Bordeaux : 17 actions et chantiers pour un plan en faveur de l’équité culturelle

  • Catégorie : Bordeaux Métropole

La culture, ingrédient majeur des quartiers en renouvellement urbain. La politique de cohésion sociale et territoriale de la Ville de Bordeaux, incarnée par le PACTE, ainsi que la politique culturelle et éducative menées tout au long de l’année, concourent largement au bien vivre-ensemble qui caractérise Bordeaux.

Mais parce que Bordeaux est une terre d’humanisme et de tolérance, parce que les cruels événements de 2015 ont rappelé l’importance de la Culture porteuse d’une vision de l’Homme et d’un idéal démocratique, Alain Juppé maire de Bordeaux a souhaité aller plus loin en lançant un plan en faveur de l’équité culturelle. 

Le Labo des histoires a été retenu  pour contribuer au développement de la politique d'équité culturelle de Bordeaux Métropole. Le nouveau plan en faveur de l'équité culturelle lancé hier (NDLR 25/04/2016) propose toute une série d'actions. Il s'est donné plusieurs objectifs, dont celui de renforcer la citoyenneté.

✔ Des actions


Objectif n°1 : La culture partout et pour tous

1. En 2016, le Chœur de l’Opéra National de Bordeaux-Aquitaine organisera 6 concerts (programmés ou surprise) dans les quartiers et poursuivra ses actions de solidarité, dont un concert au profit de la Banque alimentaire.Pacte Bordeaux

2. L’Orchestre d’Harmonie Municipale délocalisera 5 concerts sur 12 dans les quartiers de Bordeaux.

3. La Fête de la musique 2016 sera décentralisée dans les quartiers du sud, est et ouest de Bordeaux.

4. Les actions d’éducation artistique dans les crèches seront renforcées grâce à des financements supplémentaires.

5. La ville réaffirme son soutien financier au collectif Bordonor aujourd’hui menacé par les désengagements des autres partenaires.

6. Soutien à l’opération « Classique aux balcons » au Grand Parc

Objectif n°2 : Soutenir la création artistique

7. Mise en œuvre de la plateforme de financement participatif « ProArti » qui vise à soutenir des projets culturels et socioculturels amateurs et/ou professionnels grâce au micro-mécénat.

8. Soutenir plus fortement la pratique du Street Art en fédérant les acteurs autour d’un parcours d’œuvres existantes et nouvelles en ville.

9. Inviter les cultures urbaines dans les grands événements de la Ville : une soirée des « Scènes en ville » dans la cour du Palais Rohan sera dédiée à la pratique du Hip Hop, en lien avec les associations concernées.

Objectif n°3 : Renforcer la citoyenneté

10. Poursuite de la Fabrique du citoyen à la bibliothèque de Bordeaux.

11. Proposer des d’ateliers pour toutes les classes de CM1 et CM2 afin de les sensibiliser aux dérives d’internet.

12. Accueillir à Bordeaux « Le Labo des histoires », association nationale qui propose des ateliers d’écriture créative gratuits ouverts aux jeunes de moins de 25 ans.

Objectif n°4 : renforcer la solidarité internationale

13. Dans le plus grand secret pour des raisons de sécurité, les établissements culturels de la Ville ont acheminé du matériel de protection et de stockage d’œuvres menacées dans les musées syriens (arrivé en février 2016 à Damas).

✔ Des chantiers


14. Dans l’appel à projet du PACTE, adapter les critères permettant de prioriser les projets démontrant un partenariat entre acteurs sociaux et acteurs culturels.

15. Proposer systématiquement un déploiement dans les quartiers des événements culturels, à l’image du « Festival des Arts de Bordeaux » (ex-NOVART), du « Festival du Quatuor à cordes » ou de « L’Esprit du piano » qui organisent des concerts décentralisés à Nansouty, Caudéran et La Bastide pour la 2ème année consécutive.

16. Faciliter l’interconnaissance des acteurs sociaux et des acteurs culturels pour inventer de nouvelles collaborations (actuellement en phase de test sur le quartier Bordeaux Sud).


La culture est l'un des piliers de la cohésion sociale et territoriale

Installé à Bordeaux

Le Labo des histoires Sud Atlantique, est le 7e en France. A Bordeaux, comme ailleurs, il dispensera gratuitement des ateliers d’écritures aux jeunes de moins de 25 ans. Depuis la création du premier Labo des histoires en 2011, ce sont 8100 laborantins qui ont eu la possibilité d'écrire à travers des ateliers ou Masterclass d'écriture guidés par des professionnels comme Katherine Pancol, Carole Trébor, Timothée de Fombelle ou Florent Kieffer.

Parce que l’'écriture est un instrument nécessaire de citoyenneté, de progrès social et un formidable vecteur de tolérance, la ville de Bordeaux a accueilli cette nouvelle antenne au sein de son ambitieux projet culturel municipal. Avec ce partenariat, la ville de Bordeaux souligne le besoin de structures gratuites dédiées à la transmission de l’écriture et met en place un nouveau cadre de citoyenneté pour sa jeunesse.

labo des histoires logoPhilippe Robinet, Président fondateur du labo des histoires se félicite de ce nouveau partenariat : « Les villes se rendent compte depuis longtemps de la nécessité de structures publiques dédiées à la transmission de l’écriture. Le Labo des histoires, répond à ce besoin. Bordeaux fait partie des villes de France à avoir compris que non seulement l’apprentissage de l’écriture existe, mais qu’en plus, il est un levier de cohésion sociale, en décidant d’accueillir une antenne du Labo des histories. Une municipalité qui s’adresse aux jeunes, est une ville d’avenir ».

A propos du Labo des histoires

Le Labo des histoires est une association à but non lucratif fondée en 2011, dédiée à l’écriture. Quotidiennement, il propose une grande variété d’ateliers d’écriture gratuits destinés aux enfants, adolescents et jeunes adultes de moins de 25 ans dans plusieurs territoires en métropole comme en Outre-mer. Dans ces ateliers encadrés par des professionnels confirmés, tous les domaines artistiques où l’écriture tient une place majeure sont représentés : de la fiction au témoignage, mais également des paroles de chansons, des textes et dialogues pour la bande dessinée, des scénarios de films.

Des formes traditionnelles et reconnues aux nouveaux médias, l’ambition est d’embrasser tout le champ de l’écrit pour s’adresser à tous. En 2015, l’association a accueilli 8 000 jeunes dans ses ateliers d’écriture. En 2016, ce sont 35 000 jeunes qui sont attendus. Le Labo des histoires est lauréat du dispositif présidentiel La France s’engage. Grâce à ce soutien, le Labo des histoires a prévu d’ouvrir 15 nouveaux centres en France métropolitaine et ultra-marine à horizon 2017.

Articles similaires

Bienvenue Bordeaux 2021 : rendez-vous de la prochaine saison... Pensées et construites comme un outil de développement et d’innovation culturelle au service du territoire, les saisons culturelles de Bordeaux déploient leur troisième édition, "Bienvenue", du 1...