Bordeaux commémore l'esclavage, la traite négrière et leurs abolitions

  • Catégorie : Bordeaux Métropole
Le buste de Toussaint Louverture est érigé dans la ville de Bordeaux, deuxième port négrier français. Il est installé face à l'entrée du Jardin Botanique, sur le quai de Queyries
Le buste de Toussaint Louverture est érigé dans la ville de Bordeaux, deuxième port négrier français. Il est installé face à l'entrée du Jardin Botanique, sur le quai de Queyries

En France métropolitaine, le 10 mai est depuis 2006, la journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition. A cette occasion, la Ville de Bordeaux organise la Semaine de la Mémoire. Plus d’une vingtaine d’actions organisées avec plusieurs partenaires, dont ....

.... le Consulat des Etats-Unis et le Rectorat, sont programmées du 3 au 13 mai sur le thème « Esclavage d'hier, racismes d'aujourd'hui ».

Mercredi 25 avril à 14h30 au Musée d’Aquitaine (cours Pasteur) lors d’un point presse, Marik Fetouh, adjoint au maire de Bordeaux en charge de l’égalité et de la citoyenneté évoquera le programme de la Semaine de la Mémoire. A cette occasion, un point d’étape des travaux de la Commission de réflexion sur la politique mémorielle à Bordeaux sera présenté, accompagné des premières propositions de cette commission mise en place par Alain Juppé.

La Ville a entamé il y a plusieurs années un important travail de mémoire, qui s'est traduit par différentes actions, dont la pose d'une plaque commémorative sur les quais en 2006 et l'inauguration de salles permanentes dédiées à l'esclavage et à la traite négrière au Musée d'Aquitaine en 2009.

Engagement pour la liberté et l'égalité

Il y a 50 ans, Martin Luther King disparaissait. Prix Nobel de la Paix, il aura réussi à faire prendre conscience de la persistance, dans la société américaine, d'une discrimination institutionnelle envers les afro-américains en matière de droits civiques et d'accès aux services et espaces publics. Ces discriminations étaient le continuum du racisme, érigé en théorie scientifique, qui a permis de légitimer le commerce et l'asservissement d'êtres humains au travers des tragédies qu'ont été la traite négrière et l'esclavage.

Les anniversaires de l'abolition de l'esclavage il y a 170 ans et de l'assassinat de Martin Luther King il y a 50 ans, rappellent la nécessité de poursuivre ces combats dans nos sociétés occidentales. Si l'égalité est aujourd'hui proclamée par les textes, la permanence des théories racistes dans les inconscients collectifs continue à produire des discriminations, voire des formes de ségrégations, qu'il faut combattre fortement. Cette Semaine de la Mémoire permettra de rendre hommage aux combats de toutes celles et tous ceux qui, comme King, se sont engagés pour la liberté et l'égalité.

Bordeaux commémore l'esclavage, la traite négrière et leurs abolitions

Plusieurs temps forts

Jeudi 3 mai 18h à l’hôtel de Ville : ouverture de la Semaine de la Mémoire

  • Thiaroye sur Garonne : vidéo basée sur les témoignages de Bordelais quant à leur connaissance du passé négrier de la ville (MC2A).
  • Esclavage et racisme : combats d’hier et d’aujourd’hui - table ronde avec Dan Hall, Consul des Etats-Unis à Bordeaux, Bernadette Rigal Cellard, Université Bordeaux Montaigne et Guy Lenoir de MC2A.
  • Sur les traces de l’esclavage, libre de couleur - concert de restitution d’un parcours mis en place par le Rectorat.

Samedi 5 mai de 11h à 22h : village de la Mémoire, Square Toussaint Louverture quai de Queyries - atelier d’écriture, pique-nique républicain, expositions, stands associatifs, recueillement autour de la statue de Toussaint Louverture (16h), animations musicales et concerts.

Jeudi 10 mai à 10h30 quai des Chartrons : Cérémonie officielle de commémoration de l’esclavage, de la traite négrière et de leurs abolitions : avec Alain Juppé maire de Bordeaux, Didier Lallement, Préfet de Région et Tania Saint-Léger, Association L’A. Cosmopolitaine. Accompagnement vocal par les élèves des collèges girondins ayant suivi le parcours « sur les traces de l’esclavage, libres de couleurs » initié par le Rectorat de l’Académie de Bordeaux.

François-Dominique Toussaint Louverture est né vers 1743 près du Cap-Français (actuel Cap-Haïtien). C'est un esclave qui joue un rôle historique majeur comme chef de la Révolution haïtienne (1791-1802) ; il est considéré aujourd'hui comme une des grandes figures des mouvements anticolonialiste, abolitionniste et d'émancipation des Noirs.

Articles similaires

Bordeaux : journées nationales des diasporas africaines Bordeaux et sa métropole partagent une communauté de destin avec les territoires africains. Au-delà de cette histoire commune, il s’agit désormais d’élaborer des partenariats économiques et culturels ...
Sarlat : chasse aux œufs de Pâques La ville de Sarlat profite du grand week-end de Pâques, pour proposer une chasse aux oeufs pour tous ceux qui n’ont pas forcément de jardin pour y cacher des œufs. Cette tradition, que les enfants ado...
Le Black History Month arrive à Bordeaux Fidèle aux orientations du mouvement tel qu’il a été lancé aux USA, mais avec son dynamisme et ses spécificités propres, Bordeaux révélera, en Février 2018, son Black History Month comme une contribut...
Bordeaux : la semaine des Afriques Evénement vitrine de l’Institut des Afriques créé en 2015, la Semaine des Afriques vise à proposer des conférences, des expositions, des ciné-débats, des concerts... qui mettent en valeur les liens av...
Le Château Madère : un bijou de château Belle Epoque Après avoir abrité, au début du 20ème siècle, les amours de Clara et Camille Mader, "Roméo et Juliette de la Belle Epoque", le Château Mader a, récemment, retrouvé de sa superbe suite à une rénovation...