#BM2050 : Palmarès de l'hackathon "48H pour faire vivre des idées(R) à Bordeaux"

  • Catégorie : Bordeaux Métropole
Palmarès de l'hackathon 48H pour faire vivre des idées® à Bordeaux  organisé par CESI et SUEZ, en partenariat avec Bordeaux Métropole 2050
Palmarès de l'hackathon 48H pour faire vivre des idées® à Bordeaux organisé par CESI et SUEZ, en partenariat avec Bordeaux Métropole 2050

Du 29 novembre au 1er décembre, CESI et SUEZ organisaient un hackathon en partenariat avec Bordeaux Métropole 2050. Le palmarès de ces 48h de l’innovation autour du cycle de l’eau et de la gestion des déchets a distingué 4 groupes d'étudiants dont les projets développent ....

...... des concepts innovants destinés à la prise en compte des enjeux de l’environnement.

Durant ces 2 jours, des étudiants et apprentis de l’enseignement supérieur de bac+3 à bac+5 étaient invités par CESI et SUEZ à réfléchir à de nouveaux concepts innovants destinés à la gestion de l’eau, l’assainissement et le traitement des déchets. 

En écho à la démarche prospective engagée par Bordeaux Métropole, visant à créer la ville de demain au travers de l’ensemble des infrastructures et services, dans laquelle les citoyens aimeraient vivre à horizon 2050, CESI et SUEZ ont été sollicités pour organiser la 1ère édition des 48H pour faire vivre des idées® à Bordeaux. Pendant deux jours au sein du campus CESI Bordeaux, ce challenge a mobilisé près de 80 étudiants pour générer des concepts dédiés au traitement de l’eau et des déchets, avec l’appui méthodologique des tuteurs issus des établissements participant et le soutien éclairé des experts de SUEZ.

Groupe Laureat Credit Canal Com

Ce challenge de l’innovation se tenait dans le cadre d’un évènement collaboratif multi-site national et international porté par le projet InnoVENT-E et rassemblant des acteurs de l’enseignement supérieur. Près de 1500 étudiants répartis dans 7 grandes villes (Toulouse, Lyon, Rennes, Rouen, Nancy et Strasbourg) en France et 4 autres pays (Colombie, Chili, Argentine, Pays-Bas) qui collaboraient à distance et en simultané pour répondre à des problématiques d’innovation confiées par des entreprises.

Organisés en équipe pluridisciplinaire (informatique, sciences de l’environnement…), les étudiants devaient innover de manière collaborative afin de répondre à la problématique suivante : « En 2050, comment va-t-on faire pour traiter et gérer tout ce qui est traitement des déchets et des eaux dans la Métropole ? ».

A l’issue de ces travaux de réflexion, les équipes d’étudiants ont prototypé et effectué une présentation de leurs idées devant le public de la Maison #BM2050, et devant un jury composé d’acteurs du territoire, de l’enseignement supérieur, d’entreprises et de structures d’innovation… jury qui a attribué 3 Prix et un "Prix spécial" récompensant l'originalité de l'une des propositions :

1er Prix : Le Digesteur

Cette station de traitement de déchets imite un système digestif et permettra de traiter n’importe quel déchet grâce à des bactéries et enzymes spécifiques. Ce nouveau type de digesteur permet de décomposer les matières en molécules élémentaires pour les réutiliser par la suite.

2ème prix : Canali’drone

Ce système est capable de construire des réseaux, de détecter des fuites ou fissures ou de réparer des réseaux existants. Ces réseaux peuvent notamment concerner le transport des déchets ou de l’eau.

Un drone maître, entouré de micro-drones est capable de construire de nouveaux réseaux, de localiser des fuites ou de réparer des réseaux existants. Le système de réparation est basé sur l’envoi de capsules biodégradables transportant de la résine écologique. Quant à la construction de nouveaux réseaux, elle se ferait sans avoir à ouvrir de tranchée à partir d’impression 3D directement dans le sol.

3ème prix : Bordeaux Ose l’Osmose

Production d'eau osmosée à grande échelle, sur le bassin d'Arcachon grâce à une plate-forme marine flottante autonome en énergie et à petite échelle à l’intérieur des habitations. L'osmose consiste à laisser passer l'eau à travers une membrane. Le passage de l'eau d'un environnement hypotonique à un environnement hypertonique libère de l'énergie. On récupère cette énergie pour en faire de l’électricité. Une partie de l'eau produite permettrait aussi de réalimenter les nappes phréatiques.

Prix spécial du jury pour son originalité : Solarcycle

Pour se débarrasser des déchets ultimes non recyclables, ils sont envoyés dans le soleil par fusée. Les déchets sont désintégrés sans créer de pollution sur Terre et peu importe le type de déchet. D'autres déchets pourraient être envoyés de façon temporaire autour de l'orbite d'une planète en attendant que la technologie permette de les valoriser. La difficulté est de trouver un moyen peu coûteux pour lancer les déchets.

