A.P.M : Ambient Party Machines par Roman Weil et Tom Formont

  • Catégorie : Bordeaux Métropole
Exposition Ambient Party Machines au Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux
Exposition Ambient Party Machines au Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux

Dans le cadre du cycle d’invitations aux jeunes designers, le madd-bordeaux accueille A.P.M - Ambient Party Machines, une installation conçue par Roman Weil et Tom Formont, lauréats 2019 des Audi talents. À la croisée de l’ingénierie et ....

.... du design industriel, la pratique de Tom et Roman s’ancre dans une démarche expérientielle. Ensemble, ils mettent au point des dispositifs dynamiques et lumineux à destination des lieux de repos au sein des espaces festifs. Ces machines nomades forment une célébration joyeuse de la technique, réconciliant l’humain et la technologie par la mise en place d’une proximité et d’une relation. Cet environnement multi-sensoriel suscite des attitudes, entraîne des jeux corporels et initie de nouvelles formes de dialogue entre le musicien, l'espace et le public.

Installation Ambient Party Machines 2020b

Tom Formont et Roman Weil sont diplômés de CentraleSupelec en Ingénierie de la Conception des Systèmes Complexes et de l’ENSCI-Les Ateliers en Création Industrielle. En 2019, ils créent ensemble l’agence de design Units.

Performances musicales / FIMEB DJ’s

Des acteurs électroniques bordelais (FIMEB) sont invités à faire vivre l’installation A.P.M les :

  • Mardi 28 janvier à 19h pour le vernissage : musique expérimentale ambient
  • Samedi 15 février 16h - 18h : techno downtempo
  • Samedi 29 février 16h - 18h : techno

Accès gratuit sur présentation du billet d’entrée.

Cycle d’invitations aux jeunes designers

Depuis 2014, le musée des Arts décoratifs et du Design a mis en place un cycle d’invitations aux jeunes figures du design. Ces invitations témoignent de la volonté du madd-bordeaux de donner la parole à des créateurs qui explorent de nouveaux champs de recherche autour du design, du graphisme, de l’interactivité et du numérique. Plusieurs expositions se sont succédées depuis la création du cycle : la Gambiarra par Basile de Gaulle et Romée de La Bigne du 15 mai au 15 octobre 2014, Octave de Gaulle – civiliser l’Espace du 11 décembre 2015 au 10 avril 2016, le salon de compagnie en réalité virtuelle par Pietro Alberti du 1er décembre 2017 au 14 janvier 2018 et Phénomènes - Quand le design dévoile les technologies invisibles du quotidien par Raphaël Pluvinage et Marion Pinaffo du 29 novembre 2018 au 3 mars 2019.

Installation Ambient Party Machines 2020c

Le musée des Arts décoratifs et du Design

Le musée des Arts décoratifs et du Design (madd-bordeaux) est installé dans un hôtel particulier construit entre 1775 et 1779 pour le conseiller au parlement Pierre de Raymond de Lalande. Cette maison change de statut au fil du temps. En 1880, elle est rachetée par la Ville qui y installe tout d’abord les services de police et y construit une prison à l’arrière, à la place du jardin. TS1A Units et Paul Bonlarron 1Puis la Ville établit un premier musée d’Art ancien en 1924 qui sera transformé en musée des Arts décoratifs en 1955. En 1984, le musée est réaménagé pour évoquer une riche demeure aristocratique, emblématique du siècle des Lumières bordelais. Ses collections constituent un exemple des arts décoratifs français, en particulier bordelais, des XVIIIe et XIXe siècles, et un témoignage de l’histoire de Bordeaux, grand port de négoce au XVIIIe siècle.

A son arrivée à la direction du musée, Constance Rubini a sollicité le Haut Conseil des musées de France pour faire évoluer le nom en « musée des Arts décoratifs et du Design », afin de rendre visible la volonté de l’institution de devenir un important lieu de diffusion de la culture du design en France.

Depuis 6 ans, la programmation du madd-bordeaux, qui vise à faire dialoguer arts décoratifs et design, a considérablement renouvelé et augmenté la fréquentation du musée.

Un développement qui a conduit à la création d’un projet de modernisation et de rénovation des deux bâtiments du musée : l’ancienne prison (nouvel espace d’expositions depuis 2016) et l’hôtel de Lalande, classés tous deux au titre des monuments historiques depuis 2018. Ce projet a fait l’objet d’un concours d’architectes et d’une sélection en 2019. Les lauréats Aymeric Antoine et Pierre Dufour, Agence Antoine Dufour Architectes, entament actuellement un processus de réflexion avec l’équipe du musée qui conduira au démarrage des travaux dans 18 mois.

Ce projet architectural est conduit grâce au mécénat d’Elisabeth Wilmers et du Château Haut-Bailly.

Plus d'informations sur madd-bordeaux.fr

 

Articles similaires

madd Bordeaux : exposition Memphis - Plastic Field La saison culturelle qui a démarré à Bordeaux en juin 2019 a pour thème la Liberté. Le musée des Arts décoratifs et du Design (madd-bordeaux) y participe en accueillant dans l'ancienne prison l'exposi...
Exposition "La passion de la liberté. Des Lumières au romant... Dans le cadre de la Saison culturelle Liberté ! Bordeaux 2019, le musée des Beaux-Arts et le musée des Arts décoratifs et du Design proposent, avec la participation du musée du Louvre, l' exposition i...
madd-Bordeaux : exposition Jean-Philippe Toussaint Décoratif Pourquoi et comment donner à voir le travail d’un écrivain au sein d’un musée ? Le projet découle tout d’abord des circonstances : le colloque international "Lire, voir, penser l'œuvre ...
Bordeaux : le Musée des Arts décoratifs se réinvente Dans son écrin classique de l'hôtel de Lalande, le Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux abrite des collections, meubles, objets, tableaux, vaisselle, témoignant de l’aisance de la ville ...
Les chochin du Japon au madd-bordeaux Le madd-bordeaux consacre une exposition à un mode d'éclairage qui est devenu, au fil des siècles, constitutif de l'identité culturelle du Japon et dont la fabrication a été reconnue « artisanat tradi...