Remise du Prix littéraire Montaigne de Bordeaux 2017

"Napoléon et De Gaulle. Deux héros français. Patrice Gueniffey croise leur existence et interroge leur destin, ouvrant des pistes fécondes sur leur personnalité et leur œuvre.
"Napoléon et De Gaulle. Deux héros français. Patrice Gueniffey croise leur existence et interroge leur destin, ouvrant des pistes fécondes sur leur personnalité et leur œuvre.

Le jury du Prix littéraire Montaigne de Bordeaux présidé par Alain Duhamel a décerné le Prix 2017 à Patrice Gueniffey pour son ouvrage "Napoléon et De Gaulle. Deux héros français" édité par Perrin. 11 ouvrages avaient été sélectionnés pour l’édition 2017 du ....

.... Prix Montaigne, a été remis par Alain Juppé maire de Bordeaux samedi 1er avril  à l’hôtel de ville.

Créé en 2003 par la mairie de Bordeaux et l'Académie du Vin de Bordeaux, ce Prix récompense un ouvrage littéraire portant des valeurs d'humanisme, de tolérance et de liberté, chères au célèbre écrivain bordelais, maire de Bordeaux de 1581 à 1585.

Le Prix 2017

Héros préférés des Français, Napoléon Bonaparte et Charles de Gaulle incarnent la figure du sauveur. Si beaucoup les sépare, à commencer par le siècle où ils vécurent, ils ont en commun d'avoir élevé notre patrie au-dessus d'elle-même, dans une quête de la grandeur nourrie d'une certaine idée de sa mission et de sa vocation à éclairer le monde. Dans cet essai historique puissant, porté par une plume rare, Patrice Gueniffey croise leur existence et interroge leur destin, ouvrant des pistes fécondes sur leur personnalité et leur œuvre.Livre Napoleon De Gaule 2 heros français

A travers les métamorphoses de leurs Mémoires, l'auteur ausculte enfin la France, celle d'hier et surtout d'aujourd'hui, hantée comme jamais par son histoire dans l'espoir de répondre à ses doutes et exorciser son malheur.

Patrice Gueniffey est directeur d’études à l’EHESS et membre du Centre d’études sociologiques et politiques Raymond-Aron. Il a notamment écrit Bonaparte, qui a été unanimement salué par la critique et qui a reçu le Grand Prix de la Fondation Napoléon, et a dirigé (avec Thierry Lentz) l’ouvrage collectif La Fin des Empires (Perrin/ Le Figaro Histoire).

Le Prix Montaigne de Bordeaux

Cette distinction salue la qualité littéraire d’un essai exprimant pour notre temps, l’ouverture et la liberté d’esprit, ainsi que l’humanisme sans frontières qui furent ceux de Michel de Montaigne. Le Prix est attribué par un jury désigné conjointement par la Ville de Bordeaux et l’Académie du Vin de Bordeaux : Alain Duhamel (président), Serge Receveur (Secrétaire perpétuel), Jean-Pierre de Beaumarchais, Florence Cathiard, Yves Harté, Robert Kopp, Alexandre de Lur-Saluces, Séverine Pacteau-de-Luze, Jean-Robert Pitte, Jean-Pierre Poussou, Mathilde Royer de la Bastie-Chevallier, Claire Andries Roussennac et Jean-Didier Vincent. Le Prix Montaigne, doté par l’Académie du Vin de Bordeaux, est constitué de 20 caisses de Grands Crus de Bordeaux, membres de l’Académie du Vin de Bordeaux.

Déjà lauréats du Prix Montaigne

  • 2016 : Éric Roussel pour « François Mitterrand. De l'intime au politique ».
  • 2015 : Régis Debray de l’Académie Goncourt, pour « Un candide à sa fenêtre. Dégagements II ».
  • 2014 : Philippe Raynaud pour son ouvrage « La politesse des lumières - Les lois, les mœurs, les manières ».
  • 2013 : Jean-Pierre Le Goff pour « La fin du village : Une histoire française ».
  • 2012 : Pierre Nora de l’Académie Française, pour « Historien public ».
  • 2011 : Laurent Fabius pour « Le cabinet des douze ».
  • 2010 : Mona Ozouf pour « Composition française, retour sur une enfance bretonne ».

Un prix spécial du jury avait été attribué la même année à Jean-Claude Casanova, membre de l'Institut de France, pour la revue Commentaire qu’il dirige.

  • 2009 : Elie Barnavi pour son ouvrage « L'Europe frigide, réflexions sur un projet inachevé ».
  • 2008 : Philippe Beaussant de l’Académie Française, pour «  Passages, de la Renaissance au baroque ».
  • 2007 : Pascal Bruckner pour « La tyrannie de la pénitence, Essai sur le masochisme en Occident ».
  • 2006 : Thérèse Delpech pour « l’Ensauvagement, Le retour de la barbarie au XXIe siècle ».
  • 2005 : Michel Winock, pour « La France et les juifs, de 1789 à nos jours ».

Un prix spécial du jury avait été attribué la même année à François Cheng de l’Académie Française, pour « Le livre du vide médian ».

  • 2004 : Jacques Julliard, pour son ouvrage « Le choix de Pascal ».
  • 2003 : Philippe Sollers, à l'occasion de la première édition de l'Escale du livre, pour « Illuminations ».

Articles similaires

Xavier Darcos, nouveau président du Prix Montaigne de Bordea... Créé en 2003 par la mairie de Bordeaux et l'Académie du Vin de Bordeaux, le Prix littéraire Montaigne récompense chaque année un ouvrage littéraire portant des valeurs d'humanisme, de tolérance et de ...
Le Moi(s) Montaigne : une proposition de l'Université Bordea... L’Université Bordeaux Montaigne invite à aller à la rencontre de Michel de Montaigne et de son œuvre à travers le regard d’un chercheur invité pour un mois de résidence. Cette année, le Moi(s) Montaig...
Festival Théâtre des Images - Université Bordeaux Montaigne L'ambition du festival Théâtre des Images est de créer une passerelle du campus à la ville et de faire découvrir au public le dynamisme des activités artistiques de l’Université en encourageant les éc...
Réserver un hôtel en Nouvelle-Aquitaine L’Aquitaine est l'une des régions la plus recherchée par les touristes français. Si les plages et le charme de la région y sont pour beaucoup, le professionnalisme des hôteliers et la qualité de leu...
Hôtels dans les Pyrénées Atlantiques - Béarn - Pays-Basque -... Nager dans les vagues de l'océan les yeux sur les Pyrénées, écouter les chants profonds d'un chœur d'hommes, suivre des yeux un gypaète barbu et goûter un gâteau basque… vous êtes en Béarn - Pays basq...