Bordeaux : semaines d’Information sur la Santé Mentale

  • Catégorie : Bordeaux Métropole
L'édition 2019 des Semaines d'information sur la santé mentale auront lieu du 18 au 31 mars 2019 sur le thème Santé mentale à l'ère du numérique.
L'édition 2019 des Semaines d'information sur la santé mentale auront lieu du 18 au 31 mars 2019 sur le thème Santé mentale à l'ère du numérique.

Créée en 1990, les Semaines d’Information sur la santé mentale est un événement annuel qui s’adresse au grand public, afin d’ouvrir le débat sur les questions de santé mentale. Chaque année pendant 2 semaines en mars, associations, citoyens et professionnels se mobilisent et organisent ....

... des manifestations d’information et de réflexion (ciné débat, conférence, théâtre, atelier découverte, concert, portes ouvertes etc…)

Du 18 au 31 mars 2019, le Conseil Local de Santé Mentale de la Ville de Bordeaux coordonne localement les Semaines d’Information sur la Santé Mentale (SISM). L’objectif est de proposer des espaces de rencontres, d’échanges et de partage d’expériences, pour sensibiliser le grand public et les acteurs du territoire aux questions de santé mentale. Chaque année, citoyens, associations et professionnels de santé organisent des actions d’information et de réflexion. Plusieurs événements sont proposés à Bordeaux : huit ateliers, trois conférences, une journée porte ouverte et une table ronde.

pdfBordeaux de nombreux rendez-vous du 18 au 31 mars

Le Conseil Local de Santé Mentale (CLSM) de la Ville de Bordeaux définit et met en œuvre des politiques locales et des actions permettant l’amélioration de la santé mentale des populations concernées (prévention et promotion de la santé mentale). Présidé par le Maire de Bordeaux, le CLSM a été installé en juillet 2017 par la Loi de Modernisation de la Santé de 2016. II constitue un espace de concertation et de coordination entre les acteurs de santé mentale du territoire : les élus, la psychiatrie (CH Charles Perrens et Cadillac), les usagers et les représentants des usagers, les aidants et l’ensemble des professionnels.

SISM 2019a

LA SANTÉ MENTALE : DE QUOI PARLE-T-ON ?

« Il n'y a pas de santé sans santé mentale », OMS

La santé mentale est une composante importante de notre santé. C'est la recherche permanente d'un équilibre entre toutes les dimensions de notre vie : émotionnelle, psychique, physique, sociale, spirituelle, économique. Notre santé mentale est influencée par nos conditions de vie (logement, activité, ressources, etc.), les événements marquants de notre vie (rencontres, deuils, séparations, etc.), la société dans laquelle nous vivons et nos valeurs personnelles.

La santé mentale n'est pas seulement l'absence de troubles psychiques. En effet, une personne peut vivre avec des troubles psychiques et ressentir un bien-être mental global, avoir des relations sociales satisfaisantes, une activité épanouissante, une bonne estime personnelle.

LA SANTÉ MENTALE, EN QUELQUES CHIFFRES

En France, 1 personne sur 5 risque de connaitre un trouble psychique au cours de sa vie (dépression, anxiété, addiction, trouble alimentaire, trouble schizophrénique, trouble bipolaire…) 1

Au 3e rang des maladies les plus fréquentes

Les troubles psychiques se situent après le cancer et les maladies cardio-vasculaires.
Sans distinction d’âge, de sexe ou de milieu social, les troubles psychiques et les épisodes de souffrance psychique nous concernent tous. Ils sont associés à une forte mortalité. Première cause d’invalidité et d’arrêts de longue durée.

Principales prévalences 2

  • Anxiété généralisée : 13%
  • Episode dépressif : 11%
  • Syndrome d’allure psychotique : 2,8%
  • Risque suicidaire élevé : 2%

1 Rapport de la Cour des Comptes sur l’organisation des soins psychiatriques, 2010
2 Enquête Santé mentale en population générale, 36.000 français de plus de 18 ans interrogés, 2004

SISM 2019b

THEME 2019 : SANTÉ MENTALE A L’ERE DU NUMERIQUE

Depuis la démocratisation d’internet dans les années 1990, les technologies de l'information et de la communication (TIC) ont touché toutes les sphères de notre société. La santé mentale est aussi concernée par ce virage numérique. En plus d’assister au développement exponentiel d’outils divers et variés, nous constatons que le numérique a un impact global sur la santé mentale.

SISM 2019eLes usages d’internet ont fait évoluer aussi bien notre santé mentale que notre vision de la santé mentale. Immense plateforme d’informations, espace de partage des savoirs et de démocratisation de la connaissance, le web est aussi un lieu idéal pour favoriser l’entraide via les réseaux sociaux et les blogs d’usagers. Ces outils encouragent le développement de nouvelles formes d’empowerment des personnes. Autant de supports pour aller vers le mieux-être de chacun et le rétablissement des usagers en psychiatrie.

