A les découverte des Refuges périurbains de Bordeaux Métropole

Les Refuges périurbains, un art à habiter

D’humeur vagabonde, un jeune architecte* a un jour imaginé un ensemble de refuges qui permettrait de faire à pied le tour de la métropole bordelaise.
Dans le prolongement de ses pérégrinations, un nuage s’est posé à Lormont en 2010, puis une famille de hiboux est venue nicher en bord de Garonne béglaise, une étoile est tombée au beau milieu d’une clairière à Floirac… la collection des refuges périurbains était lancée.

Installées aux six coins de l’agglomération, ces œuvres architecturales uniques sont conçues dans une approche sensible de leur environnement naturel : elles incarnent, chacune à leur manière, le charme singulier du paysage dont elles s’inspirent.

Le randonneur est dès lors invité à porter un nouveau regard sur le périurbain : il (re)découvre, étape après étape, cette nature à portée de ville, dans une itinérance contemporaine unique, hors des sentiers battus.

La popularité des Refuges ne cesse de s’affirmer, tant auprès des habitants de la métropole que des visiteurs de passage, invités à occuper gratuitement ces hébergements insolites, pour une nuit : en couple, en famille, entre amis, on vient y partager un instant de plénitude, de dépaysement ou de simple convivialité.

*NdA : Yvan Detraz, directeur de Bruit du frigo