Les FinTech françaises à la Cité du Vin de Bordeaux

  • Catégorie : Bordeaux Métropole
Bordeaux FinTech est un événement unique dédié au secteur et réunissant des acteurs phares du marché.
Bordeaux FinTech est un événement unique dédié au secteur et réunissant des acteurs phares du marché.

Bordeaux FinTech est LA manifestation française dédiée aux FinTech ! Organisée à la Cité du Vin de Bordeaux, cette édition se démarquera par une prise de parole libre, une forte présence de disrupteurs et des grands témoins.

Prévue pour se dérouler les 10 et 11 octobre prochains, Bordeaux Fintech2018 propose un programme et des thématiques propres à chacune des deux journées. Ces thèmes seront présentées et débattus en trois lieux dédiés : la Grande Scène recevra les startups candidates au Concours de Pitch, les keynotes principales, les trois panels et les rencontres avec les «Grand Témoins» de cette édition 2018. Deux scènes annexes seront réservées aux différents ateliers de découverte et à des approches plus thématiques.

Enfin, un espace d’exposition accueillera les grands acteurs de la finance digitale et 15 stands de nos partenaires et de différentes Fintech.

Bordeaux FinTech 2018e

Bordeaux FinTech 2018 : des rencontres atypiques, des thématiques nouvelles

Si Bordeaux FinTech s’est toujours attaché à faire le point sur l’évolution des technologies au service de la finance, les thèmes abordés cette année élargissent le champ des réflexions et des échanges.

Avec cette quatrième édition, le temps de la maturité est arrivé pour Bordeaux FinTech et, à l’occasion de keynotes, débats et ateliers concrets, notre volonté est d’étendre les réflexions aux évolutions récentes des FinsurTech, LegalTech et RegTech.LogoBordeauxFintech

Lors des différentes rencontres, les experts se mesureront aux spécialistes, aux influences ou aux disrupteurs. Les points de vues originaux, voire atypiques, les débats contradictoires et la bienveillance des attitudes permettent des échanges fructueux et un moisson d’idées novatrices. C’est la «marque de fabrique» de Bordeaux FinTech. Car c’est pour nous le signe d’un écosystème dynamique et vivant, qui ne se contente pas des consensus ni des solutions toutes faites mais cherche d’autres voies, élabore d’autres hypothèses et est prêt pour des aventures nouvelles.

Outre notre traditionnel rendez-vous avec nos Grands Témoins, des ateliers thématiques feront le point sur des sujets spécifiques ou innovants comme l’offre LegalTech et apporteront un éclairage sur les premières entreprises à investir la sphère RegTech…

Et du côté de la gestion du patrimoine, l’atelier CGP abordera le rôle du CGP lors d’un parcours d’épargne 100% digitalisé. Cet atelier sera animé par Hélène Desliens (Experteez) au format « Google Design Sprint ».

“Nous invitons les gens à confronter leurs idées avec impertinence et bienveillance” précise Louis-Alexandre de Froissard

Bordeaux FinTech 2018d copie

Pour sa 4ème édition, Bordeaux FinTech2018 accueille des personnalités de tout premier plan pour des échanges d’idées fortes et non-politiquement correctes ! Stéphane Mallard ouvre les débats le 10, Eric Salobir et Gilles Babinet en Grands Témoins le 11.

Le 10 octobre : Stéphane Mallard inaugure Bordeaux FinTech2018 avec une nouvelle keynote. Stéphane Mallard (Blu Age) prendra la parole à Bordeaux FinTech2018 le 10/10 à 13h45, avec une keynote d’ouverture consécrée à son « Kit de Survie » pour le monde qui vient. Son intervention sera suivie d’un atelier de questions/réponses.
Stéphane Mallard est venu à la première édition de Bordeaux FinTech en 2015, ce fut une déflagration ! Son intervention, visionnaire mais aussi dérangeante, a été plébiscitée et vue par plus de 12.000 personnes sur YouTube en suivant.

Après son retour sur la scène Bordeaux FinTech en 2017 où il avait de nouveau « secoué » l’auditoire, il sort son livre DISRUPTION en 2018, dans lequel il condense sa vision construite lors de la préparation de plus de 200 conférences. .

Bordeaux FinTech 2018b

Le 11 octobre, les Grands Témoins 2018 : Gilles Babinet et Eric Salobir se rencontrent lors d’un débat animé par Jean-Marc Vittori, éditoraliste au journal Les Echos.

C’est lors de sa seconde journée que Bordeaux FinTech2018 recevra Gilles Babinet, multi entrepreneur et Digital Champion auprès de la Commission Européenne, et Eric Salobir, CEO de Optic Technology, pour une approche croisée des concepts de finance, de technologies et d’éthique et une réflexion sur la place de l’humain dans un monde d’argent.

