Médecine Douce : congrès de l'Etiopathie à Bordeaux

L'étiopathie est une méthode d'analyse des pathologies et de traitement manuel basée sur l'approche systémique du corps humain. 'Elle n'utilise pas de médicaments mais des méthodes manuelles.
L'étiopathie est une méthode d'analyse des pathologies et de traitement manuel basée sur l'approche systémique du corps humain. 'Elle n'utilise pas de médicaments mais des méthodes manuelles.

Le 41e Congrès International d’Étiopathie se déroulera à Bordeaux les 26 et 27 mai prochains au Château Chartrons et sera placé sous le signe de la femme. L'Étiopathie accompagne les femmes tout au long de leur vie : de la puberté à la ménopause, sans médicaments ni ....

 .... hormones, elle rétablit l’équilibre naturel et aplanit leurs troubles.

DES CONFERENCES SCIENTIFIQUES AU SERVICE DE LA FEMME

Ce Congrès, qui fait traditionnellement suite à l’Assemblée Générale de l’Institut Français d ’Étiopathie, est organisé autour de conférences scientifiques exposées par les professionnels, permettant ainsi aux étiopathes de pouvoir découvrir et échanger sur les avancées des différentes disciplines en rapport avec leur thérapie manuelle. Ce sera également l’occasion de communiquer sur les actualités de la profession.

Animé par Jean-Paul MOUREAU, président de l’Institut Français d’Étiopathie et auteur de Soigner Autrement (Seuil, octobre 2013) et À Mains Nues (Seuil, avril 2015), le Congrès accueillera le jeudi 26 mai Madame Pascale TARDIVEL - RAIMONDEAU, chirurgien Gynécologue - Obstétricien et Jacques LUCAS, avocat et chargé d’enseignement en master « Droit et gestion de la santé » à la faculté de Rennes pour une journée consacrée à l’Étiopathie et les traitements de la femme. Mieux que tout discours, leur participation témoigne de la place qu’occupe désorma is l’Étiopathie dans le paysage médical français.

Médecine Douce : congrès de l'Etiopathie à Bordeaux

L’ÉTIOPATHIE, THÉRAPIE DU XXIe SIÈCLE

La profession est en plein essor, son art de plus en plus reconnu et respecté comme en a témoigné le baromètre des Pages Jaunes publié en février 2017 plaçant l’ Étiopathie parmi les profesionnels de santé les plus sollicités.

Le terme Étiopathie vient du grec aïtia , cause et pathos, souffrance. À la fois méthode de recherche et de traitement, l’Étiopathie est une thérapie à part entière, le plus souvent complémentai re de la médecine classique, qui permet de soigner sans médicaments la majorité des maux qui affectent notre quotidien (troubles articulaires, ORL, respiratoires, digestifs, etc.) et réduit définitivement nombre d’affections chroniques, évitant de nombreuses interventions chirurgicales. À l’heure où de plus en plus de patients font le choix de n’utiliser la chimie que là où elle est vraiment nécessaire, son statut de thérapie manuelle de soins permet à l’Étiopathie de se positionner parmi les médecines alternatives de premier plan, et d’y prendre toute la place qui lui revient. Par sa capacité à déterminer l’origine des troubles comme par la précision technique inégalée de ses interventions, l’Étiopathie incarne en effet la forme la plus aboutie de thérapie manuelle.

images/stories/Bordeaux_2017/Etiopathie_2017a.jpg

UNE PROFESSION QUI ATTIRE DE PLUS EN PLUS DE JEUNES

L’Étiopathie s’apprend tout au long de six années d’études dispensées dans les quatre facultés libres d’Étiopathie de Paris, Lyon, Bretagne (Rennes) et Toulouse qui dispensent une formation homogène, correspondant à l’unicité de la méthode et garantissant une même qualité de soins. Les 4 facultés réunissent aujourd’hui plus de 400 étudiants sur les six années d’études. Il est vrai que devenir étiopathe, aujourd’hui, c’est avoir la garantie d’intégrer un métier en constante progression, comme en témoignent les interventions de ce 41e Congrès.

pdfQu'est-ce que l’Étiopathie ?

Articles similaires

Le Vin et la Médecine un ouvrage de Marc Lagrange À l'usage des bons vivants et des médecins, Le Vin & la Médecine, est la deuxième édition de l'ouvrage de Marc Lagrange parue aux éditions Feret. En ces jours où l'on s'interroge sur les effe...