Au-delà d’internet, les multiples technologies disponibles sont désormais employées au service de la santé mentale. On parle alors de la e-santé mentale, que l’OMS définit comme « les services du numérique au service du bien-être de la personne » et qui englobe notamment :

  • Les applications de santé et de bien-être pour les patients et les citoyens en général : suivi de traitement, hygiène de vie, objets connectés, etc.
  • Les nouveaux outils numériques au service des pratiques médicales et de la prévention : consultations et aide à distance, réalité virtuelle appliquée aux soins, intelligence artificielle (algorithmes par exemple), jeux vidéo éducatifs, etc.
  • La formation en santé : MOOC, e-learning, etc.
  • Les blogs, réseaux sociaux et forums.

Mais l’évolution des usages des technologies de l’information et de la communication peut aussi être une source potentielle de mal-être : cyberharcèlement aux conséquences parfois dramatiques, cyberdépendances (aux écrans, aux jeux vidéo, etc.) à tous les âges de la vie.
A cela vient s’ajouter une vigilance particulière nécessaire face à la surproduction et la surconsommation d’informations (infobésité) de qualité variable. Le décryptage et le filtrage des contenus relatifs à la santé mentale nécessitent une réelle pédagogie pour sensibiliser les utilisateurs et les accompagner vers la maturité digitale.

Au cours de cette 30e édition des Semaines d’information sur la santé mentale, les questions suivantes seront abordées, lors de manifestations qui seront organisées

  • Comment s’y retrouver parmi les dispositifs d’e-santé ? Quels sont leurs bénéfices ? Leurs risques ? Leur rôle dans la prévention des troubles de santé mentale ? Quel est leur intérêt dans l’accompagnement des personnes concernées par les troubles psychiques ? Sont-ils des outils de substitution ou de complémentarité ? Quelles sont les conséquences sur la relation soignant/soigné ?
  • Comment les TIC peuvent-elles influer sur notre bien-être psychique ? Quels sont les problèmes liés à l’usage de ces technologies ? Comment soigner/lutter contre les cyberaddictions ? Comment éviter les cas de cyber-harcèlement ?
  • Comment s’assurer de la qualité et de la véracité de l’information ? Comment éduquer les personnes au décryptage de l’information en santé et de ses sources ? Comment développer l’esprit critique des utilisateurs ? Comment éviter la propagation de rumeurs (« fake news ») ?
    • Quel est l’impact des médias numériques sur la représentation des personnes concernées par les troubles psychiques ?
  • Comment les réseaux sociaux ont-ils permis la libération de la parole de l’usager et l’entraide entre pairs ? Quelle est l’importance des TIC dans l’empowerment et la citoyenneté ?
  • Quelles compétences sont nécessaires pour l'utilisation des outils et services de e-santé mentale ? Comment développer la littératie en e-santé mentale des usagers, aidants et professionnels ? Comment combler la fracture numérique ?
  • Comment impliquer les usagers dans le développement des outils d'e-santé afin qu’ils répondent à leur besoins ?
    • Qu’est-ce que le repérage des troubles psychiques ou des situations à risque grâce à l’intelligence artificielle ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ?
  • Où en sont le gouvernement, le législateur et l’assurance maladie avec la e-santé ?
  • Comment évaluer la qualité des outils de e-santé ? Quels sont les intérêts de la labellisation ?
  • Quels sont les risques pour les données personnelles des utilisateurs ? Comment et pourquoi les protéger ?

 SISM 2019d


 Photo DR

Articles similaires

Dons d'ovocytes et de spermatozoïdes : le point en Nouvelle ... Plus de 3000 couples concernés par une infertilité médicale s’inscrivent chaque année pour bénéficier d’un don d’ovocytes ou de spermatozoïdes1. Si le nombre de dons ne permet pas encore de répondre a...
Sport sur Ordonnance solidaire dans la Métropole Cinq associations sportives de la Métropole s’allient pour proposer aux personnes atteintes de pathologies chroniques avec un tarif solidaire de 100€ / an du sport sur ordonnance. Entre 2015 et 2017, ...
Bordeaux : journée de la santé naturelle du ventre En 2010, le Professeur Heribert Watzke, chercheur spécialisé dans l'alimentation, électrisait son public lors d'une conférence TEDx, intitulée The Brain in Your Gut (Le cerveau dans votre intestin), e...
La santé, c'est aussi au travail ! La preuve en vidéo … Selon une récente étude sur la santé du dirigeant menée pour la Fondation MMA des entrepreneurs du Futur, plus de 8 entrepreneurs sur 10, "le travail, c’est la santé". Aussi, pour tous ceux qui entrep...
Santé : vidéos informatives et humoristiques sur le Psoriasi... Vous souffrez de psoriasis et vous souhaitez mieux comprendre cette pathologie qui touche l’un de vos proches ? Déculpabiliser et de mieux vivre sa vie sociale, personnelle et familiale quand on ...