Stand up paddle à l’honneur au Mondial du Vent

Mondial du Vent, le Stand up paddle à l’honneur

Le spot de Leucate-La Franqui a offert des conditions parfaites pour cette journée entièrement dédiée au Stand Up Paddle. Sous un soleil radieux et une mer parfaitement lisse, les 24 inscrits à la course de Stand Up Paddle ont couru quatre manches. Le public est venu nombreux admirer les athlètes pour les encourager chaleureusement.
Le Stand Up Paddle (SUP) s’impose définitivement comme un excellent support pour le petit temps.
  • Les règles et le matériel
    Les concurrents partent en ligne de la plage et au coup de corne de brume, s’élancent vers le bord de l’eau où sont alignées les planches. Cette petite mise en jambe met de suite les coureurs dans l’ambiance. En effet, courir dans le sable est déjà une épreuve redoutable. Ensuite, les participants effectuent un ou deux tours du parcours délimité par des bouées mouillée. L’arrivée se fait quant à elle, au sprint sur la plage. Le choix du matériel a aussi son importance : une planche longue, fine et volumineuse favorise la glisse. Une pagaie de longueur parfaitement adaptée au gabarit du SUP est aussi un élément déterminant pour économiser ses forces.
  • Arnaud Meynadier, une endurance à toute épreuve
    Arnaud Meynadier est un spécialiste de la longue distance en SUP puisqu’il a récemment remporté une épreuve de 8 km dans l’Aude ! En bon tacticien, Arnaud ne s’épuise pas sur le début du parcours mais contrôle la tête de la flotte. Sur le dernier bord, sa technique a fait des ravages, ce qui lui a permis de terminer en tête dans les trois dernières manches. Son avantage vient de son coup de pagaie très efficace qui privilégie rapidé et tonicité à la force. On retrouve les windsurfers dans le sillage d’Arnaud Meynadier. Antoine Albeau démontre, une fois de plus, qu’il est un athlète et un compétiteur exceptionnel. Si Antoine est un spécialiste du slalom en windsurf, il pratique très régulièrement le Stand Up Paddle sur l’Île de Ré ou à Hawaii. Les filles ont montré une combativité exemplaire à l’image de Laurence Leguillette qui s’adjuge la première place sur toutes les manches. Comme quoi le Stand Up Paddle n’est pas une affaire de gros bras, beaucoup de concurrents masculins ont eu tout le loisir d’admirer son numéro de dossard.
  • Du Windsurf Freestyle pour conclure la journée
    La direction de course du Tour Européen de Windsurf Freestyle a organisé une démonstration. Le vent n’étant pas assez fort, les riders ont été tractés par un bateau à l’aide d’un palonnier comme en ski nautique. Si l’exercice est difficile, certains ont réalisé des prouesses. Steven Van Broeckhoven est bel et bien le plus fort. Il a en effet posé la plus belle figure sous les applaudissements du public.