Bordeaux : restauration de l'horloge de la "grosse cloche"

  • Catégorie : Bordeaux Métropole

La porte de la grosse cloche, édifiée au XIIIème siècle, est un monument emblématique de la ville de Bordeaux. Les travaux de maintenance et d’entretien du patrimoine horloger de la ville ayant révélé le besoin de restauration de son horloge mécanique, certaines pièces vont être ....

.... démontées et traitées dans un atelier des Hautes-Pyrénées. Ses travaux de restauration ont débuté et se poursuivront jusqu’au 3 février 2020. Pendant cette période, la porte de la grosse cloche n’affichera pas les heures.

Les deux horloges ornant les façades nord et sud de la grosse cloche sont remarquables : celle installée au nord est enchâssée dans un cadre en pierre délicatement décoré datant de la Renaissance. Sur l’horloge astronomique installée au sud, les heures et ses subdivisions étaient affichées sur un cadran en émail bleu. Son fronton en demi-lune abrite un cadran d’équation solaire qui permettait, quand il était actif, d’ajouter ou de retrancher un certain nombre de minutes à l’heure solaire.

Les mécanismes de l’horloge astronomique sont classés au titre des monuments historiques par arrêtés du 12 juillet 1886 et du 6 janvier 1999.

14aolmc2020

Historique des horloges de la grosse cloche

L’histoire de la porte Saint Eloi se confond avec celle de la grosse cloche et son horloge. En 1449, une première horloge est transférée à la Porte Saint Eloi lorsque celle-ci est transformée en beffroi. Après la révolte bordelaise de 1548, l’horloge est démolie sur décision royale alors que la tour est arasée et la cloche transférée au Château Trompette.

Quelques années plus tard en 1556, le roi Henri II donne son autorisation pour remettre entre les deux tours de la grosse cloche « ung oreloge… pour la commodité des manans et habitans ». Une nouvelle horloge en fer forgé est alors construite par Guylheme Royer et le maître serrurier bordelais Raymond Sudre ; ils réalisent deux cadrans pour orner les façades nord (rue Saint James) et sud (cours Victor Hugo) de la grosse cloche.

En 1756, l’horloge est remplacée. Le mathématicien et astronome Paul Larroque imagine une horloge astronomique et Bertrand Bertus maître serrurier bordelais en élabore les rouages complexes.

En 1912, l’horloger-mécanicien Gaston-Jean Guignan profite de la restauration des dorures et des peintures des cadrans pour remplacer et simplifier le mécanisme de l’horloge.

13aolmc2020

Articles similaires

Château de Biron entre Périgord et Agenais Siège de l’une des quatre baronnies du Périgord, le château de Biron occupe une position stratégique à la lisière du Périgord et de l’Agenais et à quelques lieues seulement de la bastide de Monpazier....
Landes : inventaire du Patrimoine bâti de Brocas Le Parc naturel continue sa mission d'inventaire du patrimoine bâti ! Depuis le 21 janvier, c'est la commune de Brocas les forges qui sera concernée par l'enquête de terrain. Le Parc naturel régional ...
Inventaire du Patrimoine bâti dans le Bazadais Le Parc naturel régional et ses 51 communes abritent une richesse et une diversité patrimoniales peu connues. Considérant le patrimoine de son territoire comme un élément essentiel de son identité et ...
Admirer de près la femme oiseau en haut de la colonne des Gi... Même en ces journées portes-ouvertes du patrimoine, la colonne des Girondins haute de plus de 43 mètres avec sa statue de plus de 10 mètres, conserve quelques secrets vue du sol. Pouvoir admirer et...
Bordeaux fête le Patrimoine : notre selection en images Les Journées européennes du patrimoine est l’occasion de célébrer la richesse de notre patrimoine local dans la transversalité et la convivialité. Depuis de nombreuses années maintenant, les Journées ...