Nouvelle-Aquitaine : regards sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville

  • Catégorie : Actualités en Aquitaine
QPV : les quartiers prioritaires de la politique de la ville
QPV : les quartiers prioritaires de la politique de la ville

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine de 2014 a redéfini le périmètre d’intervention de la géographie prioritaire de la politique de la ville pour concentrer les moyens vers les territoires les plus en difficulté. En Nouvelle-Aquitaine, ce nouveau périmètre – les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) – concerne .....

.... à des degrés divers tous les départements, y compris désormais de nouveaux territoires, centres dégradés de villes moyennes ou zones rurales. Si pauvreté et écarts de niveaux de vie définissent ici le contour des quartiers, d’autres problématiques peuvent éclairer la mise en oeuvre des politiques publiques : caractéristiques de l’habitat, cadre de vie, chômage et accès à l’emploi, structures familiales, amélioration du lien social sur les territoires, temps d’accès aux équipements selon la population résidente.

Les 81 QPV néo-aquitains, comparés aux zonages englobants pertinents, affichent nécessairement des profils différenciés au regard de ces problématiques. L’intérêt des typologies construites ici réside notamment dans le regroupement des quartiers selon différents profils, en spécifiant pour chacun son degré d’appartenance à ce profil.

Nouvelle-Aquitaine : regards sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville en

La politique de la ville se déploie suivant trois piliers thématiques : le développement de l’activité économique et l’emploi / la cohésion sociale / le cadre de vie et le renouvellement urbain. Ses objectifs sont clairs :

  1. assurer l’égalité entre les territoires et leurs habitants ;
  2. réduire les écarts de développement entre les quartiers défavorisés et le reste de l’agglomération
  3. améliorer les conditions de vie de leurs habitants.

L’étude réalisée par l'INSEE vient apporter des éléments d’éclairage régionaux sur ces différents points. Cependant, réalisée sur la base d’une sélection d’indicateurs actuellement disponibles, elle ne prétend pas expliquer l’ensemble des problématiques rencontrées sur les quartiers, ni traduire la spécificité et la complexité des réalités locales. Cette étude se révèle pourtant une photographie des quartiers prioritaires de la politique de la ville de notre région qui doit aider les acteurs à mieux les connaître, les situer et les comprendre dans leurs territoires. Elle demeurera un support de référence.

Nouvelle Aquitaine Regards sur les quartiers prioritaires

Des écarts de revenus élevés .....
.... signe d’une variété de situations et de difficultés

La région Nouvelle-Aquitaine compte 81 quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) dans lesquels résident 200 000 personnes. Par construction, ils constituent des lieux de décrochage en termes de niveau de vie des ménages au regard de leur environnement immédiat, leur unité urbaine d’appartenance. Ainsi, le revenu médian des populations résidant dans les quartiers prioritaires est inférieur de 7 000 euros à celui de leurs unités urbaines englobantes. Cependant, cet écart est modulé selon la taille de l’unité urbaine et la concentration de populations défavorisées ou à l’inverse, aisées. Appartenant à l’unité urbaine la plus riche de la région, les quartiers prioritaires de l’agglomération bordelaise accueillent des ménages dont les revenus sont moins faibles que ceux des autres quartiers prioritaires de la région. Cependant, l’écart entre les quartiers et leur environnement est notable.

À l’inverse, les habitants de certains quartiers prioritaires situés dans de petites unités urbaines perçoivent des revenus plutôt bas, mais assez proches de leur environnement. La taille se double parfois de la concentration des populations les plus aisées, qui peut encore accroître l’écart de revenu avec l’environnement. Au sein même des quartiers, les niveaux de vie connaissent des dispersions très variables. Dans certains QPV, les écarts élevés de revenus caractérisent une relative mixité sociale qui paraît absente d’autres quartiers, souvent en plus grande difficulté. Dans d’autres QPV, le poids des minima sociaux dans la structure des revenus témoigne d’une distance économique plus grande ou de la concentration de populations en difficultés sociales.

