé des CCI5*L, qui comprend seulement ...
L'idée du slow tourisme et le pratiquer Les balades à Bordeaux, autour et en Nouvelle-Aquitaine ! C'est aussi une façon de parler de "Slow tourisme", ou plutôt de le pratiquer, d'entrer en contact avec l'idée... concrètement. Le slow t...
Saint-Denis de Pile : Festival Pile de Drôles Depuis plus de 20 ans, MKP promène l’art et la culture dans le Libournais, dans un esprit de découverte et de partage. L'équipe de l'association MKP-MusiK à Pile organise et maintient la première...