Présentation à voir sur :
https://www.bm2050.fr/les-48h-de-linnovation-autour-du-cycle-de-leau-et-de-la-gestion-des-dechets

Mangon Membres Jury BM2050 CESI et SUEZ Credit Canal Com

Aux termes de cet hackathon - premier du cycle programmé jusqu'en mars 2019 par #BM2050 - le CESI et SUEZ saluent la forte mobilisation des étudiants et surtout la pertinence de leurs propositions :

Guillaume BRAULT, Directeur du Campus CESI Bordeaux 

"Je suis très fier car, au-delà de ses résultats, cet hackathon a créé les conditions d'une collaboration entre deux écoles d'ingénieurs aux cursus très différents. Elle a également très bien fonctionné dans le sens où elle fut la source de travaux créatifs, hors normes pour certains étudiants, car représentant une déconstruction de leur modèle d'enseignement. Je suis également très fier du côté disruptif des projets constituant l'aboutissement de leur réflexion. Certains de ces projets sont réalisables car les ingénieurs ont la particularité de porter un regard pragmatique sur leurs travaux. D'autres projets sont - techniquement - difficilement réalisables… mais c'est également ce qui est intéressant dans ces réalisations, car les étudiants d'aujourd'hui doivent penser le monde de demain en termes de défis techniques." 

Thierry MENANTEAU, Directeur délégué Nouvelle Aquitaine de Suez

« En tant qu’acteur majeur de l’économie circulaire, nous avons proposé au CESI, dans le cadre de la démarche BM2050, de nous associer aux 48h de l’innovation organisés chaque année par l’école. Cette étape complète les réflexions menées par les équipes SUEZ en interne, sur ce que pourraient être en 2050 les enjeux liés aux métiers de l’environnement et à l’économie circulaire. Ces grandes pistes, solutions, scenarii, opportunités, que nous regrouperons pour Bordeaux Métropole dans une contribution qui reste à construire, ont constitué une base aux travaux des étudiants.
Nous ne leur avons posé aucune limite. Cette liberté totale se retrouve notamment dans la créativité du projet "SolarCycle", lauréat du Prix Spécial. Cette démarche est pour SUEZ essentielle. Elle permet à la fois de changer le prisme des réflexions, de porter un nouveau regard sur le territoire, et de renforcer le partage des connaissances sur le changement climatique, le cycle de l’eau et le cycle des déchets.
L’écoute des premières idées des étudiants et leur façon d’appréhender un futur qui sera celui de leurs enfants a été particulièrement revivifiante. Je retiens en particulier ce Digesteur de nouvelle génération, système destiné à re-décomposer en molécules élémentaires la matière provenant de déchets de manière à recréer à l'infini de la matière vierge réutilisable, qui a séduit le jury à la quasi-unanimité… principe rejoignant ce que SUEZ prône depuis plusieurs années à savoir que "nos déchets d'aujourd'hui seront nos ressources de demain". Le concept "SolarCycle consistant à envoyer - stocké dans une fusée mise en orbite - soit des déchets ultimes se faire désintégrer dans le soleil, soit des déchets que l'on ne sait pas valoriser aujourd'hui et qui pourraient l'être demain … méritait un coup de chapeau. Si je ne peux pas vous garantir que toutes les idées qui ont émergées de ces 48h00 feront l'objet de brevets dans les années à venir, je vous confirme que leur approche intellectuelle pour certaines est extrêmement séduisante… telle était bien la finalité de cet hackathon. »


 

Articles similaires

Bordeaux : année culturelle 2018 plébiscitée par plus de 600... Confirmant des hausses constantes de fréquentation, les établissements culturels de la Ville de Bordeaux ont accueilli 628 313 personnes en 2018 (musée d’Aquitaine, musée des Beaux-arts, musée des Art...
Recensement : combien sommes-nous à Bordeaux ? Le recensement de la population est devenu annuel dans les communes de plus de 10 000 habitants depuis janvier 2004. Chaque année, la mairie de Bordeaux réalise une enquête de recensement auprès ...
L'art lyrique au féminin à l'honneur à Bordeaux Elles comptent parmi les sopranos les plus plébiscitées de la nouvelle scène lyrique internationale : l'Opéra National de Bordeaux accueille en ce début d'année 2019 Nadine Sierra et Julie Fuchs, qui ...
#BM2050 : Aménagement du territoire et climat Le 25 janvier à 18h dans le grand amphi de Sciences Po Bordeaux, la concertation #BM2050 invite le public à assister à une grande conférence organisée sur le thème à "Aménagement du territoire et clim...
Salon du livre Ancien de Bordeaux Dans le magnifique ensemble architectural de la salle capitulaire et sous les arcades de la cour Mably vont s’installer une trentaine d’exposants venus de Gironde, d’Aquitaine et bien d’autres régions...