Le cadre de vie ....
.... beaucoup de logements vacants dans les quartiers des centres anciens

Améliorer l’image des quartiers et favoriser leur désenclavement constituent les deux enjeux essentiels du premier pilier de la politique de la ville pour la période 2015-2020 qui concerne le cadre de vie. Outre les démolitions-reconstructions, il s’agit d’aider à la réhabilitation et à la résidentialisation des logements, d’agir sur les équipements au sein des quartiers et d’investir dans différentes actions d’amélioration du cadre de vie. Identifier le parc social est important : la Nouvelle-Aquitaine se démarque par une forte concentration de ses logements sociaux (un quart) dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) et par leur ancienneté (la moitié des logements sociaux des QPV ont été construits avant 1970). La morphologie urbaine qui vise à qualifier le type, l’ancienneté du bâti et la centralité du quartier par rapport à son espace urbain ainsi que des éléments liés à la dynamique du marché du logement (vacance des logements, part du parc social, taille de l’unité urbaine) y participent.

La cohésion sociale ....
.... un effet d’entraînement bénéfique de l’environnement sur les quartiers

La thématique de la cohésion sociale, deuxième pilier des contrats de ville, est un pan de l’action publique qui prévoit notamment des mesures de soutien aux équipements sociaux, culturels ou sportifs. Ces dernières confortent l’investissement des partenaires du contrat de ville dans les domaines de l’éducation, de la santé et de la justice. Les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) abritent des populations souvent plus jeunes que les autres quartiers et concentrent certaines fragilités : la part des familles monoparentales est quasiment deux fois plus élevée dans les QPV que dans leurs unités urbaines englobantes, de même que la part des élèves en retard scolaire.

Activité économique et emploi ....
.... la moitié des QPV en décrochage

Le développement de l’activité économique et de l’emploi constitue le troisième pilier des contrats de ville. Des mesures encouragent notamment la création et le développement des entreprises, et soutiennent le commerce et l’artisanat. L’environnement des quartiers est primordial : la zone d’emploi influence la vie sociale et économique du quartier.

Les quartiers de la zone d’emploi de Bordeaux figurent parmi ceux où les taux d’emploi sont les plus élevés et où la part des emplois précaires est la plus limitée. Les établissements implantés dans les QPV affichent une densité supérieure à la moyenne nationale et interviennent principalement dans les secteurs du commerce, des transports, de l’hébergement et de la restauration. Sept établissements sur dix n’emploient aucun salarié.

Tous les résultats de l’étude réalisée en partenariat avec Pays et Quartiers de Nouvelle-Aquitaine dans Insee Dossier n°5
Regards sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville en Nouvelle-Aquitaine

Articles similaires

Nouvelle-Aquitaine : les enjeux de la restauration scolaire La restauration scolaire revêt des enjeux importants quel que soit l’âge du public : un enjeu de santé pour des enfants et adolescents, par l’accent mis sur la fourniture de repas équilibrés jour aprè...
Les résidents britanniques en Nouvelle-Aquitaine En 2016, 148 300 Britanniques résident en France, deuxième pays d’Europe à accueillir le plus de ressortissants britanniques. En Espagne, ilss ont deux fois plus nombreux. Les Britanniques représenten...
Nouvelle-Aquitaine : les quartiers prioritaires de la politi... La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014 a définit 81 quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) sur le territoire de la région Nouvelle-Aquitaine....
Nouvelle-Aquitaine : bilan économique 2019 et conjoncture 20... En 2019, la situation économique continue de s'améliorer en Nouvelle-Aquitaine. L'emploi bénéficie d'un regain d'activité dans la plupart des secteurs et de l'intérêt confirmé pour l'entrepreneuriat. ...
Nouvelle-Aquitaine : stabilisation des effectifs de la fonct... En 2017, un salarié néo-aquitain sur quatre, soit 516 700 personnes, travaille dans la fonction publique soit 300 de plus que fin 2016. En six ans, le nombre d’agents a augmenté à un rythme ...