Qualité de l'air dans le sud-ouest : l'opinion des aquitains

  • Catégorie : Actualités en Aquitaine

L’air : ce qu’en pensent les aquitainsPour les français la qualité de l’air est la 1ère préoccupation environnementale. Et en Aquitaine, qu’en est-il ? A l’occasion de la 1ère journée nationale de la qualité de l'air, AIRAQ, l’organisme en charge de la surveillance de la qualité de l’air en Aquitaine, diffuse les résultats d’une enquête d’opinion menée avec IPSOS auprès de 800 aquitains. Cette étude vise à connaître leurs préoccupations, ....

... leurs niveaux de connaissance, leurs attentes, et leurs implications en faveur de l’air. AIRAQ va no tamment s’appuyer sur ces résultats pour adapter et renforcer ses actions d’information et de sensibilisation.

L’air un sujet de préoccupation majeure !

78% des aquitains se disent préoccupés par la pollution de l’air. En Aquitaine, ce sont les habitants des grandes agglomérations, où se concentrent le plus d’activités, qui sont les plus préoccupés (82%). Les gaz d’écha ppement (65%), les pesticides (65%) et les rejets des usines (60%) sont les sources principalement citées. Les aquitains se disent particulièrement soucieux de l’impact sur leur santé : 42% déclarent souffrir d’une affection liée à la pollution de l’air, et, parmi eux, 9/10 auraient déjà consulté un médecin pour des troubles liés à la pollution !

Une qualité de l’air jugée bonne mais dégradée depuis 10 ans

9 aquitains sur 10 ont une bonne opinion de la qualité de l’air dans leur commune contraire ment à l’opinion qu’ils ont du reste de la France (48%). Cette perception est un peu moins marquée chez les habitants des zones les plus urbanisées. Néanmoins 3/4 considèrent que la qualité de l’air s’est dégradée ou stagne depuis 10 ans.

Des aquitains prêts à l’action mais qui souhaitent être mieux informés

Si les aquitains sont prêts à s’engager pour l’air, et adoptent déjà des éco-gestes quotidiens, certains comportements ne sont pas encore acquis, notamment ceux liés à leur mobilité. Ainsi, seule une minorité d’aquitains déclare pratiquer régulièrement le covoiturage (20%), choisir un véhicule en fonction de ses émissions polluantes (30%), ou encore utiliser les transports doux –marche, vélo... (30%) .

Par ailleurs 20% déclare toujours brûler ses déchets verts dans le jardin alors que c’est interdit ! Pour passer à l’action il faut être sensibilisé or 73% des aquitains souhaitent davantage d’informations sur les questions liées à la qualité de l'air et notamment sur ses impacts, les bons gestes à adopter, les sources de pollution. Il apparaît également important de valoriser les actions menées en faveur de l’air car le rôle des pouvoirs publics demeure mal identifié. Ainsi seuls 29% des aquitains estiment que c’est au niveau local ou régional que l’on peut traiter ces enjeux.

L’air : ce qu’en pensent les aquitains

Des idées reçues persistantes

Cette enquête reflète également des perceptions en décalage avec la réalité

Sur l’état de l’air

Les personnes interrogées dressent un portrait de l’évolution de la qualité de l’air plus pessimiste que les études ne le démontrent. Bien que des enjeux persistent, en 10 ans la situation s’est nettement améliorée en Aquitaine (-76% SO 2 , -29% PM2.5, -20% NO 2 , -16%PM10). On observe également une certaine négation des pics de pollution jugés rares ou peu fréquents par 3/4 des aquitains, or dans les faits on comptabilise en moyenne une vingtaine de journées de pics de pollution en Aquitaine.

Sur les sources de pollution

Les activités industrielles (77%), la circulation routière (64%) et les pratiques agricoles (50%) sont considérées comme les 3 sources majeures de pollution de l’air, seuls 12% relèvent les feux de cheminées comme étant une source de pollution. Or, en Aquitaine les particules fines (polluant cla ssé cancérigène certain pour l’Homme), en 48% sont émises par les seules habitations (chauffage notamm ent). De plus, en hiver, par une journée de grand froid, jusqu’à 70% des particules mesurées pr oviennent des feux de cheminées.

Sur les leviers d’action

Dans la lutte contre la pollution le rôle des acteurs locaux et régionaux demeure mal identifié. Ainsi, seuls 29% des aquitains pensent que c’est au niveau local/régional que des actions sont menées pour améliorer la qualité de l’air.

Articles similaires

Chantal Larnaudie présidente de la Maison des Vins de Cadill... Chantal Larnaudie est vigneronne indépendante au Château Saint Nicolas à Cardan. Elle gère l’exploitation familiale depuis plus de dix ans, un vignoble certifié HVE et AREA. Elle s’attache au maintien...
Angoulême : Festival de la Bande Dessinnée Depuis sa création en janvier 1974, le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême est devenu le rendez-vous incontournable des amoureux de la BD. Aussi convivial que célèbre et réput...
Journées Mondiales des Zones Humides Étangs, lagunes, marais salants, mares, marais, ruisseaux, tourbières, vallées alluviales, prairies inondables, … Les zones humides ont leur journée mondiale. Une zone humide est un espace de transiti...
Château de Castelnaud la Chapelle en Dordogne De l’édification à la restauration, de la destruction à la renaissance, les huit siècles traversés par le château de Castelnaud ne font pas simplement de lui le témoin d’un temps. C’est bien d’un acte...
Château de Castelnaud : création d'une peinture murale médié... Nouvelle installation au Château de Castelnaud en Dordogne avec la réalisation d'une peinture murale médiévale représentant les Neuf Preux. Les coulisses de la réalisation ouvertes au public. Joyau d’...