La FinTech peut-elle rendre la finance plus humaine ?

Depuis le début des années 80, l’ influence du secteur financier n’a cessé de grossir au point que 2008 a vu l’éclatement d’une bulle créée par ce qu’Aristote a défini (vers 340 av. JC) comme la «chrématistique»: l’accumulation de monnaie pour la monnaie.

Aujourd’hui, l’accaparement de 80% de la richesse produite ces dix dernières années par moins de 1% de la population mondiale pose question. Toutefois il faut noter que, depuis 1980, le taux de grande pauvreté dans le monde est passé de 43% à 10%.

Micro-crédit, crowdlending, crowdfunding, bancarisation par les réseaux télécoms, toutes ces solutions, qu’elles soient Low ou HighTech, ont permis de développer la croissance économique de beaucoup de pays émergents.

A l’heure où nous parlons Intelligence Artificielle, Big Data, Blockchain, robot... la (Fin)Tech peut-elle rendre la finance plus humaine ?

Parmi les nombreux thèmes qui méritent d’être abordés, le contexte actuel en rend certains incontournables : ils seront exposés et débattus lors de Bordeaux FinTech2018

Full digital ou Click&Mortar ?

Les deux modèles sont-ils amenés à se mêler comme dans la distribution classique ou au contraire le «physique» risque-t-il de «tuer» le modèle digital et ses tarifs agressifs ?

Blockchain-ICO

Après un départ timide et frileux sur le Bitcoin, nos autorités de tutelles (AMF et ACPR) se saisissent enfin du sujet. Le retard accumulé sur l’univers chinois ou anglo-saxon va-t-il pouvoir être comblé ? Concernant les ICO, pourrions-nous être l’un des premiers pays à les réguler intelligemment ?

Hausse des tarifs

Aujourd’hui, devant la réduction de leurs marges, les banques françaises ont augmenté fortement leurs tarifs (frais bancaires en hausse de plus de 30% depuis 2013, adoption de nouveaux frais…) et cela est ressenti encore plus sensiblement par les TPE.

Cette hausse permet l’entrée de nouveaux acteurs dans le jeu, par exemple : Orange Bank, Revolut ou N26 pour les particuliers, Qonto, Anytime ou N26 encore pour les indépendants.

Des dossiers de prêts de plus en plus complexes

Pour la TPE, le chemin de l’emprunt peut s’avérer complexe, long et coûteux en terme de garanties. Beaucoup d’entrepreneurs en viennent à renoncer à se financer à court terme.

De plus, avec des délais de paiement toujours longs, comment gérer la croissance d’un chiffre d’affaires nécessitant un besoin en fond de roulement important ?

Et les données privées ?

La transposition de la RGDP en France est jugée comme étant un frein majeur au traitement des données dans notre pays. La récente affaire Cambridge Analytica pour Facebook change-t-elle la donne ?

La technologie est-elle en berne ?

Même si les applications mobiles des banques constituent une vraie avancée pour le client, toutes les nouveautés d’usage pour les clients viennent souvent de FinTech :

• paiement immédiat (avec SMS)
• personnalisation poussée
• paiements mutualisés
• pilotage de cartes de paiement
• paiement en devise à prix « low cost »
• IA dans les services
• e-wallet

Sans parler de l’assurance-vie pour laquelle nous commençons seulement à voir apparaître aujourd’hui les solutions 100% digitales !

En savoir plus https://bxfintech.com/

Articles similaires

La Banquiz : Open source start-up program La Banquiz, accélérateur de startup numériques du logiciel et des technologies du libre, continue son déploiement sur toute la Nouvelle-Aquitaine avec un nouvel appel à candidatures pour l’ensemble de...
ManoMano à Bordeaux : 50 créations d'emplois Après 5 années de croissance à Paris, l’entreprise de commerce en ligne ManoMano décide de lier son développement à celui du dynamisme bordelais. ManoMano compte aujourd'hui plus de 2 millions de clie...
Seniors : colloque Silver économie et habitat à Bordeaux En 2050, près d’une personne sur trois sera âgée de 60 ans ou plus. Comment accompagner cette évolution démographique ? Comment favoriser le maintien à domicile des seniors ? Avec le colloque “Silver ...
Eliraweb : la french tech à la campagne marque des points La particularité de Eliraweb, entreprise basée près de Poitiers, c'est qu'elle vient d'être classée parmi les 500 entreprises les plus dynamiques de France et que Stéphane Lormeau applique des idées d...
La Fabrique Juridique : nouvelle LegalTech Bordelaise Avec la numérisation des données juridiques, les Legal Tech connaissent une véritable explosion ces dernières années. Ces entreprises proposent une batterie de services juridiques qui vise à faciliter...