Bordeaux : lancement du "Comité de l’arbre"

  • Catégorie : Bordeaux Métropole
A Bordeaux, le patrimoine vert de la ville couvre 600 Ha, dont environ 400 Ha de parcs et jardins.
A Bordeaux, le patrimoine vert de la ville couvre 600 Ha, dont environ 400 Ha de parcs et jardins.

En juillet 2019, le Conseil municipal de Bordeaux adoptait à la majorité, un vœu portant sur les créations d’un Plan Canopée et d’un Comité de l’arbre, autour de nombreuses actions. L’objectif étant d’augmenter la proportion de surfaces boisées et de gérer le patrimoine arboré de la Ville, ....

... en conciliant surveillance, préservation des arbres, diversification de la palette végétale et sécurité des habitants. Le Comité de l’arbre s’est réuni pour la première fois mercredi 6 novembre à l’Échoppe.

Valoriser fortement la place de l’arbre

Composé de citoyens bordelais tirés au sort, d’associations, de spécialistes, chercheurs, professionnels et de représentants de la Ville, le Comité de l’arbre se réunira chaque mois. Il est destiné à partager les enjeux et co-construire un plan d’action en instaurant une gouvernance composite et un espace d’échange associant les citoyens.

Le Comité est un lieu de débat contradictoire où s'expriment les divergences. Ses avis, recommandations, propositions ou vœux issus d'une construction collective seront formalisés, rédigés, argumentés et débattus. Il participera à l’élaboration de stratégies, l’évaluation de projets, la sensibilisation en rapport à l’arbre et à la nature en ville :

  • Fédérer et construire : mettre en réseau les acteurs de la ville, développer des sujets de fond et de prospective, participer à la mise en œuvre du Plan Canopée et à l’élaboration d’une charte de l’arbre.
  • Veiller et évaluer : étudier la place de l’arbre dans les projets et programmes d’aménagement, donner des avis ou faire des propositions sur des projets de mise en sécurité d’arbres, de plantations et de remplacements. Le comité sera informé de la suppression des arbres dangereux, comme de l’état des arbres suivis et expertisés régulièrement.
  • Sensibiliser et valoriser : favoriser l’information, le dialogue et la mobilisation de tous (citoyens, acteurs locaux et élus) sur les questions du végétal en ville. Assurer une veille active autour des initiatives existantes et émergentes.

Ce Comité de l’arbre ainsi initié sous une forme « pilote » sera également chargé d’orienter l’action, de décider des choix stratégiques et d’élaborer la méthodologie de fonctionnement du comité. Ce travail permettra d’en formaliser, au bout d’un an d’expérimentation, la composition, le fonctionnement, les rôles et la gouvernance.

122aolmc2018

Tempête Amélie : 145 arbres déracinés à Bordeaux !

La tempête qui a touché Bordeaux et sa métropole dimanche 3 novembre 2019 a généré de nombreux dommages sur les sites arborés de la ville. Météo France avait enregistré des rafales de vent atteignant 121 km/h. Les équipes de la Direction des espaces verts de Bordeaux ont été mobilisées immédiatement pour contrôler et sécuriser les arbres fragilisés sur la voie publique, les parcs et jardins, les cours d’école, les résidences pour personnes âgées, etc. Aujourd’hui encore, les opérations de vérification se poursuivent, plusieurs espaces verts restent fermés comme le Parc bordelais.

Depuis dimanche, les agents des espaces verts ont mené plus de 400 interventions. Il faudra encore plusieurs jours pour retrouver une situation normale, d’autant plus que les fortes pluies vont continuer. Les sols détrempés par la pluviométrie accrue de ces derniers jours modifient les propriétés mécaniques des arbres, en diminuant la résistance aux efforts transmis par les racines en cas de vent fort. Autre facteur aggravant, cette tempête arrive tôt dans la saison, alors que les arbres ont encore une importante masse de feuilles offrant une forte prise au vent.

Nombreux tilleuls et pins touchés

Si l’inventaire des dégâts n’est pas encore finalisé, on recense déjà 145 arbres déracinés, un chiffre en évolution car plusieurs sujets fragilisés restent instables. Les travaux de sécurisation vont se poursuivre sur l’ensemble de la ville, notamment :

  • place des Quinconces, 2 platanes dangereux vont devoir être supprimés (dimanche, une grosse branche de l’un d’entre eux a écrasé une caravane vide en stationnement) ;
  • esplanade Charles de Gaulle à Mériadeck, une dizaine d’arbres basculés ont été enlevés ;
  • place du 11 novembre, 2 platanes fragilisés dangereux vont subir une taille de sécurité.
  • au Parc bordelais, une quinzaine d’arbres ont basculé et de nombreuses branches ont été cassées ;
  • square St Amand à Caudéran, un gros tilleul est en cours de basculement ;
  • rue Albert Thomas, 2 frênes ont été fortement déstabilisés avec une inclinaison dangereuse.
  • place Charles Gruet, un des micocouliers a perdu une importante branche charpentière. Son maintien est fortement compromis en raison d’un champignon lignivore suivi depuis une dizaine d’années. Un programme de sécurisation avait été mis en place ces dernières années, mais la rupture de cette branche révèle une affection importante avec une forte virulence.

Suite à cette tempête, de multiples replantations sont déjà programmées à Bordeaux et seront réalisées dès l’hiver prochain.

Articles similaires

En Gironde, l’Arbre est une fête ! Comme chaque année depuis 1970, le 21 mars marque la journée internationale des forêts instituée par l'ONU.  Réservoirs de biodiversité, puits de carbone, source de bien- être et leviers de dével...
Arbre de l'année : soutenez le Chêne de Nouvelle-Aquitaine L'élection de l’arbre de l’année, c'est l'histoire d’arbres et d’hommes. Des arbres dont l’histoire permet ou a permis à une communauté de rester soudée, constitue la génèse de cette élection annuelle...
Sous l'arbre, le mag info de nos forêts Au quotidien, le bois est partout. A la maison, au bureau, dans nos achats, de nombreux produits sont issus des forêts. Ces produits sont des ressources naturelles et renouvelables si la forêt d’où pr...
Bordeaux : trois arbres de la place Pey-Berland en fin de vi... Dans quelques jours place Pey-Berland, les services de la Ville de Bordeaux vont devoir renouveler 1 marronnier et 2 tilleuls malades, âgés de plus de 100 ans. De multiples expertises ont démontré dep...
Bordeaux : la place Pey-Berland retrouve ses arbres Dans le cadre de l’opération "un arbre pour le climat", incitant symboliquement chaque commune française à planter un arbre pour sensibiliser chacun aux enjeux climatiques, notamment à l’occasion de l...